Chronique Retour

DVD

09/12/14 - U-Zine

Machine Head

Elegies (DVD)

LabelRoadrunner
stylePower/Thrash metal
formatAlbum
paysÉtats-Unis
sortieoctobre 2005
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Hé bien, il en aura fallu du temps avant que le DVD de Machine Head ne parvienne jusqu'à nous ! A la base, celui-ci devait être enregistré pendant la tournée 2003 de Supercharger, et ce serait même appellé "Supercharged" par la même occasion (beurk, beurk, et re-beurk), mais pour des raisons financières, c’est un simple cd live du nom de Hellalive qui avait été enregistré à la place. Quatre ans et un album (Through The Ashes Of Empires) plus tard, ce fameux DVD voit le jour au meilleur moment, sous le nom d‘Elegies (et non pas de Through The Ashes Of England, premier titre donné à ce dernier).


* Le live d’Elegies fut enregistré le 5 décembre 2004 à la Brixton Academy (Londres). Une salle splendide, pour un show que Machine head voulait à la hauteur de l'évènement. Et toute l'équipe du combo a en effet mis les petits plats dans les grands puisque les effets pyrotechniques sont pour la première fois présents sur cette tournée (dans « Imperium » ainsi que la cultissime « Davidian », sur laquelle des flammes jaillissent des côtés de la scène), ce qui apporte un petit charme supplémentaire.

La setlist proposée à Brixton est celle de la tournée 2004, à ceci prés qu’aucune reprise ne figure sur celle-ci (petite déception). On retrouve heureusement les meilleurs titres de MH envoyant la sauce, tel que « Imperium » , « Seasons Wither », « Take My Scars », « Ten Ton Hammer » et « Davidian », ainsi que les ballades envoûtantes que sont « The Burning Red » et « Descend The Shades Of Night », sans oublié nullement la trés speed « Bulldozer », ou la destructrice « Block » (sur laquelle Robb fait démarrer un Circle Pit). J’ai d’ailleurs remarqué que le groupe s’est appliqué (et impliqué) encore plus à fond sur chaque morceau (cf. les chœurs de Adam Duce et Phil Demmel sur la dernière partie de « Seasons Wither », ou encore les quelques riffs ajoutés par le groupe sur certaines chansons afin de décupler l'intensité du show). Le son quand à lui est excellent de bout en bout, on aurait même l’impression d’être dans la salle, à deux mètres du groupe. La vidéo est d’une qualité quasi parfaite, mais je préviens le novice d’un léger dérangement vis à vis de la rapidité des changements de plans sur les passages speed de certaines chansons (fallait bien rentabilisé le matos caméras, ahah). Cela dit, on s’y habitue rapidement au bout du compte.

Robb Flynn parle, une fois n’est pas coutume, un tout petit peu moins entre les songs (sans doute pour le rendu du DVD), ce qui ne l’empêche pas de trinquer plusieurs fois fâce au public (« Cheers Everybody »), et d’admirer une jolie fille aux nénés à l’air libre dans la fosse (« beautiful... fucking beautiful ! »).

* Les bonus accompagnant ce grand live sont plutôt en nombre.

Entre autre :

- Reportages sur les fans de Machine head : Plutôt original je dirais. C'est évident qu'il y a un côté marketing dans la démarche de montrer que Robb Flynn, Phil Demmel, Adam Duce et Dave McClain aiment leur fan, et sont proche d'eux, mais en même temps, il n'y a aucune hypocrisie dans leur discours (j'ai pu le vérifier par moi même lorsque je les ai approché), donc aucun soucie.

- Machine head"in the road" : On découvre une tranche de vie du groupe pendant sa tournée. Mention spéciale à la soirée "Machine Head Karaoke Contest" que l'on voit dans la vidéo, et qui était un espèce de concours où chaque candidat devait chanter à sa façon un morceau de Machine Head. Vraiment tordant !

- Making of de Through The Ashes Of Empires : Les membres de Machine Head raconte les uns après les autres, de façon poignante, les tracas du groupe après leur Supercharger (le fait qu'ils n'avaient plus de label et ne savaient pas après le départ de leur ancien guitariste Ahrue Luster si ils devaient continués à jouer à trois, ou reprendre un nouveau guitariste), jusqu'aux premiers enregistrements de Through The Ashes Of Empires avec Mister Phil Demmel.

- Making of des clips d'« Imperium », « The Blood The Sweat, The Tears », et « Days Turn Blue To Gray » : un peu moins interessant, mais toujours bon à voir pour tout fan du groupe voulant savoir comment MH s'y ai prit pour enregistrer ces clips.

Deux gros défauts quand même sur ces bonus (je n'allais quand même pas les oubliés :D) : L'absence de sous-titrage en français (de sous-titrage tout court d'ailleurs), et la petite censure sur « Days Turn Blue To Gray » (oulala, c'est grave si on entend "fucker" :/). Quand Roadrunner comprendra que tout le monde ne parle pas anglais dans le monde, ce sera une bonne chose. Mais essayons de ne pas trop leur en vouloir, vu la qualité de l'ensemble heureusement.


Bref, l’attente fut très longue, mais celle-ci ne fut pas vaine : le DVD live d’Elegies est gigantesque, et les différents bonus nous font rentrer de façon plus intimiste dans la vie du groupe pendant ses tournées, nous font voir l'envers du décor. Les fans ne pouvaient rêver un meilleur DVD que celui-ci, qui vient récompenser la plus grande tournée de l'histoire de Machine Head, pour son dernier skeud Through The Ashes Of Empires (et ce n'est pas l’absence de reprises sur le live fourni, pas plus que la non présence dans les bonus du concert spécial "Burn My Eyes" des 10 ans du combo qui aura terni le DVD).

Machine Head prouve qu’il reste un des groupes majeurs de la scène métal, n’en déplaise à certains vieux fans aigris. Un DVD "super fucking cool" comme dirait Dave Mc Clain, que tout amoureux de Robb Flynnet les siens se doivent de posséder dans sa discothèque personnelle.

P.S - Un dernier petit clin d’œil pour conclure : Robb Flynn en Rufüs, c’est poilant ! :-D

01. Intro
02. Imperium
03. Seasons Wither
04. Old
05. Bulldozer
06. Days Turn Blue To Gray
07. The Blood, The Sweat, The Tears
08. Ten Ton Hammer
09. The Burning Red
10. In The Presence Of My Enemies
11. Take My Scars
12. Descend The Shades Of Night
13. Davidian
14. Block

+ Bonus
(Les Fans de Machine Head, la vie du combo sur la tournée, Clips + Making of de « Imperium », « The Blood The Sweat, The Tears », et « Days Turn Blue To Gray », et Making of de Through The Ashes Of Empires)

Les autres chroniques