Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

The Black Dahlia Murder

Deflorate

LabelMetal Blade Records
styleDeath metal mélodique
formatAlbum
paysUSA
sortieseptembre 2009
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Le 15 septembre dernier, The Black Dahlia Murder sortait « Deflorate ». Un doux nom pour un nouvel album très attendu. Après leur très bonne prestation au Hellfest, et leur avant goût après avoir joué « Necropolis », nous avions hâte de découvrir cet opus.

Pour ce nouvel album, pas de doute, les natifs du Michigan ont repris les ingrédients habituels, et leur musique est toujours aussi prenante. Petite évolution, on reconnaît dans les arpèges de « Black Valor » ou de « Necropolis » la patte de Ryan Knight. Transfuge du groupe Arsis, sa présence est un bienfait. Nul ne peut dénigrer ce bon vieux John Kempainen, mais en tant que musicien, je ne peux qu’apprécier l’apport d’un tel maestro.

« The Black Dahlia, c’est du metalcore non ? » Je crois que quiconque ne pourra plus prononcer une telle chose. Les américains produisent ici un Death mélodique aux influences black. Une musique extrême pour des gens extrêmes (comprendront ceux qui ont vu le DVD précédemment chroniqué sur U-zine). Par ailleurs, ce qui frappe, c’est l’intensité de cet album. Malgré la très courte durée (34 minutes…), aucune minute n’est laissée à l’auditoire pour souffler. « A sélection natural » notamment permet à Shannon de nous démontrer (Est-ce encore nécessaire ?) l’étendu de son talent. Blasts, double pédale jusqu’à perdre haleine, riffs rapides, ambiance pesante, et Trevor qui alterne toujours aussi bien voix criarde et growls : la patte des Américains n’a jamais été aussi efficace.

S’il ne fallait en retenir qu’une, « I will return » reste la chanson la plus remarquable de cet album. Parfaite alternance de passages rapides et de soli inspirés. C’est surement ce point qui fait de cet album une grande réussite. Parfois ternes et sans saveur, Ryan Knight apporte un second souffle aux partitions du groupe pour un rendu très convaincant.

Une production travaillée, des compositions toujours plus techniques mais « catchy » et un maniement remarquable de sonorités extrêmes. Après un album Nocturnal excellent, Deflorate vient définitivement enfoncer le clou et faire de TBDM un des groupes phares de la scène mélodeath. L’album de la maturité ? Difficile à dire puisqu’au final The Black Dahlia Murder n’innove pas tellement. Cependant, cet album reste très bien placé dans les sorties de 2009, et il nous fait hâte de les revoir en live.

A ne surtout pas rater : « Necropolis », « Throne of Lunacy » et « I will return »

1. "Black Valor" – 3:09
2. "Necropolis" – 3:30
3. "A Selection Unnatural" – 2:50
4. "Denounced, Disgraced" – 3:43
5. "Christ Deformed" – 3:31
6. "Death Panorama" – 1:54
7. "Throne of Lunacy" – 3:34
8. "Eyes of Thousand" – 3:13
9. "That Which Erodes the Most Tender of Things" – 3:01
10. "I Will Return" – 5:35

Les autres chroniques