Live reports Retour
mardi 11 décembre 2012 - U-Zine

Decapitated + Aborted + Fleshgod Apocalypse + Cyanide Serenity + Archspire

L'Aéro - Toulouse

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

En attendant les demi-dieux à mon cœur que sont Gorod et Obscura le 27 mars prochain, le death métal était à l’honneur dans la ville rose, incarné par le retour des polonais de Decapitated et par les belges d’Aborted. Pour être franc malgré la qualité de l’affiche, je n’étais qu’assez peu emballé, puisque j’ai jamais réellement accroché à Decapitated, et Aborted était déjà passé en aout dans la salle du Ramier (et l’occasion avait été donné de les voir au SummerBreeze, en Allemagne). De plus excepté Fleshgod Apoalypse, les autres groupes étaient totalement inconnus au bataillon. Direction donc l’Aéro en trainant un peu des pieds pour une déflagration annoncée !

Les premiers à entrer en lice : Archspire, venus tout droit du Canada. Il faut reconnaitre que c’est le groupe qui m’a fait me réconcilier avec cette affiche : du bon vieux death brutal technique qui serai loin de faire tache en première partie de Necrophagist ou d’Origin. Ca blaste à tout va, ça shredde en sweeping à tout va, c’est carré, puissant et droit dans la gueule. Il faut reconnaitre qu’avec un bassiste de cette trempe, le groupe possède un atout certain tant ce dernier est bluffant. Celui-ci sera doublé par deux guitaristes à fortes belles moustaches rappelant sans aucuns doutes Mario et Luigi ! Quoi qu’il en soit, l’entrée en matière est faite avec brio ! Groupe à suivre !

Alors qu’Archspire a mis une bonne partie du public d’accord, Cyanide Serenity, formation anglaise, divisera. En effet, même si leur thrash metal est de fort bonne qualité, il semble manquer l’étincelle et le pep nécessaire à rendre le concert sympa. La musique dénote peut-être un peu trop comme édulcorée après la puissance d’Archspire ? Possible, mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit de déju vu/entendu, avec des rythmiques assez peu inspirées. C’est dommage car le groupe semble avoir un potentiel intéressant …


Fleshgod Apocalypse, c’est un groupe qui fait beaucoup parler de lui depuis quelques mois et dont la réputation commence à se faire solide. Je n’avais jamais réellement jeté une oreille … à tort puisqu’en écrivant ces mots j’écoute en parallèle le titre The Violation sur youtube et j’viens de me prendre une énorme fessée … chose qui ne s’était pas tant produit en live. Grand mal m’a donc pris de ne pas écouter le groupe de prime puisque la formation italienne a offert une prestation de grande volée. Dans leurs costumes sombres, le groupe assure franchement et transmet sur scène toute la puissance de leurs compositions. On regrettera la mise en retrait du claviériste en charge d’apporter les touches symphoniques, rappelant quelques formations comme Septicflesh. Ca envoi clairement la sauce, desservi par un batteur de folie et un leader assurant son rôle avec brio et solennité. A revoir, en ayant préalablement écouté les albums, on ne m’y reprendra plus !

Setlist Fleshgod Apocalypse
The Hypocrisy
In Honour Of Reason
The Violation
The Egoism
Thru Ours Scars

J’dois reconnaitre qu’Aborted a jamais été un groupe qui m’a fait accrocher. J’ai toujours trouvé qu’il manquait un p’tit quelque chose qu’on retrouve dans Benighted ou dans d’autres groupes de la scène francophone. Peut-être l’aspect déconne, je ne saurai dire, mais j’ai toujours trouvé qu’il manquait l’étincelle … J’ai senti pour la troisième fois de l’année cela, après le concert au Ramier et celui du SummerBreeze, en Allemagne. Néanmoins, les fans ont pris un pied monstre et il faut reconnaitre que le groupe envoi des p’tites buchettes par stère entières. Comme toujours, Sven est une vraie pile électrique, (assez complexe par ailleurs de le shooter sans trop de flou !) et assure les vocalises autant que la communication en français avec le public. J’en retiendrai un Maitre Kdy, confrère de chez Metal Sickness comme transcendé au milieu du pit, moment rare et inoubliable !

Setlist Aborted
Dead Wreckoning
Coronary Reconstruction
Meticulous Invagination
From A Tepid Whiff
Global Flatline
The Holocaust Incarnate
Sanguine Verses (Of Extirpation)
The Saw And The Carnage Done
 

Minuit moins le quart sonne, étant en semaine, le dernier métro est prévu pour minuit. C’est avec un petit pincement au cœur que je suis obligé de partir pile au moment où Decapitated entame son set … une prochaine fois …

Quoi qu’il en soit, ce fut une bien bonne soirée que nous a proposé Trendkill et Snakebit. Il s’en suivra sur facebook une gueguerre à mon sens inutile entre Aborted, crachant ouvertement sur l’association toulousaine Snakebit, ayant hérité de l’organisation sur place quelques jours (heures ?) avant le concert puisque les membres organisateurs marseillais de Trendkill n’ont semble-t-il pas pu faire le déplacement. En cause visiblement, une bouffe en retard, justifié par Snakebit par l’organisation contestable de la salle … Où est la faute ? Qui est responsable ? Au final, je pense que tout le monde s’en carre, le public étant content et c’est bien là l’essentiel.