Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Dark Tranquillity

Character

LabelCentury Media
styleDeath Metal Mélodique
formatAlbum
paysSuède
sortiejanvier 2004
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Après l’écoute de leur E.P. prometteur Lost To Apathy, mais sans grande nouveauté et originalité, je n’attendais rien de particulier de ce nouveau Dark Tranquillity.

Ma crainte, ou du moins mon sentiment, s’est vite confirmé dès la première écoute de Character. L’album sonne note 100% Dark Tranquillity et confirme le retour du sextet vers un son qui leur est cher, loin des dérives de Haven. En effet, malgré les dires de Mikael Stanne (lire l’interview), cet album est la parfaite continuité de Damage Done. Cependant, malgré leurs 15 ans d’expérience, le groupe ne cesse de mûrir et d’apporter, mine de rien, quelques innovations dans leur musique. Ce nouvel album est sans doute l’un des plus extrême du groupe, bien aidé par un Mikael qui a retrouvé une voix gutturale digne de l’ancien temps et laissé de côté les chants clairs. Mais le groupe allie au mieux les mélodies les plus sublimes grâce à une utilisation des claviers des mieux pensées, comme sur le sublime morceau de clôture My Negation.
Par ailleurs, le groupe revient paradoxalement à des compos qui nous rappellent les débuts des suédois sur la scène death metal avec The Gallery et Mind I.

Côté instrumental, le groupe n’a rien perdu de son panache ! Même si les suédois se complaisent dans leur univers froid et lent qui est mis en exergue grâce à des riffs des plus lourds et un Martin Brändstrom aux claviers dans un état second, plus présent, d’ailleurs, que sur les albums précédents. Ce dernier nous fait voyager et planer avec ses parties des plus envoûtantes. C’est d’ailleurs, ces tonalités incrustées au plus profond des morceaux, si propre aux sons de Dark Tranquillity, qui rendent le son des suédois si différent de toute la nouvelle scène qui émerge et ayant pour influences le son de Göteborg.
Quant à Anders Jivarp, il arrive encore à casser la routine du sextet avec ses nombreux changements de rythmes. D’entrée, sur The New Build, le batteur nous assomme avec des blasts, avant de revenir à des rythmiques plus lentes, voire aérienne, mais toujours à la double, permettant à l’auditeur de reposer ses esgourdes, comme sur Mind Matters avant une nouvelle déferlante de son. Afin de rendre sa technicité encore plus crédible, il se permet même un jeu de cymbales des plus agréables à l’oreille.

En fait, le point le plus négatif vient du duo Martin Henriksson / Niklas Sundin qui use jusqu’à la corde des riffs que l’on a déjà entendu plus d’une fois, ce qui rend les mélodies trop prévisibles. Ce sentiment est d’autant plus fort car le groupe avait cru bon de faire un morceaux des plus originals sur leur EP composé de divers riffs de Character, accentuant le sentiment de "déjà entendu"…
Cependant, leurs compos sont loin d’être rébarbatives vu que la majeure partie de leurs riffs sont percutants. D’ailleurs, le duo aime faire parler les riffs tranchants, allant de pair avec l'univers froid et mélancolique qui se dégage de l’album. Heureusement, lorsque l’on en vient à se dire, « tiens j’ai déjà entendu ça quelque part », la lourdeur de la basse de Michael Nicklasson vient remettre les choses en place comme sur Out Of Nothing, ou les chants de Mikael, tantôt teintés black, tantôt death ( même si le guttural prédomine - fort heureusement !- ), viennent apporter une touche d’air frais aux compos.

Avec ce nouvel album, Dark Tranquillity ne s’est pas vraiment mouiller, se contentant de reprendre les meilleurs éléments de leur musique pour en faire un album qui certes à du caractère, mais qui ne se démarque pas vraiment de ses prédécesseurs. Hélas, malgré le fait que cet album soit bon, il retombera vite dans l’oubli, contrairement à The Gallery pour n’en citer qu’un !

1. The New Build
2. Through Smudged Lenses
3. Out Of Nothing
4. The Endless Feed
5. Lost To Apathy
6. Mind Matters
7. One Thought
8. Dry Run
9. Am I 1?
10. Senses Tied
11. My Negation

Les autres chroniques

Album

août 2002 U-Zine

Dark Tranquillity

Damage Done

Album

nov. 2004 U-Zine

Dark Tranquillity

Lost To Apathy

Album

avr. 2007 U-Zine

Dark Tranquillity

Fiction

Album

févr. 2010 U-Zine

Dark Tranquillity

We Are The Void

Album

nov. 2016 ZSK

Dark Tranquillity

Atoma

Album

nov. 2020 ZSK

Dark Tranquillity

Moment