Chronique Retour

Album

24/08/20 - Michael

In Flames

Clayman (Réédition)

LabelNuclear Blast Records
styleDeath metal mélodique
formatAlbum
paysSuède
sortieaoût 2020
La note de
Michael
7/10


Michael

Avocat le jour, rédacteur sur Horns Up la nuit et photographe à mes heures perdues.

Quand In Flames a annoncé qu’une édition spéciale de Clayman allait sortir à l’occasion des 20 ans de l’album, la nouvelle n’a pas entraîné beaucoup de réactions. Rien de plus classique qu’une réédition d’un classique par un groupe lors d’un anniversaire, fut-ce en offrant une remasterisation. Les réactions ont en revanche été épidermiques quand il a été annoncé que cette réédition s’accompagnerait du ré-enregistrement de quelques titres (dont les classiques Pinball Map, Only for the Weak et Bullet Ride).

La musique d’In Flames a tellement évolué au fil de ces quinze dernières années que les fans de la première heure ont vite vu du mauvais œil que le « nouvel » In Flames touche à cet album culte. L’irrationnel et le passionnel ont alors pris le dessus : les fans des Suédois se sont appropriés cet album, et celà relève désormais du crime de lèse majesté pour le groupe - qui en est pourtant l’auteur - d’en donner une nouvelle version avec leurs inspirations et leur son actuels, que cette nouvelle interprétation apporte ou non quelque chose.

Laissant de côté ce sentiment un peu absurde faisant de cet album une sorte d'objet à idolâtrer, j’ai enchaîné les écoutes, tâchant de faire abstration autant que possible de la version originale et de toute la charge émotionnelle qu’elle amène. Car, soyons honnêtes : la nostalgie et le souvenir prennent souvent le pas sur la qualité intrinsèque de certains vieux titres. Clayman n’échappe pas à la règle : le mastering de l’album original est daté, certains sons sont cheap à souhait, certains riffs de guitare sont noyés dans de la bouillie ; bref, tout n’est pas parfait, même si l’immense qualité des compositions et le fait que cet album a marqué son époque créé un certain culte qui empêche toute critique.

Alors que dire de ces quatre titres de Clayman réenregistrés ? Pas si mal, en réalité. Le groupe a globalement évité l’écueil de reprendre sans ne rien apporter en offrant des morceaux où le chant est parfois différent (voix claire ; intonations), les guitares renouvelées (les leads sur Only for the Weak), des passages ajoutés (comme sur le break de Pinball Map) et, d'une manière générale, un mix et une atmosphère différente. Certes, les titres ne sont pas révolutionnés, mais leur réinterprétation en 2020 apporte quelque chose de nouveau. Naturellement, on peut ne pas apprécier qu’Anders use un peu plus de voix claire ou que les guitares soient parfois un peu moins mises en retrait, mais la reprise n'est certainement pas qu'une pâle copie comme j’ai pu le lire sous la plume de certains.

Autre point positif, l'instrumentale est très agréable à écouter (sorte de medley des thèmes de l'album avec un violoncelle très présent) ; de même, l'artwork est nettement plus beau que l'original (qui était franchement pas terrible ; allez, on peut se l'avouer désormais).

Après, que l'on aime ou non ces nouvelles versions, cela relève de chacun. Là où le bât blesse, c’est clairement sur certains sons de clavier (intro de Clayman) et, plus généralement, sur le mix un peu faiblard qui fait perdre beaucoup de dynamisme aux titres (mix signé Chris Lord-Alge). Je pense notamment à Only for the Weak et Clayman qui sont un peu plus molles alors que leur force était précisément dans leur combo puissance/mélodies. Mais, au fond, ce que l’on entend sur cet album correspond à la façon dont ces titres sont aujourd’hui joués en live. Le groupe ne triche pas, ne ment pas. Il réinterprète sa musique avec les inspirations qui sont les siennes aujourd’hui. Je ne troquerai pour rien au monde ces nouvelles versions contre les précédentes, pour tout un tas de raisons. Mais de là à faire un procès d’intention au groupe ou pour apporter sa pierre au bashing du groupe (ce qui n’est plus très original, entendons-nous), je peine à comprendre.

Tracklist :
1. Bullet Ride
2. Pinball Map
3. Only For The Weak
4. …As The Future Repeats Today
5. Square Nothing
6. Clayman
7. Satellites and Astronauts
8. Brush The Dust Away
9. Swim
10. Suburban Me
11. Another Day In Quicksand
12. Themes and Variations in D-Minor
13. Only For The Weak (Ré-enregistrée)
14. Bullet Ride (Ré-enregistrée)
15. Pinball Map (Ré-enregistrée)
16. Clayman (Ré-enregistrée)

 

Les autres chroniques

Album

nov. 1995 U-Zine

In Flames

The Jester Race

Album

oct. 1997 U-Zine

In Flames

Whoracle

Album

mai 1999 U-Zine

In Flames

Colony

Album

juil. 2000 U-Zine

In Flames

Clayman

Album

sept. 2002 U-Zine

In Flames

Reroute To Remain

Album

mars 2004 U-Zine

In Flames

Soundtrack to your escape

Album

févr. 2006 U-Zine

In Flames

Come Clarity

Album

avr. 2008 U-Zine

In Flames

A Sense of Purpose

Album

juin 2011 Michael

In Flames

Sounds of a Playground Fading

Album

sept. 2014 Michael

In Flames

Siren Charms

Album

sept. 2016 Michael

In Flames

Sounds from the Heart of Gothenburg

Album

nov. 2016 Michael

In Flames

Battles

Album

mars 2019 Rodolphe

In Flames

I, the Mask