Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Scar Symmetry

Pitch Black Progress

LabelNuclear Blast
styleDeath melodique/heavy metal
formatAlbum
paysSuède
sortieavril 2006
La note de
U-Zine
5.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

La formation suèdoise de Scar Symmetry n'a que deux ans d'existence et si à les entendre on ne le croierai pas, c'est parce que ses membres sont déjà des veterans du métal, dont les CV bien remplis incluent Theory in Practice, Canal Forge, Centinex, Incapacity et j'en passe. Apres un premier album sorti l'année dernière chez Nuclear Blast, le quintet est déjà de retour avec Pitch Black progress, combinant à nouveau leurs influences diverses sur fond de métal melodique.

Etant donné l'experience des gars de Scar Symmetry, on pouvait s'attendre à beaucoup de ce nouveau groupe et, sur certains aspects, on n'est certe pas deçus. Les soli enflammés et virtuoses de Jonas et Per et la voix death de Christian demontrent que l'on n'est de toute évidence pas confrontés à des débutants. On assiste également à de bons gros riffs bien entrainant comme sur Pitch Black Progress, du nom de l'album ou encore l'excellente intro de Calculate the Apocalypse sur laquelle Henrik Ohlsson se livre à une demonstration de force derriere ses fûts. De la même manière, en écoutant l'intro de The Path of Least Resistance, on ne peut que lever le poing en hochant la tête. Les suèdois ont de la bouteille et ça se sent. Inutile donc de continuer de commenter sur la technique depuis longtemps maîtrisée de cette machine très bien huilée.

Mais c'est d'ailleurs précisement cela que l'on peut reprocher à Scar Symmetry: le tout est un peu trop calibré et sans saveur. La présence de clavier n'aide pas à entailler la banalité des compos et la voix claire qui entonne des refrains heavy métal niais à souhait devient vite insupportable; sans compter qu'elle occuppe au moins la moitié des parties vocales sur le disque. Si le débuts des morceaux de Pitch Black Progress sont pour la plupart prometteurs, la suite est au contraire souvent décevante et, je dirais même, vite prévisible, à l'image de Dreaming 24/7, qui hormis les trente première secondes, sonne creux et sans originalité. On pourra trouver des qualités, instrumentales tout du moins, pour chaque titre de cet opus, mais, de la même manière, aucun d'entre eux ne surgit du lot pour venir nous foutre une claque véritable.

En tout et pour tout, la production limpide et la qualité incontestable des musiciens ne rattrapent pas un album fade, peu ambitieux, qui nous rentre par une oreille pour sortir directement par l'autre. La formule de Scar Symmetry n'est pas nouvelle et devient vite soporifique (oui, c'est possible pour du metal!). Ceux qui ont apprecié le premier album du groupe seront certes comblés avec Pitch Black Progress. Pour les autres, je persiste et signe: inutile de s'attardez sur cette galette qui n'apporte absolument rien de nouveau.

1. The Illusionist
2. Slaves to the Subliminal
3. Mind Machine
4. Pitch Black Progress
5. Calculate the Apocalypse
6. Dreaming
7. Abstracted
8. The Kaleidoscopic God
9. Retaliator
10. Oscillation Point
11. The Path of Least Resistance

Les autres chroniques