Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Paradise Lost

Symbol of Life

LabelGun
styleMetal Moderne
formatAlbum
paysAngleterre
sortieoctobre 2002
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Dernier album en date du quintette de Anglais, Symbol Of Life s’avère être une retour vers une musique plus accrocheuse. La production de Rhys Fulber (Frontline Assembly, Fear Factory) n’y étant certainement pas pour rien. En effet l’album est réellement bien produit !!! Paradise dispose d’un son puissant, le travail réalisé par Rhys sur les rythmiques, gagnant en texture et épaisseur, permet aux guitares aisni qu’à la batterie de prendre toute leur ampleur pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Tout au long de l’album le groupe entremêle avec son légendaire touché les ambiances mélodieuses et les atmosphères lourdes et tranchantes … tout en gardant le coté électro grâce à de nombreux samples pressant sur les albums depuis One Second. Nick Holmes nous subjugue, une fois de plus, avec un chant clair et puissant. De nombres titres comme Mystify, Pray Nightfall ou Symbol of Life voient le retour de parties exceptionnellement mélodieuses de notre cher Gregor rappelant les meilleurs moments de Draconian Times. Lee Moris (qui a malheureusement quitter le groupe en fin de tournée) et Steve Edmondson jouent également un rôle primordial leur précision, leur groove ainsi que leur feeling augmentant l’intérêt de chaque titre. Comment passer à coté de titres comme Perfect Mask, Two Words ou No Celebration sans taper du pied et hocher de la tête en prenant un réel plaisir.

La version « édition limité » sera agrémenté de deux titres supplémentaires les reprises de Xavier (Dead Can Dance) et Small Town Boy (Communards Jimmy Sommerville) qui sont pour le moins intéressantes on retrouve le coté électronique et planant de Host sur la cover de DCD quant à celle Small Town Boy il est bien plaisant d’entendre les mélodies du titre repris par un Gregor Mackintosh toujours aussi exceptionnel qui parvient encore une fois à exprimer toute sa virtuosité a travers son instrument.

Cet album même s’il renoue avec le coté metallique de Paradise Lost ne parvient pas a atteindre le seuil de réussite de ses albums précédents tel que Draconian Times ou One Second, il n’en demeure pas moins que SOL reste très agréable à écouter et ce ne sont les versions lives que décevront le public ... Paradise Lost ne serait il pas de retour après un Believe in Nothing pas franchement exceptionnel ?

1.Isolate
2.Erased
3.Two Worlds
4.Pray Nightfall
5.Primal
6.Perfect Mask
7.Mystify
8.No Celebration
9.Self-obsessed
10.Symbol Of Life
11.Channel For The Pain
12.Xavier
13.Small Town Boy
 

Les autres chroniques