Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Gojira

From Mars To Sirius

LabelMon Slip/Warner
styleDeath moderne
formatAlbum
paysFrance
sortieseptembre 2005
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

L’ascension de Gojira est indéniable ! Même la presse généraliste commence à s’intéresser à la musique des Landais, pourtant relativement brutale. Un peu à l’égal d’Opeth, Gojira paraît plus facile d’accès que la majorité des groupes de death metal… Pourquoi ? Avoir un discours intelligent, un tempérament calme et des opinions engagés, permet d’avoir bien plus de crédibilité que ce soit auprès des néophytes de la scène métal ou auprès des amateurs du genre. From Mars To Sirius est donc un pas de plus dans cette montée en puissance.
Qu’est ce qui aurait pu laisser croire qu’avec une telle pochette, la musique pratiquée par le groupe soit inaudible pour plus des trois-quarts de la population française ? De plus, alors qu’il est en pleine explosion et contre toute attente, au lieu de signer chez une major, Gojira a préféré Mon Slip, un label indépendant dirigé par les Têtes Raides

L’évolution musicale du groupe n’est une surprise pour personne si on connaît un minimum la carrière du groupe. Ayant commencés par un death qui tâche, ils ont su développer au fil des années un son unique, loin de leurs compositions initiales. L’orientation prise par les membres pour ce troisième opus paraissait donc toute tracée, mais la formation a tout de même su surprendre.
Les membres ont su mixer habilement leur son d’antan et celui vers lequel ils souhaitent évoluer. Ainsi on retrouve des titres qui ont fait le succès du groupe ; "The Heaviest Matter Of The Universe" nous remet directement le nez dans le passé du groupe avec un son agressif, des titres lourds si propre au groupe tel que "In the Wilderness". Gojira a su garder les riffs, reconnaissables parmi des milliers, et les distorsions typiques du groupe.
Le changement se fait donc en douceur, mais après de nombreuses écoutes, on se rend compte que la musique est devenue moins brutale qu’auparavant, bien qu’elle soit toujours énergique. Le talent de Mario (batterie) n’en subit pas les conséquences, car il est (une fois de plus) loin d’être sous-exploité. Son jeu est aussi varié et technique que sur les précédents albums, et la perte de vitesse de la musique du groupe n’entrave en rien ses prouesses. Il dirige d’une main de maître toutes les rythmiques de FMTS, qu’elles soient en mid-tempo, blast beats ("Backbone") ou avec une monstrueuse double pédale…
Mais si tout le monde apprécie Gojira, c’est surtout pour leur art de mêler brutalité avec douceur et calme sur certains titres ("Unicorn", "From Mars"). Cependant, les morceaux calmes des précédents albums avaient un accent tribal assez prononcé, alors qu’à l’heure actuelle, ils sont tout simplement planants et reposants. A plusieurs reprises, on entend sur cet album des chants de baleine… Qui, à part Gojira, pouvait prétendre de mettre ceci sur un album de death metal ?! Voilà encore un point sur lequel ils sont uniques.

Mais le point qui m’a le plus marqué sur ce From Mars To Sirius, sont les émotions dégagées par la musique, beaucoup plus amplifiées qu’auparavant. Que ce soit dans la voix de Joe ou dans les parties instrumentales ("World To Come", "Ocean Planet", "Global Warming"), les différents titres sont mélodiques et loin d’être dénués de sentiments, et ce, même sur des titres plus brutaux.

L’ensemble de l’album se laisse s’écouter d’une traite sans trop de mal, car les passages calmes aèrent l’ensemble et la diversité des morceaux permet une digestion plus facile. J’aurais peut être préféré une musique plus brutale de la part de Gojira, mais cette orientation musicale leur convient sans doute mieux au bout du compte. Le fan en aura encore pour son argent, car avec 67 minutes de plaisir il ne saura plus où donner de la tête. From Mars To Sirius sera l’album qui les a faits passer de très bon groupe français au rang de groupe incontournable !

1. Ocean Planet
2. Backbone
3. From The Sky
4. Unicorn
5. Where Dragons Dwell
6. The Heaviest Matter Of The Universe
7. Flying Whales
8. In the Wilderness
9. World To Come
10. From Mars
11. To Sirius
12. Global Warming

Les autres chroniques