Live reports Retour
samedi 27 septembre 2014

The Great Old Ones + Regarde Les Hommes Tomber + Paramnesia + Moonreich

Le Ferrailleur - Nantes

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Si il y a bien une date que j'attendais avec impatience, c'était celle-ci !

Quand l'un des labels français les plus en vogue ces dernières années décide de fêter son anniversaire à Nantes, qui plus est en proposant une affiche gargantuesque, forcément ça donne envie d'y prendre part!

Malgré quelques péripéties en début de soirée (les gars si vous voulez vous battre, le trottoir est presque prévu pour) c'est avec grand plaisir que je pénètre dans l'enceinte du Ferrailleur, salle de renom nantaise, qui a su accueillir certains des meilleurs plans de tournée de ces deux dernières années. Rajoutez à ça un stand de merch bien fourni (patchs, badges, t-shirts, cassettes, vinyles...) et vous obtenez une mise en bouche plutôt sympathique avant d'entamer le premier concert.

Moonreich donc, seul groupe non inscrit au compteur du label, se charge d'ouvrir les hostilités devant une salle déjà craquelée de monde. Décidément, il y en a plus d'un qui ont répondus présent pour fêter l'anniversaire de LADLO et je crois même entendre des langues étrangères, c'est dire! Le quatuor parisien entame donc ce début de soirée de façon bien classique. Corpsepaint, headbang et blast à tout va, ils officient dans un genre très classique de black metal, qui ne me déplaira pas les 2 ou 3 premiers morceaux, c'est efficace, ça sonne juste et les compos vont droit au but... Cependant je trouve ça un peu trop facile et je décide de quitter cette fournaise afin de me rincer le gosier, desséché par la chaleur ambiante.

Setlist Moonreich:
1. Terribilis Est Locus Iste
2. Bright Morning Star
3. Curse Them
4. Death Winged Majesty
5. And A Star Fell At The Fifth Sound...

Place maintenant à l'étoile montante du label, je veux bien entendu parler de Paramnesia, formation strasbourgeoise menée par un frontman complétement possédé par ce que fournissent musicalement ces musiciens. Je suis immédiatement conquis par ce show, adorant les univers mélodiques et atmosphériques des formations black que j'écoute. C'est un pari osé que de faire un set de 40min avec uniquement deux chansons sur la setlist, et pourtant c'est un pari réussi car l'on ne s'ennuie pas une seule seconde, les blasts intempestifs se mêlant parfaitement avec les guitares aériennes de cette formation à qui je souhaite un bel avenir.
Léger reproche tout de même quant à la voix nasillarde, qui ne semble pourvue d'aucune parole et où l'on discerne mal l'émotion qui devrait pourtant être le leitmotiv de ce genre musical... La faute peut-être à un mauvais réglage de son?

Setlist Paramnesia:
1. IV
2. V

Après une légère attente, voici enfin le moment pour moi de me placer devant la scène pour assister au concert que j'attendais le plus sur cette date là.
Cela fait un moment que les nantais de Regarde Les Hommes Tomber n'avaient pas jouer à domicile et c'est à chaque fois un immense plaisir que de les voir sur scène. Je suis déjà beaucoup touché par leur musique en cd, mais la prestation est à chaque fois révélatrice d'un effort visuel et d'un réel travail sur la mise en scène. Les lumières s'éteignent et pour faire honneur à la tradition, les musiciens se tiennent dos au public, balançant d'avant en arrière, au rythme d'un larsen croissant, se transformant bientôt en un accord presque doomesque. La bête est lâchée, le set est comme à son habitude, sans interruption aucune, les titres s'enchainant, un savant mélange entre des guitares aériennes suivies de blast, pour retourner enfin à un groove proche du sludge... Et quand en plus les gars nous présentent leur nouvelle composition, on ne peut qu'être content. Ma seule déception sera de n'avoir pas entendu une seule seconde la voix du chanteur, dû à mon placement dans la salle. Encore une fois cette formation prouve qu'elle a une armée à ses côtés, au vu des fans s'entassant dans une salle qui n'est plus qu'un immense sauna et qui applaudissent pendant plusieurs minutes après la fin du concert.

Setlist Regarde Les Hommes Tomber:
1. Prelude
2. Wanderer of Eternity
3. Sweet Thoughts and Visions
4. Ov Flames, Flesh and Sins
5. Interlude
6. Thousand Years of Servitude
7. NEW
8. The Fall

Place à la tête d'affiche, place à Cthuluh, place à The Great Old Ones!
Ayant déjà vu plus d'une fois ce groupe et étant déjà bien éreinté par ces deux heures de concerts ininterrompus, je me met cette fois un peu en retrait dans la salle, qui est encore une fois submergée par un nombre impressionnant de personnes. Le sample d'intro retentit dans la salle et je sais encore une fois que je vais assister à un très bon concert de ce groupe Lovecraftien. Je suis tout simplement fan de leur univers empreint de mythes aquatiques et de leurs ambiances pesantes sans concession. Encore une fois cependant quelques problèmes de son à déplorer, ce qui n'entachera bien évidemment pas la prestation impressionnante des bordelais! Je n'ai malheureusement pas pu rester jusqu'à la fin du concert, ratant les morceaux de fins, mais je sais de source sûre que ce groupe a clôturé la soirée de la meilleure des façons et je recommande à tous de ne pas louper le passage de ces adorateurs de Cthuluh dans leur ville!

Setlist The Great Old Ones:
1. Antarctica
2. The Elder Things
3. Jonas
4. Awakening
5. Visions of R'lyeh
6. The Truth

En résumé, c'est une très bonne soirée organisée par un label qui n'a pas fini de faire parler de lui, des groupes de qualité, une très bonne ambiance générale et quand en plus on peut repartir avec une sérigraphie de l'affiche de la soirée (réalisée par Pierre Périchaud, chanteur dans Paramnesia) c'est encore mieux!