Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Various Artists

Ronnie James Dio - This Is Your Life

LabelWarner Music
styleTribute
formatAlbum
sortiemars 2014
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

A-t-on encore besoin de présenter Ronnie James Dio ? Cet homme, petit par la taille mais immense par le cœur, dont la voix seule suffit à faire ressentir des frissons dans tout le corps, maître à penser de Rainbow et de Black Sabbath pendant quelques années, dont les talents d’écritures sont autant reconnus que son sens de l’interprétation. Un des personnages les plus attachant du panthéon du rock, dont l’humilité et la gentillesse n’imposent que le respect le plus profond. Dio a longtemps caché son cancer de l’estomac qui l’emporta en 2010, laissant derrière lui un héritage glorieux.

Loin d’être un n-ième album posthume, cet album n’est autre qu’un vibrant hommage des principaux artistes à l’homme qui a marqué de sa patte toute une part de la scène métal. Un coup d’œil rapide à la tracklist suffit pour se rendre compte de la portée du message que véhiculait Dio. Ainsi ce ne sont pas moins que les plus grands titres de Rainbow, Black Sabbath ou Dio (le groupe) qui sont réinterprétés ici par des groupes aussi respectés que Metallica, Motörhead ou Scorpions. Toute une bande d’amis et de fans, réunis autour de cet humble hommage dont les bénéfices seront intégralement reversés au Ronnie James Dio Stand Up and Shout Cancer Fund, geré par Wendy Dio, sa veuve et manager de longue date.

Ainsi, tout au long des titres, on revivra les différentes époques de la carrière de Dio. Certains aborderont le tout début de sa carrière avec Rainbow via l’étonnant Ronnie Rising Medley de Metallica qui, en 9 minutes, nous offre un panache de “A Light In The Black,” “Tarot Woman,” “Stargazer,” et “Kill The King.” Scorpions également nous offre une reprise très rouchante de Temple Of The King alors que Biff Biford de Saxon s’associe aux vétérans de Motörhead, relégué le temps du titre à un backing-band, Lemmy étant relégué aux chœurs.

De son coté, Rob Halford retrouve les anciens musiciens de Dio que sont Vinny Appice, Doug Aldrich, Jeff Pilson et Scott Warren pour “The Man On The Silver Mountain” qui sonne toujours aussi bluesy. Outre ces audacieuses associations de musiciens, faisant parfois penser à un super-groupe, on retrouve également d’autres combos d’exception dont Adrenaline Mob dont la reprise de « The Mob Rules » était déjà connue. Il en va de même avec Killswitch Engage dont la version metalcore de Holy Diver est connue depuis 2006. Anthrax reprendra avec classe Neon Knights où la voix Joey Belladonna en étonnera plus d’un de par son timbre très proche de celui de Dio.

Si quelques titres ne marqueront pas franchement les esprits comme « Egypt (The Chains Are On) » interprété par Doro, que l’on connaissait déjà ou encore “Straight Through The Heart” par Halestorm, qui est, elle inédite, certains en revanche ont de quoi surprendre. Ainsi les deux pitres de Tenacious D offrent un vibrant hommage avec “The Last In Line” auquel ils insufflent leur marque de fabrique, allant même jusqu’à placer un solo de flûte à la place de celui de clavier. Dans un registre plus sérieux, l’intemporelle Rainbow In The Dark sera probablement l’un des titres les plus aboutis de ce tribute, avec les membres de Stone Sour accompagné d’un Satchel (Steel Panther) à la guitare qui donne une dimention très rock’n’roll au titre. La performance vocale de Corey Taylor est par ailleurs bluffante tant le bougre semble avoir travaillé sa voix pour s’adapter au plus juste au registre de Dio.

L’album s’achève sur la très poignante This Is Your Life de Dio lui-même. Les paroles de ce titre paru à la base sur Angry Machines (1996) sont on ne peut plus adapté à l’hommage, puisqu’abordant le thème de la mortalité. Une version très minimaliste où la voix du regretté chanteur est sublimé par un arrangement au piano par Scott Warren. En définitive, l’un des plus beaux hommages qu’il ait été donné de voir dans le monde du rock, tout en humilité et en joie de vivre, à l’image des valeurs que véhiculait Dio. Un must have, en plus d’un geste citoyen contre le cancer. RESPECT.

1. “Neon Knights” – Anthrax*
2. “The Last In Line” – Tenacious D*
3. “The Mob Rules” – Adrenaline Mob
4. “Rainbow In The Dark” – Corey Taylor, Roy Mayorga, Satchel, Christian Martucci, Jason Christopher*
5. “Straight Through The Heart” – Halestorm*
6. “Starstruck” – Motörhead with Biff of Saxon*
7. “Temple Of The King” – Scorpions*
8. “Egypt (The Chains Are On)” – Doro
9. “Holy Diver” – Killswitch Engage
10. “Catch the Rainbow” – Glenn Hughes, Simon Wright, Craig Goldy, Rudy Sarzo, Scott Warren*
11. “I” – Jimmy Bain, Oni Logan, Rowan Robertson, Brian Tichy*
12. “Man On The Silver Mountain” – Rob Halford, Vinny Appice, Doug Aldrich, Jeff Pilson, Scott Warren*
13. « Ronnie Rising Medley » – Metallica*
14. “This Is Your Life” – Dio

* Inédit

Les autres chroniques