Articles Retour

Bilan 2019 - S.A.D.E

mercredi 1 janvier 2020 - S.A.D.E
S.A.D.E

Chroniqueur doom, black, postcore, stoner, death, indus, expérimental et avant-garde. Podcast : Apocalypse

Les listes ci-présentes ne sont pas nécessairement rangées par ordre de préférence. Il m'est impossible de classer strictement et définitivement de la musique.

TOP ALBUMS

Cult Of LunaA Dawn To Fear (Metal Blade Records)

Dans tout album de Cult Of Luna réside une part d’indicible qui forge les émotions les plus variées et les plus intenses. A Dawn To Fear ne déroge pas à la règle et nous met en face d’une multiplicité de sentiments, l’album se traverse de part en part dans un tourbillon savamment construit et maîtrisé. Encore une fois, les Suédois nous régalent.

The Great Old OnesCosmicism (Season Of Mist)

On aurait pu croire que choisir une thématique aussi spécifique que l’univers lovecraftien pourrait finir par devenir une limite, mais il semble que l’exploration des mondes horrifiques soit riche et profonde, suffisante en tout cas pour remplir un quatrième album de manière tout à fait qualitative. The Great Old Ones poursuit sa recherche d’une certaine noirceur et une nouvelle fois, c’est réussi.

Tool Fear Inoculum (Volcano Entertainment)

Bon, alors parler de celui-là en quelques lignes, c’est coton. Entre l’attente, la durée du bazar, la complexité de la musique et les inévitables comparaisons avec les albums précédents, synthétiser mon opinion sur cet opus a été une affaire de longue haleine. Mais en vrai, il est juste excellent. Et on en restera là pour ce bilan.

EarthFull Upon Her Burning Lips (Sargent House Records)

Voyage hypnotique dans des paysages arides et désolés, ce nouvel album de Earth est encore une fois terriblement addictif. Toujours avec ce minimalisme caractéristique, Dylan Carlson et Adrienne Davies déplacent des montagnes sans forcer, assèchent des lacs en trois accords. Aussi impressionnant que fascinant.

Deathspell OmegaThe Furnaces of Palingenesia (Norma Evangelium Diaboli)

Chaotique, noir, terrifiant et dévastateur. Deathspell Omega règne sur le black metal dissonant et n’est pas près de céder sa place.

YerûšelemThe Sublime (Debemur Morti Productions)

Nouveau projet des têtes pensantes de Blut Aus Nord, Yerûšelem se pose d’entrée de jeu comme une réussite. A la frontière entre Godflesh et les arts noirs de BAN, cette nouvelle entité demeure néanmoins bien distincte du projet principal des deux compères, proposant un metal indus pernicieux et viscéral.

TeitanbloodThe Baneful Choir (Norma Evangelium Diaboli)

La noirceur et la violence. Ce sont bien les deux fleuves qui irriguent les intentions de Teitanblood, et ce nouvel opus en est un concentré acide et corrosif. A écouter d’une traite, dans le noir, seul avec soi-même.

The Lumberjack FeedbackMere Mortals (Deadlight Entertainment)

Avec ce deuxième album en forme de confirmation, The Lumberjack Feedback conforte sa position de jeune pousse talentueuse qui ne demande qu’à grandir. Aussi travaillée que prenante, émotive sans le moindre mot, la musique des Lillois est un régal pour tout amateur de doom/sludge ne cherchant pas que la lourdeur.

Blut Aus NordHallucinogen (Debemur Morti Production)

Hallucinogen n’est sans doute pas le meilleur album de Blut Aus Nord. Mais il a une telle force d’attraction que j’y reviens dernièrement plus souvent que n’importe lequel de ses prédécesseurs, ce qui lui vaut bien sa place dans ce top. Mélodique, surprenant, épique, tortueux, étrange, addictif, excellent.

Devin TownsendEmpath (InsideOut Music)

Celui-ci aussi, en quelques lignes, c’est coton. J’ai d’abord cru à du fan service déguisé, du genre je vous fais un bon gros mash-up de ce que je sais faire de mieux, mais en fait Devin va bien plus loin que ça. Vous en connaissez beaucoup des albums qui synthétisent une carrière entière sans qu’il ressemble à un gros pâté mal dégrossi ? Empath est un gros pâté avec des morceaux d’un peu tout dedans, mais il est loin d’être mal dégrossi : sous ses airs de production hollywoodienne, c’est un album plus fin et subtil qu’il n’y paraît (pas la place de gloser plus avant, mais j’en reste convaincu).

Mentions honorables :

Une bonne partie de cette liste aurait éventuellement pu se trouver dans le top du dessus si j’avais eu le temps de les écouter plus à fond. Dans tous les cas, ces albums valent selon moi le détour :

Hypno5eA Distant (Dark) Source (Pelagic Records)

Verdun Astral Sabbath (Throatruiner Records)

Mgła Age Of Excuse (Northern Heritage Records)

RammsteinRammstein (Universal Music)

Sofy MajorTotal Dump (Deadlight Entertainment)

LiturgyH.A.Q.Q (Indépendant)

Sunn O)))Pyroclasts (Southern Lord Records)

CranialAlternate Endings (Sludgelord Records)

Déception(s)

MayhemDaemon (Century Media Records)

Ce que j’ai retenu de l’album après la première écoute ? Rien. C’est passé dans une oreille et ressorti par l’autre sans que rien ne subsiste en moi. Et pour un album de Mayhem, c’est une première. Dont je me serais bien passé.

SlipknotWe Are Not Your Kind (Roadrunner Records)

Autant j’avais accroché rapidement à The Grey Chapter (pour l’apprécier un peu moins par la suite) autant ici, j’ai du mal. Pas mauvais (même plutôt intéressant sur certaines prises de risque) ce nouvel album ne m’atteint pas - sans que je sache mettre précisément le doigt sur la ou les raisons. Slipknot n’est plus pour moi ? Deviendrais-je un vieux con blasé ? Un peu des deux, peut-être.

Mammoth StormAlruna (Argonauta Records)

Les déceptions se scindent en deux grandes catégories : les groupes de jeunesse qui chient dans la colle/ne nous correspondent plus (cf. juste au-dessus) et les découvertes plus récentes dont on attend beaucoup mais qui foirent leurs nouvelles sorties. Mammoth Storm m’avait secoué avec son premier album. Rien ne s’est produit avec le second.

Top concerts

Cult Of Luna @ Trianon, Paris

Neurosis + Yob @ Bataclan, Paris

Rammstein @ Arena La Défense, Paris

Earth @ Petit Bain, Paris

Ufomammut @ Petit Bain, Paris

Espoir(s) pour 2020

Quelques sorties prévues l’année prochaine me semblent particulièrement alléchantes : DVNE, Benighted, Ishahn, Insect Ark, Intronaut, Human Impact et sans doute quelques autres qui ne me reviennent pas dans l’immédiat. Et pour la première fois depuis longtemps, Tool ne fait pas partie de cette rubrique !