Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Killswitch Engage

Killswitch Engage

LabelFerret / Roadrunner Records
styleMetalcore
formatAlbum
paysUSA
sortiejanvier 2004
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Voilà maintenant 5 ans que ce premier album des leaders actuels de la scène metalcore est sorti. Alors pourquoi en faire une chronique aujourd’hui me direz-vous. Tout simplement car l’album vient d’être réédité suite au deal Ferret / Roadrunner. Outre une nouvelle pochette sublime concoctée par le bassiste du groupe Mike d’Antonio, Roadrunner a eu la bonne idée de remixé et remasterisé l’album et d’y ajouter au passage la première démo du groupe datant de 1999.

C’est donc un Killswtich Engage avec un tout autre visage que celui de leur dernier album The End Of Heartache qu’on redécouvre avec bonheur. En effet, musicalement le groupe a évolué, mais surtout, le line-up a été sacrément modifié depuis 2000.
Oubliez Howard, c’est Jesse David Leach qui occupe la place derrière le micro alors qu’Adam Ductkiewicz officie aux fûts. Ainsi comme vous l’aurez compris, le premier line-up de KsE n’était composé que de 4 gars qui en voulaient.

Musicalement parlant, cet album est bien plus violent que ses successeurs. Les parties vocales sont parfaitement maîtrisées alternant un chant coreux avec des passages bien plus mélodiques sans tomber dans la facilité.
Le plus impressionnant reste quand même l’efficacité des riffs dont le côté nordique n’échappe à personne. Cependant, Killswitch est loin de copier une mouvance particulière mêlant à la fois les riffs mélodiques, les arpèges ainsi que des riffs syncopés d’une lourdeur impressionnante comme sur la sur-efficace Rusted Embrace où l’on retrouve à la fois la brutalité mais aussi les riffs suédois si typiques.
Autre point très positif, la partie rythmique de l’album car Adam en a sous le pied et nous le démontre avec brio mélangeant agressivité comme sur Temple From The Within, grâce à une double pédale utilisée avec parcimonie mais toujours au bon moment - allant même jusqu’à blaster comme Vide Infra-, avec des parties plus lentes ou syncopées, bien aidées par des breaks percutants.
Enfin, le groupe a su mettre en valeur parfaitement la basse de Mike d’Antonio, comme sur Irreversal ce qui n’est pas pour me déplaire.

Mais le réel point plus de cette réédition est sans conteste la qualité du son monstrueuse, à des années lumières de leur premier effort sorti uniquement chez Ferret Records. Grâce à cette remasterisation, on peut réellement apprécier à sa juste valeur la qualité des compos et l’efficacité de celles-ci.

Cette réédition est donc l’une des meilleures idées qu’ait eu Roadrunner ces derniers temps. Un tel bijou, précurseur du mouvement très hype actuellement qui est le metalcore, agrémenté d’un son nickel et d’une démo en bonus cadeau, se doit de figurer dans la discographie des amateurs du genre ! Surtout qu’en ce moment… L’album est à moitié prix !

Killswitch Engage

1. Temple From The Within
2. Vide Infra
3. Irreversal
4. Rusted Embrace
5. Prelude
6. Soilborn
7. Numb Sickened Eyes
8. In The Unblind
9. One Last Sunset

Démo

10. Prelude
11. Soilborn
12. Vide Infra
13. In The Unblind

Les autres chroniques