Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

In Flames

Colony

LabelNuclear Blast
styleDeath metal mélodique
formatAlbum
paysSuède
sortiemai 1999
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Avant d’être un groupe surfant au maximum sur les vagues des modes en tout genre et de gravement tacher sa très belle réputation, In Flames était capable de nous pondre des chefs d’œuvre de Death Mélodique (Cela n’engage que moi) comme The Jester Race, Whoracle ou Colony. Ce dernier, sorti en 1999, étant l’album qui m’a totalement converti aux travaux des suédois et c’est avec celui-ci que je voulais leur rendre hommage.

Pour commencer, il faut rappeler que Colony est le premier album avec Daniel Svensson remplaçant à la batterie Bjorn Gelotte qui lui prend une place définitive derrière les guitares pour pallier le départ de Glenn Ljungstrom (C’est dur de s’y retrouver, n’est ce pas ?). La basse laissée vacante par Johan Larsson sera prise par Peter Iwers. C’est aussi le premier album avec seulement deux guitaristes. Tous ces changements laissaient présager un album synonyme de première défaillance. Mais au contraire, nous aurons le droit à une des plus belles œuvres de Death Mélodique à ce jour et je ne m’enflamme pas du tout.

Colony commence à deux cent à l’heure par « Embody The Invisible » qui n’est autre que mon morceau favori de nos amis de Gothenburg. Tout de suite, on comprend que cet album sera beaucoup plus rapide que son prédécesseur Whoracle. La tête un peu moins dans les étoiles peut être ? Non, d’ailleurs la nouvelle version de « Behind Space » est là pour nous rappeler qu’In Flames peut nous emmener très loin. Le pont nous fait voyager quelque part entre Orion et Cassiopée. Cette version est à mon goût supérieure à celle de Lunar Strain. Rien que la superbe voix de Anders Friden (Et oui le temps passe vite!) fait la différence face au chant plus Black de Mikael Stanne (Dark Tranquillity). La musique est moins épique mais nous transporte plus grâce à une meilleure production et à un meilleur ajustement des claviers pendant le pont. A noter, l’ajout d’une intro qui permet de faire un petit break au milieu de toutes ces mélodies.

Le reste de l’album n’est qu’un enchaînement de hits qui ont tous leur charme car le groupe bosse encore merveilleusement ses mélodies. Vous retrouverez ainsi une tonne incroyable de riffs accrocheurs au possible que vous fredonnerez à l’occasion. Je pense principalement à ceux de « Embody The Invisible », de « Zombie Inc. », de « Resin ». Je n’oublie pas de vous parlez des soli dont le sommet sera « The New World » avec un tapping absolument génial qui rend un morceau excellent, qui semblait pourtant au premier abord moyen. Certains refrains sont également bien efficaces, aidés par un Anders en grande forme, comme celui de « Coerced Existence » ou du single « Ordinary Story ».

Là ou le groupe a pêché à la sortie de l’album est dans l’absence d’instrumentale digne de ce nom. Sur Whoracle, on pouvait en retrouver deux sublimes « Dialogue With The Stars » et « Whoracle » et la seulement une qui dure à peine plus d’une minute qui bien qu’elle soit superbe ne joue qu’un rôle d’interlude. Cependant si vous possédez comme moi la réédition de cet album, Vous noterez la présence d’une instrumentale « Man Made God » en guise de final. Même si elle n’atteint pas les sommets des deux susnommées, elle est très réussie et permet de conclure de manière moins sèche Colony.

Au final, cet opus est le dernier album d’In Flames ou vous retrouverez des mélodies et un chant digne de ce nom. Il est également beaucoup plus efficace que ses prédécesseurs ce qui en fait sans doute le plus accessible de la période 90’s.

1. Embody The Invisible
2. Ordinary Story
3. Scorn
4. Colony
5. Zombie Inc.
6. Pallar Anders Visa
7. Coerced Coexistence
8. Resin
9. Behind Space '99
10 Insipid 2000
11. The New World
12. Man Made God

Les autres chroniques

Album

nov. 1995 U-Zine

In Flames

The Jester Race

Album

oct. 1997 U-Zine

In Flames

Whoracle

Album

juil. 2000 U-Zine

In Flames

Clayman

Album

sept. 2002 U-Zine

In Flames

Reroute To Remain

Album

mars 2004 U-Zine

In Flames

Soundtrack to your escape

Album

févr. 2006 U-Zine

In Flames

Come Clarity

Album

avr. 2008 U-Zine

In Flames

A Sense of Purpose

Album

juin 2011 Michael

In Flames

Sounds of a Playground Fading

Album

sept. 2014 Michael

In Flames

Siren Charms

Album

sept. 2016 Michael

In Flames

Sounds from the Heart of Gothenburg

Album

nov. 2016 Michael

In Flames

Battles

Album

mars 2019 Rodolphe

In Flames

I, the Mask

Album

août 2020 Michael

In Flames

Clayman (Réédition)