Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Zuul Fx

By The Cross

LabelEquilibre Music
styleIndus thrash
formatAlbum
paysFrance
sortiemars 2005
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Zuul Fx… en voilà un nom ! Mais derrière ce néologisme se cache Steeve Petit, anciennement hurleur dans No Return, qui monte ce projet solo en 2003. Connaissant le passé de Steeve et le groupe dans lequel il officiait, c’est inquiet que je vis la naissance de ce groupe étant donné que j’avais entendu dire qu’il avait décidé d’officier dans un style complètement différent de ce qu’il faisait auparavant. Avec un nom pareil et un changement de style, l’homme jouait un coup de poker ! Mais lorsque j’ai jeté une oreille sur leur première démo 3 titres (2003), j’étais d’une part étonné de la qualité et d’autre part, plus qu’impatient de savoir ce que ça pouvait donner sur album. « By The Cross » allait-il réussir à prolonger la qualité amorcée par la démo ?

Le titre "Behind The Light" fait démarrer l’album sur les chapeaux de roues. Que dis-je le titre…?
Le HIT ! En effet, ce morceau, déjà présent sur leur démo, n’est rien d’autre qu’une pure tuerie. Comme sur la démo, pas besoin d’attendre le deuxième titre pour savoir que le groupe est fortement influencé par Fear Factory ; une batterie typique, des samplers, un chant Burtonnien,… que du bon (en même temps avec ce genre de groupe en influence, ça ne peut pas être mauvais *fan de FF inside*) ! Ce titre extrait de la démo n’est pas le seul présent sur l’album, car les trois chansons qui la composent sont intégrées dans celui-ci. La musique de Zuul Fx pourrait se résumer à un gros melting-pot du métal : de Fear Factory à Machine Head… et leurs influences vont même plus loin que celles du métal. En effet, le refrain de « I 8 U » n’est pas sans rappeler le refrain de Hatebreed sur "I will Be Heard". En gros, quelques soit les influences, ce sont des groupes leader dans leur genre.
La production de cet opus est d’ailleurs bien supérieure à celle de la démo et donne à By The Cross un rendu des plus irréprochable. En effet, rares sont les formations de la scène française disposant d’un son aussi bon ! C’est donc une aubaine pour Zuul FX qui mêle de l’indus à sa musique, car ce genre de groupe ont évidemment d’avantage besoin d’une production supérieure.
La voix de Steeve diffère de celle qu’il avait dans No Return, mais elle dégage largement son quota de rage. Mais, il ajoute une corde à son arc en introduisant du chant clair (voire même planant sur certains passages) dans ses compos. Quant au reste des zikos, ils nous sortent un son bien carré, avec des riffs agressifs et une double plus que correcte.

"Devil Star" (issu aussi de la démo) est l’un des morceaux les plus accrocheurs ; riffs syncopés, refrains chant clairs, claviers sont les maîtres mots de ce titre. C’est sur la fin de l’album que Zuul Fx se détache le plus de ses influences, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Ils nous pondent alors des titres comme “Get Away” l’un des plus énergiques, taillé pour le live ou encore le très bon "Dependance". Mais dès le début de "Hypochrist (The Dogs of God)", titre qui clôt cette galette, ma grande crainte était que ce morceau ressemble trop aux outros traditionnelles de Fear Factory. Il part effectivement tout doux, mais bien heureusement, il monte crescendo pour arriver à un gros son brutal où le timbre de voix du vocaliste frôle celui du death.

Dans cet album plus qu’honorable, Steeve Petit, élargit son champ d’action et nous montre ses différentes aptitudes d’un style à un autre tout au long des 45 minutes de ce premier opus du quatuor. La qualité de l’album n’est, quant à elle, pas à mettre en doute, mais le groupe reste hélas trop bloquer dans ses influences. Même si la touche personnelle du groupe est bien présente, elle n’est cependant pas assez mise en avant. Zuul FX a donc un bel avenir devant lui, mais la formation de Steeve Petit devra apprendre à se détacher de ses nombreuses influences, si elle veut faire parti des plus grands !

1. BEHIND THE LIGHT
2. PUNISHER
3. NOTHING IS REAL
4. GOD BLESS THEM
5. CABAL
6. I 8 U
7. DEVIL STAR
8. BLESSED
9. LIVE YOUR LIFE
10. GET AWAY
11. DEPENDANCE
12. HYPOCHRIST (THE DOGS OF GOD)