Chronique Retour

Album

26/05/16 - Balin

Forteresse

Thèmes pour la Rébellion

LabelSepulchral Productions
styleBlack Metal
formatAlbum
paysCanada
sortiejuin 2016
La note de
Balin
8.5/10


Balin

Matthieu, 24 ans, basé à Nantes. Ancien membre d'U-Zine et de Spirit of Metal. Vous me retrouverez pour les chroniques et live reports de divers styles musicaux.

« L’indépendance du Québec se fera. Même ceux qui s’y opposent savent au fond d’eux-mêmes que ce n’est qu’une question de temps » - Lisa Payette

   Forteresse, véritable fer de lance et en partie créateur de ce que l’on nomme désormais le Metal Noir Québécois ne chôme pas depuis sa création en 2006. En effet, le combo mené par Athros (chant) et Moribond (guitare, basse, textes) est d’ores et déjà l’auteur de quatre albums (dont le désormais culte Metal Noir Québécois) ainsi que de deux splits et un EP). Pourtant dire que ce cinquième album de nos cousins québécois était attendu relèverait de l’euphémisme ! En effet, outre le split intitulé Légendes au sein duquel Forteresse contribuait avec un de ses tous meilleurs titres, Wendigo, en 2014, Crépuscule d’Octobre, le dernier album du groupe, date déjà de cinq ans…

   On ne change pas une équipe qui gagne et c’est en toute logique que Thèmes pour le Rébellion sort sous la houlette de Sepulchral Productions, label du groupe depuis ses débuts et véritable bastion du metal noir national. On change de continent par contre pour le mix et le mastering puisque Forteresse a décidé de faire le tout au Necromorbus Studio, local suédois dirigé par un ex-guitariste de Watain, Funeral Mist et j’en passe. Orné d’une magnifique illustration faisant directement référence au titre de l’album (il s'agit d'un tableau de Joseph Légaré, L’incendie du faubourg Saint-Jean – 1848), Thèmes pour la Rébellion sortira dans les bacs le 24 juin prochain, jour de la fête nationale québécoise.

« Ce sera une autre défaite des patriotes et là on va brûler Saint-Eustache et on va brûler le village de Saint-Benoît. Et là ce sera un peu la terreur qui va se répandre… » - Le Sang des Héros

   Ce sample, qui introduit le titre intitulé Le Sang des Héros, se suffit à lui-même pour présenter le concept de ce cinquième opus. Le quatuor a ici fait le choix de traiter de la révolution dite des Patriotes du Québec (intitulé autrefois Bas-Canada) de 1837-1838 durant laquelle les rebelles, menés par des chefs, pour la plupart des intellectuels et des descendants de colons français, mais aussi par la Société des Fils de la Liberté, livrèrent plusieurs batailles durant deux ans contre les forces coloniales anglaises.

Avec une telle thématique, il est donc peu étonnant d’y retrouver une aura à la fois résolument guerrière, martiale (Le Sang des Héros, Par la Bouche de mes Canons) et épique. Et ne nous y trompons pas, cet album est violent et bourre quasiment du début à la fin, ce qui fait davantage écho à Metal Noir Québécois et Crépuscule d'Octobre qu'au second et troisième opus, davantage ambiants. Portées par l’endurance hallucinante de Fiel (Grimoire, Ephemer, Csejthe) avec des tapis de doubles incessants, du blast quasi-continu, des roulements extrêmement efficaces et un jeu de cymbale très travaillé ainsi que par les leads qui ont fait le succès du groupe, les six compositions de Thèmes pour la Rébellion ralentissent rarement le tempo. Probablement désireux de reproduire l’histoire de la rébellion, Forteresse a opté pour placer ses morceaux les plus agressifs en début d’album quand la poudre parle au coeur même du conflit (Spectre de la Rébellion, Là où Nous Allons, Par la Bouche de mes Canons) tandis que le plus ambiancé et aérien Vespérales et l’outro ambiante Le Dernier Voyage referment l’album en faisant directement écho à la mélancolie de la défaite et au douloureux souvenir des morts tombés sur le champ de bataille, lorsque la fumée se dissipe et les larmes apparaissent...

« Mon pays se meurt. Où sont les gloires passées ? »

    La facette épique de la musique de Forteresse est ici encore plus mise en avant qu’à l’accoutumée, et on trouve, outre ces leads frissonnants, plusieurs chants presque pagans au sein de l’album comme sur Là où Nous Allons ou sur Vespérales par exemple, renforçant l’aspect à la fois guerrier et mélancolique du groupe québécois. On trouve enfin une nouvelle version de Forêt d’Automne, titre qui figurait déjà sur l’excellent EP Traditionalisme, réenregistré pour l’occasion avec le son de l’album. Production qui mérite de ma part une attention toute particulière puisque je la trouve absolument parfaite ! La batterie est clairement mise en avant, mais il s’agit d’un choix tout à fait adéquat pour ce style martial et ambiant. Attention, cela n’empiète en rien sur les leads qui demeurent l’ossature principale de Forteresse et sur la voix d’Athros qui semble avoir gagné du coffre et de la puissance.

   Si le spectre de la rébellion et la douleur du souvenir accompagneront toujours les mélodies de Forteresse, il ne fait nul doute que cet amour du passé et ce devoir de mémoire font de leur musique quelque chose d’unique. Album longtemps attendu, Thèmes pour la Rébellion ne pourra que satisfaire les fans du groupe, et plus encore. Puissant, épique, authentique et sincère, ce cinquième album réunit absolument tous les éléments qui ont fait le succès du groupe, et les transcendent grâce à une production idéale et des compositions légèrement plus variées et surtout toutes réussies (et essentielles à l’ensemble). J’oserais d’ailleurs très certainement affirmer qu’il s’agit de mon album de Forteresse favori.

   La rébellion des Patriotes s’est achevée dans le sang et les larmes, l’indépendance rêvée n’ayant pas été accordée au lendemain du conflit. Pourtant il est indéniable que cet événement a contribué à accélérer le processus, tant idéologique que politique. Thèmes pour la Rébellion, s’il tend à finir de la même façon, laisse pourtant lui un sentiment de succès, de victoire. Celle d’un groupe qui a indéniablement gravi un échelon et magnifié son art. 

« On n’est pas un petit peuple, on est peut-être quelque chose comme un grand peuple » - René Lévesque

Tracklist:

1. Aube de 1837
2. Le Spectre de la Rébellion  
3. Là où Nous Allons  
4. Par la Bouche de Mes Canons  
5. Le Sang des Héros 
6. Forêt d'Automne   
7. Vespérales
8. Le Dernier Voyage

Les autres chroniques

Album

déc. 2006 U-Zine

Forteresse

Métal Noir Québécois