Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Soulfly

Conquer

LabelRoadrunner Records
styleThrash Metal Tribal
formatAlbum
paysBrésil
sortiejuillet 2008
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Si il y a bien quelqu’un de qui je n’attendais plus grand-chose, c’est bien sûr de Max Cavalera. Alors même si « Dark Ages » était un bon album, l’homme m’a déçu plus d’une fois lors des concerts auxquels j’ai pu assister. Fatigué, faisant semblant de jouer de la guitare alors que son potard de volume était baissé, tout reposait sur les épaules du talentueux Marc Rizzo.
Puis vint l’album des Cavalera Conspiracy, projet qu’il a lancé avec son frère (et où l’on retrouve encore Marc Rizzo à la gratte), un album en demi-teinte où l’on trouve à boire et à manger. Deux sorties dans l’année ne serait-ce pas un peu trop ? Surtout lorsqu’on voit ce que « Inflikted » a donné quelques mois plus tôt…
Et bien détrompez-vous et j’en suis le premier étonné. On est bien loin des premiers albums du groupe où chaque morceau était composé de deux riffs joué sur la corde de Mi-grave, on peut plutôt dire que Max a renoué avec ses racines !

Fini les morceaux de 3 minutes, stop au tripp « Wolrd-Music » venant casser le rythme de l’album une chanson sur deux, laissez place à des riffs thrash, de la double pédale et des solos.
« Blood.Fire.War.Hate » nous remet dans le droit chemin, après une intro imposante et un riff plutôt « jumpy », on laisse place à un morceau thrash où David Vincent, le grand vocaliste de Morbid Angel, vient partager la râle avec Max Cavalera. D’ailleurs on peut dire que David Vincent éclipse littéralement Max Cavalera qui a bel et bien perdu sa voix d’antan… Mais qu’importe, concentrons nous plutôt sur la musique qui est plutôt bluffante. Ce premier morceau met l’eau à la bouche et annonce de belles choses, et nous passons directement à « Unleash », titre choisi comme premier single, avec un nouvel invité en la personne de Dave Peters, chanteur de Throwdown.
Sur ce titre nous retrouvons la première (et rare) apparition d’une partie tribale qui d’ailleurs pour une fois est bien vue et bienvenue. C’est d’ailleurs un des points forts de ce « Conquer » les parties de musique ethnique ne sont pas omni-présente et sont surtout bien intégrées aux compositions.
Même si ce « Unleash » est au final une des pistes les moins bonnes de cette galette, on y remarque tout de même une composition appliquée et pas fouillis. S’en suis les titres sonnant vraiment thrash tous aussi bon les uns que les autres, j’ai nommé « Paranoïa » et ses leads rappelant les années de gloires du thrash, ou encore ce « Warmageddon » qui est à coup sûr le meilleur morceau avec « The Fall Of The Cycophants » dont l’intro rappel un certain « Desperate Cry » qui figurait sur le petit album qu’est « Arise »... Certains riffs rappellent parfois SlayerWarmageddon » à 4 :28), et d’autres vont même jusqu’à côtoyer le death, c’est vous dire si le changement n’est pas énorme !
Alors que je reprochais à Rizzo de toujours sortir les mêmes plans sur « Inflikted » de Cavalera Conspiracy, l’homme a su incorporer de nouvelles choses pour Soulfly.
On remarque aussi une approche musicale bien plus sombre qu’a l’accoutumée (le pachydermique « Touching The Void »), finis les refrains qui vous restent dans la tête et que l’on rechante avec joie comme des « Eyes For An Eyes » et consort. Max c’est fait violence et a enfin compris ce que ses fans attendent depuis bien longtemps !

Même si cet album est à coup sûr le meilleur de leur discographie, il reste quand même quelques failles, oui en effet on retrouve quelques titres un peu moins bons que le reste notamment « Enemy Ghost » ou encore « Rough ».
L’excellent côtoie le moins bon, mais putain, quel bonheur de savoir que cet album vient de Max (ou plutôt devrais-je dire de Marc Rizzo, si certains de vous ont écoutés ses albums solos, vous comprendrez où je veux en venir) ! Max a bien fait de ne pas confondre ses deux groupes, non ça n’aurait pas été plus simple d’intégrer Igor à Soulfly, vu le jeu très simpliste dont il a fait preuve sur « Inflikted », Joe Nuñez est le batteur qu’il faut au groupe.

En conclusion, « Conquer » n’était pas du tout l’album que j’attendais de la part de Soulfly, ce fût une grosse surprise ! Surtout après l’épisode « Cavalera Conspiracy ». Un disque excellemment bien composé, et qui devrait faire plaisir à tous les fans du vieux Sepultura et dérouter plus d’un kids… 2008 l’année de la résurrection ? D’abord Max Cavalera, et il semblerait que du côté des Mets ça sente très bon… Wait & See !

Note : Pour ceux qui seraient à investir quelques euros de plus dans l’édition limitée, vous pouvez y aller, composée d’un excellent artwork, de chansons bonus (certes pas géniales, même si la reprise de « The Beautiful People » de Marilyn Manson m’a plié en deux), mais surtout d’un DVD concert datant de 2005, juste avant la sortie de « Dark Ages », 1h de live filmé professionnellement bien sûr !

1. Blood.Fire.War.hate
2. Unleash
3. Paranoïa
4. Warmageddon
5. Enemy Ghost
6. Rough
7. The Fall Of The Cycophants
8. Doom
9. For Those About To Rot
10. Touching The Void
11. Soulfly VI

Les autres chroniques