Interviews Retour
samedi 6 décembre 2008 - U-Zine

Offending

Jesus

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

C'est à l'occasion du tremplin Sin Cession à Limoges que U-zine à eu l'occasion d'interviewer Jésus, chanteur du groupe de brutal death métal Offending.

Ce colosse fortement barbu et physiquement impressionnant s'est montré extrêmement heureux et excité de se prêter pour la première fois au jeu de l'interview. Voici ce qu'il en est ...

U-zine : Pour commencer, pourrais-tu me présenter Offending, comment le groupe s’est formé, son évolution ?

Jésus : Eh bien je suis arrivé en dernier avec Yoni (basse), et j’ai rejoint le groupe qui était déjà composé de Gropoil (guitare, aussi membre d'Asmodée), Loic (guitare solo) et Vincent (batterie, Asmodée). A la base c’est surtout un projet death métal parallèle à Asmodée monté par Vincent et Gropoil. Donc personnellement, j’ai rejoint le groupe parce que Vincent a participé à l’enregistrement batterie de B.S.D. (ndr : groupe dans lequel Jesus officie comme guitariste), et il s’est avéré que nous avions un live de prévu pour B.S.D. que nous avons refusé parce que nous n’étions pas prêt, et j’ai proposé à Vincent qu’Offending nous remplace. Mais Offending était plus ou moins à ce moment là dans une remise en question. Il cherchait un nouveau chanteur, et j’ai tout naturellement proposé ma candidature, comme ils étaient sur le point d’auditionner... J’ai donc bossé 2 compos et j’ai été retenu… Ensuite, Gelo (bassiste à l’époque) n’a pas pu continuer dans le groupe à cause de son boulot et les choses sont venues assez simplement, j’ai proposé Yoni pour la basse qui lui était déjà bien motivé par l’idée. Et il a bossé quelques compos et à également fait une chtite audition concluante. Donc, voilà en gros comment je suis arrivé là avec mon compère Yoni, et j’avoue que ça fait bizarre, tu arrives, tu connais personne, et tu te retrouves avec des zicos qui envoient bien la sauce, bien technique… et t’es là … t’hallucines un peu la 1ere fois (rires).
En gros voilà, j’ai préparé un morceau à ma sauce (qui était d’ailleurs "The Destruction Of The Human Spirit"), j’ai fait un test et j’ai été engagé ! (rires)

U-zine : Tu peux me parler un peu des influences musicales au sein d’Offending ?

Jésus : J’aurai envie de dire qu’elles sont assez diverses … après c’est vrai que Vincent écoute plus des groupes du style de Morbid Angel, Suffocation … Moi personnellement niveau death c’est plutôt Vile, même si je n’ai pas le chant de ce groupe après je ne suis pas sectaire j’écoute un peu de tout. Donc c’est pour ça que j’ai envie de dire que c’est assez varié, c’est d’ailleurs pour cette raison que l’on a appelé notre style : Death Metal Laboratory. Donc c’est un peu le laboratoire où on va prendre des éléments du black, d’autres choses du death et aussi du thrash… c’est ce qui donne Offending, nos influences diverses conscientes ou non, donc c’est vraiment un panaché de différents styles.

U-zine : Pour l’instant, Offending, c’est deux démos, on doit s’attendre à un album prochainement ?

Jésus : Là c’est terminé, on l’a enregistré à l’Echoes Studio, avec Raphael, et on l’a mixé et masterisé avec Ben Xort (ex-Anorexia Nervosa) au Drudenhaus Studio à Nantes …

U-zine : Anorexia Nervosa, qui vient justement de Limoges, c’est un signe !!

Jésus : (rires) Oui, oui, c’est vrai en plus !! Donc là, on a reçu l’album, on est vraiment content du résultat, ils ont tous les deux fait du très bon taf, et en ce moment on bosse sur l’artwork et le design pour pouvoir ensuite démarcher les labels. On va tenter nos chances sur les gros labels comme sur les petits, même si on sait que l’on ne sera probablement pas signé sur les gros. On tente, on n’a rien à perdre … Au moins on est là, il y a un album qui sort et ça permettra également de faire circuler les news d’Offending.

U-zine : Au niveau des paroles, c’est quand même assez sombre, tu peux m’en parler ?

Jésus : Alors, ce n’est pas du tout death métal comme du Cannibal, sanginolant, meurtre et compagnie, … L’album va s’appeler Human Concept, donc je ne vais pas te développer en détail le concept mais ça va tourner autour de l’être humain en général. Comment expliquer …ça peut être autant le traumastisme de l’humain, avec tout ce qui peut se passer sans son cerveau et autour de lui, les méandres de la folie, et l’aspect dépressif ou des émotions diverses, pensées, vices…et également même si ce n’est pas très original, l’aspect religieux qui dirige aussi l’être humain.

Donc ça parle de tout ça, de ce qu’est devenu l’Homme mais aussi ce qu’il devrait être en fait !, puisqu’actuellement je trouve qu’il n’y a plus l’aspect humain au vrai sens du terme comme il y avait dans le passé ou dans d’autres pays ou même tribu. Exemple lors de mon séjour en Chine (merci Sadako ;) ) malgré le côté communiste, droits de l’homme et régime autoritaire, les habitants sont d’une humanité, d’une gentillesse, humble … j’ai eu l’impression de voir des gens simples et je me suis dit « putain enfin des gens comme moi ! » (rires). Je me suis senti à l’aise dans ce que je ressentais et ma mentalité.

Donc le thème de ces paroles en découle plus ou moins, elles sont assez vastes mais donc ça tourne surtout autour du concept de l’être humain. Ce n’est pas détaillé sinon on pourrait en faire des chapitres ! D’ailleurs, la dernière démo s’appelle « Destruction Of The Human Spirit », pour te donner un exemple ce titre c’est un peu comme la gangrène du cerveau, avec l’être humain qui se fait bouffer de l’intérieur avec tout ce qu’il a engendré et ce qu’il est.

Enfin ce n’est pas vraiment facile à t’expliquer (rires) globalement, je ne réfléchis pas trois heures sur les paroles, je sais de quoi j’ai envie de traiter, ça vient direct ou ça ne vient pas.
 


U-zine : Tu parlais justement de « Destruction Of The Human Spirit », qui est à l’écoute un gros concentré de brutalité. D’où tires-tu toute cette rage ?

Jésus : Niveau musical, j’préfère laisser la parole à Gropoil (ndr : qui est arrivé entre temps)

Gropoil : Ohh il n’y a pas grand-chose à dire, les riffs sortent en répétition, on s’écoute, chacun essaye de mettre sa patte …

Jésus : Personnellement je n’interviens pas dans la composition (je donne mon avis comme tout le monde) mais plus pour le coté chant, quand je les écoute, je me sens poussé au cul, que ça soit en repet’ ou en live, c’est haineux, ça hérisse les poils … donc après la place du chant vient naturellement au feeling et tout le monde donne aussi son avis sur ce que je fais.

La scène est un bon exutoire ! Et justement, c’est ça qui est appréciable, de pouvoir déverser sa haine, sa colère et se sentir poussé au cul par des pures compositions qui respirent la brutalité, ça me donne envie de me surpasser et de transmettre ça aux gens.
 


U-zine : Parlons un peu plus de toi, tu es également guitariste de B.S.D, comment fais tu la transition entre ces deux postes ? Tu as un regard différent sur ces deux groupes ?

Jésus : En fait, ça n’a rien à voir. Pour moi, B.S.D. est né de la frustration de ne pas avoir trouvé de groupe de death en tant que chanteur, puisque c’est vraiment ce que je voulais faire. Je voulais me mettre au chant. J’ai galéré pendant 5 ans … Mais pour en revenir à B.S.D., la particularité c’est qu’il y a une demoiselle au chant, Faustine (ndr : qui avais 16 ans à l’époque de la démo « Cerebral Intrusion » et qui avait une voix similaire à Chris Barnes). Il s’est avéré que le niveau n’était pas tip top, c’était pour le plaisir et on a vu qu’on avait quelques capacités pour tenter quelque chose mine de rien, et on a commencé quelques enregistrements (sortie d’une demo en 2005).

J’ai ensuite connu Vincent, comme je te le disais tout à l’heure, et je suis rentré dans Offending. J’ai donc mis B.S.D. de coté, qui est devenu plus un projet parallèle. Offending, c’est quand même des musiciens qui ont un pur niveau. Moi, j’arrive, on pose la musique, c’est carré, on envoi la sauce, on a des gros projets, donc ça me motive énormement. Donc, pour moi, B.S.D. est mis de coté parallèlement.

On a aussi eu la malchance avec B.S.D. d’avoir perdu tous les enregistrements fait par l’ingé son de l’époque … on avait enregistré les ¾, il ne restait que le chant … donc le projet a avorté et étant donné que j’étais dans Offending, je n’avais pas vraiment le temps de m’occuper de B.S.D.. Ceci dit, j’ai la frustration de ne pas avoir achevé le travail avec B.S.D. donc le projet d’aboutir à un CD est revenu récemment, on devrait commencer l’enregistrement à l’Echoes Studio chez Raphaël vers mai 2009. Et ce cher Gropoil va normalement intégrer le groupe à la seconde guitare pour m’épauler (rires) !! Mais sinon, la chose est clair, ma priorité pour le moment, c’est Offending !!

U-zine : Tu es aussi l’organisateur du fameux Cassoulet Show (ndr : un concert concept avec des groupes de grind en première partie et François Corbier du club Dorothée en tête d’affiche), il y a des rumeurs comme quoi il se pourrait qu’une édition 2009 ait lieu. Peux-tu m’en dire plus ?

Jésus : En fait, c’est niveau temps et finance que c’est la galère. Mais sinon, j’ai toujours des contacts avec Ultra Vomit, Gronibard, et Corbier

U-zine : D’ailleurs, Ultra Vomit était en live samedi dernier au John Lennon, à Limoges, et la salle était bondée, preuve que maintenant, Ultra Vomit sur une affiche, c’est bien plus frappant qu’en 2006 lors du dernier Cassoulet Show.

Jésus : C’est pour ça que quand on a commencé avec Corbier, et des groupes de grind, c’était vraiment l’affiche avant-gardiste. Mais pour Ultra Vomit par exemple leur mentalité n’a pas du tout changé, ils sont toujours partant pour un concept comme l’était le Cassoulet Show. Ce sont des gens sans prises de têtes, des gens simples et humbles. Ils font la musique qui leur plait, et c’est ça aussi l’esprit de ce festival. Convivialité !

Après, j’ai d’autres projets avec eux, mais je ne peux pas en dire plus pour le moment !! Mais pour en revenir au Cassoulet Show, ce n’est pas que je me sens copié mais il y a eu un concert à Châtellerault avec Didier Super et Ultra Vomit, il y en a eu un autre sur Bordeaux avec Passepartout et bientôt Bernard Minet. Donc on va attendre un peu, ce sont des concerts bien décalés, c’est sympa. Mais personnellement, je n’ai pas énormément de temps, puis avec Offending et les études, et tout le reste… pas facile. Donc ça reviendra peut-être un de ces quatre mais pas pour le moment … on verra bien.

U-zine : Ce soir Offending va tenter d’obtenir une place en finale du tremplin Sin Cession. Comment est venue l’idée de participer ?

Jésus : J’ai reçu une newsletter de hxc-punx.net que je reçois à fréquence régulière avec dessus les dates de concert intéressantes, je me suis informé sur les conditions d’inscription, j’ai fait circuler le mot dans le groupe, et on s’est dis « pourquoi pas ? ». Pour ma part, je considère le concert de ce soir comme un concert en plus pour nous, surtout que l’on a jamais joué à Limoges. Après, si on gagne, tant mieux !! On serait super content !! De toute façon, ça nous fait une nouvelle date pour Offending et rencontrer un nouveau public et montrer un peu ce que l’on fait en live. Je considère que toutes les expériences sont bonnes à prendre. Ce n’est pas parce que c’est pour le tremplin du Hellfest qu’on va jouer à 4000% de nos capacités. Non, on est toujours au taquet, qu’il y ait 2 personnes ou 300 personnes, c’est le même show. Donc si on gagne, c’est que du bonus !!

U-zine : Dernière question : qu’est ce que ça représente pour toi de pouvoir jouer au Hellfest ?

Jésus : Pour l’instant rien n’est fait, il y a le tremplin ce soir, puis après la finale nationale, donc pour le moment on n’y pense pas. Mais ça fera toujours une nouvelle expérience. Après, on ne va pas se leurrer si on joue au Hellfest ça sera entre midi et 13h, sous le chapiteau devant une foule assez réduite !! Le peu de monde qu’il y aura pourra saisir l’occasion de nous découvrir. Mais ça donne la chance à Offending de se faire connaître un peu plus, et ça pourrait également montrer qu’on est capable d’être sur une bonne scène dans un festival.

C’est aussi l’occasion de faire connaître plus largement Offending comme les gagnants du dernier tremplin Sin Cession, Blazing War Machine, ça a fait un tabac, et leur victoire leur a permis de faire connaître leur nom, c’est bien pour eux !! Donc si on a une chance à saisir, on va tenter. On ne se fait pas trop d’illusions, mais bon pourquoi pas après tout. On donnera le meilleur de nous quoi qu’il arrive !!

U-zine : La torture est finie !! Si tu as quelque chose à rajouter, c’est le moment !!

Jésus : Eh bien merci à toi pour l’interview. C’était la toute première pour moi, donc bien hâte de la lire sur le webzine !! Longue vie à U-Zine et à leurs lecteurs et lectrices. Je vous invite à nous découvrir en live et à laisser vos impressions sur le myspace ou en chair et en bones autour d’un picon bière ! ;)

Merci donc à Jésus pour son temps consacré à sa toute première interview. Remerciement également à Stéphane et Stéphanie de l'organisation de Sin Cession.