Live reports Retour
samedi 22 mai 2010

Hemoragy + Picture + Atrocia

Mondo Bizarro - Rennes

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

L’asso’ Ouroboros Assault proposait, en ce samedi 22 mai, l’une des dernières affiches « classique » avant la période estivale laissant place aux festival.

Atrocia

Atrocia avait la lourde tâche d’ouvrir la soirée, d’où une certaine fébrilité lors des premiers instants. Étonnamment, alors que l’ambiance se réchauffe, le chanteur ne semble pas réussir à se défaire d’une certaine nervosité ce qui ne nuira néanmoins nullement à sa prestation. Le reste du groupe déroule avec une aisance assez bluffante : ça joue, ce qui aura d’ailleurs été une constante lors de cette soirée.

Musicalement, on se trouve à la croisée des chemins entre respect de l’œuvre des grands anciens et gout moderne pour les mélodies et l’efficacité. Les multiples breaks passent tout seul, la caisse claire claque comme il faut, les musiciens développent déjà un présence scénique indéniable : la soirée s'annonçait bonne.

Picture

J’attendais de revoir ce groupe avec impatience, quasiment un an après l'avoir « découvert » : finalement je retrouve un groupe au visage changé, ayant procédé à un changement de guitariste (Vincent de Dawn of Might a rejoint le poste) et ayant durci le ton.

Bien plus agressif, plus énergique, ayant augmenté un tantinet le tempo : le groupe a manifestement gagné en expérience et en confiance ce qui se ressent tant au niveau de la section rythmique que du guitariste/chanteur. Grosse énergie déployée au long de titres toujours aussi maîtrisés, évitant l’écueil de la « musique pour musiciens » : la technicité est mise au service des morceaux et non l’inverse. Un récent enregistrement d’un EP sous la houlette de Neb Xort ne devrait que confirmer cette impression.

Hemoragy

« Sang pour sang Heavy/Thrash Metal » : Hemoragy annonce la couleur et propose un set efficace mais non dénué d’une certaine subtilité. Si le propos est résolument virulent, à l'image du batteur qui avoine son kit de manière vindicative, la mélodie n'est pas absente des compos de même que le son de basse (à la fois présent et fin) supporte-t-il des lignes aussi dynamiques que recherchées. Les titres s'enchainent entre compos rodées et présentation de titres issus de "Headbang till Death" qui venait alors juste de sortir. Le trio est appuyé en live par un guitariste session et envoi sérieusement la sauce, le public ne s'y trompant pas et réagissant au quart de tour.

Niveau ambiance, donc : du grand nimp’, heureusement qu’un pirate échappé de AOTBF était là pour surveiller un peu ce qui se passait du côté du pied de micro du chanteur : un coup à perdre une dent sous les vagues d’enthousiasme du public. En plus d’un set très accrocheur, les quelques reprises (« Aces of Spades », « paranoid », « Megadeath » et « breaking the law ») aident à mettre le feu, sans compter la présence d’un mannequin/automate headbanger assez hallucinant et la visite de notre ami Jesus, King of Wine qui aura converti encore quelques âmes à la musique d’Hemoragy. Chahut bon enfant, sueur et bière : Headbang till dDeath !!!