Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Gojira

The Link

LabelNext Music
styleDeath tribal
formatAlbum
paysFrance
sortieavril 2003
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Les Gojira nous reviennent trois ans après leur incroyable premier album Terra Incognita, prêt à tout détruire sur leur passage. Le groupe opère toujours dans un death sophistiqué teinté d’une petite touche de tribale. « The Link » ( Le Lien ) pourrait être considérer comme un album concept étant donné que l’album est vraiment centré sur l’idée du lien. La pochette de l’album a beau être simpliste, elle n'en est pas moins facile d’interprétation. Un arbre y est représenté sur un fond rougeâtre ; le tronc fait office de lien et relie le ciel à la terre ( les branches sont au ciel, les racines dans la terre). Mais ce symbole abstrait correspond aussi bien aux liens qu'il y a entre les hommes… Après avoir décrit l’état d’esprit du groupe, attaquons-nous à sa musique.

Le titre-album nous rappel tout de suite, le son ( oh combien extraordinaire ) de Terra Incognita. Le groupe s’est bien approprié un son ! C’est évident. Un death lent par moment, super énergique à d’autre, mais toujours lourd et carré. « Indians » avec son intro bateau, est vraiment le meilleur exemple de ce que je décris au-dessus. Mais le panel qu’offre les différentes sortes de morceaux se fait apprécier. C’est entre autre l’une des grandes qualités du groupe. L’influence Sepultura est beaucoup plus présente sur cet LP. En effet, leur son ressemble plus à un gros thrash à certain moment qu’à du death, de plus la voix devient plus rauque que gutturale. Mais les gros titres ne manque pas ! « Remembrance » et « Embrace The World » sont là pour faire du bruit.
Comme sur l’opus précédent, on voit l’apparition d’un titre tribal et un de brutal death. Gojira s’est perfectionné dans l’insertion de jam sur cet album, en dépit du titre de brutal death, qui est lui, moins convaincant. Et c’est vraiment à se demander si on est bien sur un album de death à l’écoute du titre envoûtant « Torii », pouvant faire le même effet qu’une comptine pour enfant.
“Over the Flows” permet un agréable mélange entre un rock gentillet et un death original.
Quant aux membres, le batteur est toujours aussi extra et a sût développer d’énormes capacités en 3 ans. Avec un death comportant peu de blast beat. Par contre la basse, qui occupait avant une place importante, est beaucoup moins présente ( ce qui est d’ailleurs bien dommage). Mais Jean Michel, ce même bassiste, se rattrape amplement en live, où c’est une bête de scène... comme le reste du groupe !

L’ambiance embrayée par leur prédécent album, est maintenant plus pesante. Une réelle atmosphère règne dans « The Link ». Le groupe a déjà eu la chance de tourner avec des groupes aussi différents que prestigieux avec entre autres : Cannibal Corpse, Machine Head ou encore Immortal. La tournée promo de « The Link » fut énormissime. Ca n’était pas les dates qui manquaient.
Ce grand groupe a encore beaucoup de capacité à exploiter et est promis à un grand et somptueux avenir ! Le réel point fort de ce groupe est vraiment l’originalité !
Malheureusement pour les fans du groupe qui privilégiait le côté extrême du groupe car il semblait bien qu’après « The Link », les prochains albums deviennent plus soft…
Le groupe est maintenant l’une des plus grande figure du death français actuel.


1. The Link
2. Death of Me
3. Connected
4. Remenbrance
5. Torii
6. Indians
7. Embrace the World
8. Inward Movement
9. Over the Flows
10. Wisdom Comes
11. Dawn

Les autres chroniques