Live reports Retour
mardi 11 mai 2004

La Ruda + Daria

L'Elysée Montmartre - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Fan du groupe depuis plus de deux ans, c'est la première fois que je vais les voir en concert et n'ai jamais vu aucun groupe de ska en concert. C'est donc l'esprit ouvert à toutes critiques que je me rend à l'Elysée Montmatre sur le coup de 19h !

C'est les français de Daria qui ont la tâche d'ouvrir pour la Ruda (anciennement La Ruda Salska) et comme souvent, je suis déçu par les premières parties françaises. Ce groupe ne dégage pas grand chose scènique et nous délire un punk-rock sans originalité, ni saveur... Mention spéciale au bassiste qui ne grattait qu'une seul corde ! 45 minutes plus tard et une reprise de Nirvana massacrée tant au niveau du chant qu'au niveau de la rythmique des guitares (on ne touche pas impunément à un mythe tel Nirvana ! Sauf si on s'appelle Fear Factory ).

20h30 : après une petite intro de l'organisateur des Solidays qui fit la promo de l'édition 2004, les lumières s'éteignent. La Ruda entre sur scène pour défendre son dernier album 24 images secondes qui rond totalement avec la lignée des albums précédents ! Le public se presse, se masse au plus proche de la scène pour pouvoir voir leurs "idoles". (Le groupe jouait à guichet fermé ce soir là).
Le combo débute son show par une intro "spéciale live" avant d'enchainer par le Bruit du Bang (l'un des meilleurs morceaux de L'Art de La Joie - leur meilleur album à mon goût) suivi de peu par Que le Bon l'emporte.

Au bout d'un quart d'heure, la Ruda joue le single de son nouvel album "24 images / secondes"... Et comme je m'y attendais, en live c'est très mou... En effet, le groupe a mis de côté les cuivres sur cette album pour pondre quelque chose de plus rock qui, à mon goût, passe très mal ! D'ailleurs, je n'ai pas vraiment accroché sur les nouveaux morceaux en live...

Au bout de 50 minutes, le show se conclut avec Histoires Improbables (mon morceau préféré disponible sur Passager du Réel).
Le groupe reviendra pour deux rappels jouant notamment le titre qui leur a fait connaitre le succès "L'Art de La joie"..

Voilà, l'heure et demi de concert est finie. Les lumières se rallument ! Mon bilan est mitigé en sortant... Auatnt j'ai aimé la prestation scènique des musiciens, les anciens morceaux et la vigueur du public qui s'est vraiment donné pour un concert de ska... Autant j'ai été déçu par les nouveaux morceaux et pire... Me suis légérement lassé à la fin du concert.
Cependant, La Ruda reste un groupe à absolument voir en live si on est amateur du genre !