Chronique Retour

Album

11/02/22 - Dolorès

Cult of Luna

The Long Road North

LabelMetal Blade Records
stylePost-Metal
formatAlbum
paysSuède
sortiefévrier 2022
La note de
Dolorès
8/10


Dolorès

Non.

On a tous un ou plusieurs groupes qui ne nous déçoivent jamais et Cult of Luna fait partie de cette liste pour un bon nombre d'entre nous. Le plus surprenant reste bien sûr que le groupe suédois rapproche parfois dangereusement les dates de sorties, nous laissant finalement peu de temps pour respirer mais, peut-être est-ce là la clé de leur succès, ne jamais nous perdre... A peine contentés d'un album ou d'un EP, nous voilà déjà assaillis d'un nouveau single qui porte une toute nouvelle ligne directrice.

Enfin, presque. Finalement, on reconnaît un album de Cult of Luna à mille kilomètres bien sûr, mais chacun garde sa touche individuelle. Après un « EP » (avec beaucoup de guillemets puisqu'on atteint globalement la durée d'un album banal avec quasiment 40 minutes) l'an dernier, intitulé The Raging River et plutôt rentre-dedans, ce nouvel album donne un nouveau son de cloche. Un son de voyage, de quête initiatique, de paysages désolés mais familiers, d'une nature à la fois hostile et rassurante. The Long Road North, c'est ce retour aux sources, dans le fond mais pas forcément dans la forme puisque Cult of Luna propose une formule plutôt orientée album-fleuve qu'album-tubes comme il a pu le faire plusieurs fois ces dernières années. Presque 1h10 d'écoute, c'est ce qu'il faut pour entreprendre cette expédition qui, même si elle se déroule d'une traite, connaît son lot de pics d'intensité et un rythme qu'on imagine facilement être celui du soleil et de la lune, du climat, de la fatigue, de la faune et de la flore.

« Cold Burn » avait agréablement surpris tout le monde, dans cette veine reconnaissable mais plus épique que jamais. Judicieux choix : il était accompagné d'un clip typé jeu vidéo et exploration d'un monde maudit qui, forcément, invite à garder cette image en tête lors de l'écoute des huit autres titres qui suivent ce morceau introductif. A l'inverse, « Into the Night » n'avait pas fait l'unanimité, alors qu'il s'agit pour moi d'une véritable prise de risques, confirmant sur Cult of Luna le sceau du « groupe capable de se renouveler ». Une ambiance plus feutrée qu'on retrouve à quelques autres occasions sur l'album, notamment sur l'introduction du superbe « An Offering to the Wild » ou sur « Beyond I » où une invitée, Mariam Wallentin, pousse une voix grave, de velours et absolument sublime. Concrètement le genre de nom qu'on note dans un coin pour aller voir plus tard ce que l'artiste, également suédoise, propose tant l'alchimie fonctionne bien ici.

Bien sûr, la grande majorité des titres sont assez longs, le temps de développer les ambiances hypnotiques et émouvantes propres au groupe. « The Silver Arc » est pour moi l'un des titres qui résonne le plus, bien que « An Offering To The Wild » ait une progression assez fascinante qui me rappelle par touches Year Of No Light. Du titre éponyme, on retient forcément le superbe crescendo d'introduction qui place les premières pierres du monument en construction avant un final grandiose sur « Blood Upon Stone ».

Cela va sembler improbable mais j'aime à penser que je ne suis pas la seule : j'ai un attachement particulier pour les sonorités très dramatiques, majoritairement placées en fin de morceau, sur les dernières secondes (« Cold Burn », « The Long Road North »). Ecoutez-les, vous verrez, il y a un véritable travail créé là-dessus, qui ne sert pas uniquement aux transitions. Cela sert aussi à développer une atmosphère qui se poursuit sur les titres courts qui ont une fonction plus orientée interlude, comme « Beyond I » & « II » ou « Full Moon ». The Long Road North est une œuvre assez complète, elle réunit beaucoup de détails intrigants qui prouvent une certaine maîtrise de leur art. Un album qu'on attend de voir vieillir et s'inscrire dans la discographie bien fournie de Cult of Luna.

 

1. Cold Burn
2. The Silver Arc
3. Beyond I
4. An Offering to the Wild
5. Into the Night
6. Full Moon
7. The Lond Road North
8. Blood Upon Stone
9. Beyond II

Les autres chroniques