Interviews Retour
vendredi 12 juin 2009 - U-Zine

Neo-Cultis

L'Archange

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

10 ans déjà que ce trio sévit dans l'Underground avec son Metal extrême aux relents électroniques, ses prestations live apocalyptiques et sa rage inébranlable. Tentons de pénétrer les tréfonds de la Trinité Noire et de ses âmes damnés.

Formé en 99, après une démo, un album, puis un MCD et quelques remaniements internes, qu’advient-il à ce jour de Neo Cultis ?
Nous travaillons sur de nouvelles compos, notre objectif étant de sortir une quatrième démo pour 2010. Elle contiendra plus de titres que sa précédente et on y retrouvera un morceau figurant sur notre premier CD : Haereti-K, pour être plus précis il s’agit de Vice Abject Du Délice. L’autre objectif est de proposer un set bien différent de celui exécuté dernièrement. Nous travaillerons plus en profondeur l’ensemble des titres afin de leur donner le maximum d’ampleur sur scène.
D’autre part, nous nous sommes remis en question assez souvent ces derniers temps sur la manière de traiter le son du groupe. Cela a été bénéfique dans un sens mais nous a pris beaucoup de temps, pour un résultat qui aurait pu arriver plus rapidement, si on s’était orienté sur des choses plus concrètes et plus importantes à nos yeux. Aujourd’hui on peut dire que l’on a avancé un peu sur le son, mais la route est longue pour nous…

Vous aviez été assez actifs suite à l’intronisation de Skoll dans le groupe, avec quelques concerts et un Mcd. C’était l’euphorie suite à l’arrivée d’un nouveau membre qui vous avait dynamisé ?
C’est vrai que beaucoup d’évènements se sont enchaînés. Les concerts furent un concours de circonstances et pour ce qui est de la démo on avait hâte de sortir les nouveaux titres. L’enregistrement était déjà dans nos esprits avant le départ du gratteux, alors on a mis les bouchées doubles pour avoir le CD en fin d’année 2008.
La suite est décrite dans la réponse précédente.

Skoll est-il désormais bien intégré au groupe, l’alchimie de la Trinité Noire est-elle à nouveau complète ?
Sköll s’est rapidement intégré au groupe, aujourd’hui nous pouvons même écrire qu’il est la personne la plus importante de Neo-Cultis. Cela va s’en ressentir dans le futur de la formation et ce n’est pas pour déplaire au reste du groupe. Beaucoup d’éléments vont reposer sur ses épaules, cependant la marque de fabrique de N-C sera la même.
Sköll s’est bien imprégné de l’essence du groupe en y apportant sa personnalité, on peut affirmer que la Trinité Noire s’élève à nouveau.

Avec le recul, quel regarde portes-tu sur votre troisième œuvre, qui avait une ambiance plus synthétique qu’auparavant, m’évoquant les travaux des Goblins pour les films d’horreurs italiens.
Nous en sommes toujours satisfaits. Le seul regret serait la durée.

C’est la première œuvre que vous ayez gérée de la composition, à la production, en passant par la pochette et le pressage. Cela revêt il une importance pour vous de tout contrôler de A à Z ?
Ce n’est pas la première « œuvre » que nous gérons de A à Z, et nous dirons que « The 3rd eXperiment » n’est pas tout à fait une démo que nous avons entièrement réalisée seuls. L’enregistrement, le mix et le master ont été réalisé par Axel Garcia (jetez une oreille à son groupe Lexall, sur myspace), certes nous étions à côté de lui à chacun de ces instants mais plus en tant qu’assistants, et aussi pour le guider dans ce que nous désirons évidemment. Nous avons donc travaillé à quatre pour ce CD. En ce qui concerne la pochette c’est bien nous qui avons planché dessus.
Inversement avec « Haereti-K », nous avions tout contrôlés pour le son et l’artwork fut réalisé par Steve, une vieille connaissance.
Dans l’ensemble nous préférons garder le contrôle sur ce que l’on sort. Pour l’instant, et même pour notre prochaine démo, nous ne cherchons pas de label de prod’, on s’en tamponne ! La distribution, jouer sur scène est largement plus important pour nous, nous sommes un groupe totalement inconnu de la masse, nous recherchons une certaine reconnaissance mais pas la gloire… Personne ne me fera croire qu’il joue pour ses voisins de quartier, on joue pour faire partager notre musique et quoi de plus bandant qu’une phrase après un concert comme : « Putain c’était bon les gars ! Merci ! »

Avez-vous commencer à composer ? Quel est désormais le visage de Neo Cultis ? Continuez-vous dans cette voie electro ?
Nous commençons à peine donc il est difficile de décrire concrètement l’orientation musicale du groupe. Il est une chose sûre, nous allons composer de manière différente de ce que nous faisions jusqu’à présent et l’Electro fait partie intégrante de notre style. Nous allons faire un travail de groupe en arrangeant au mieux que nous pouvons les riffs un par un, varier les composantes d’un morceau afin de l’exploiter à son maximum.
Pour donner un visage à l’orientation musicale de N-C, nous dirons qu’une face plus sombre, plus froide, plus extrême va se dessiner peu à peu jusqu’à être L’Immondice…
Nous allons extirper de nos entrailles nos plus noirs désirs, trop longtemps enfermer dans nos esprits. La Bête qui sommeillait en nous va s’élever et nous emporter dans sa décadence. Nous jetterons à la face du monde notre Haine et nous affirmerons notre volonté d’anéantir toutes ces religions de soumissions. Nous allons souiller les culs des truies gothiques et boiront en l’honneur du Grand Architecte. FUCK OFF AND DIE !!!

Vous avez un concept qui est assez difficile à cerner, peux-tu tenter de nous l’expliquer ?
Tu trouves que souiller des culs de truies gothiques et boire de la bière est un concept difficile à cerner ?!

En concert vous projetez des séquences vidéos, d’inspiration assez « Gothique », style Hammer films, cimetières…etc. Allez vous conserver cet apport à la scène et allez vous continuer dans cette voie sépulcrale ou changer d’optique ?
Nous allons continuer la projection en live, et à l’instar de notre manière de composer, les images vont être plus recherchées dans le but d’apporter un aspect plus glauque et dérangeant, une ambiance noire et sale…

Certains vous reprochent l’absence de batteur en concert, ne penses-tu pas qu’il serait bon d’investir dans un membre de session ?
La greffe d’un phallus aux dimensions anormalement supérieures aux fantasmes les plus excessifs, des libertines les plus excessives, voila le seul membre dans lequel il serait important d’investir aujourd’hui… et tant pis pour ceux qui n’apprécient pas notre choix de conserver une boite à rythme sur scène. Nous ne changerons pas pour des personnes qui ne respectent pas ou ne veulent pas comprendre notre vision des choses. Si un jour nous décidons d’intégrer un batteur, peut être que notre style aussi sera différent et certainement que Neo-Cultis ne sera plus. Pour l’instant nous restons sur nos positions et nous en sommes amplement satisfait, ce qui est le plus important pour nous ; notre satisfaction avant tout.

Allez, faisons le jeu du portrait chinois :
Si neo cultis était un film : 300
Si neo cultis était un livre : Les 120 journées de Sodome
Si neo cultis était un jeu video : Doom
Si neo cultis était une déité : Erébos
Si neo cultis était un alccol : Bière
Si neo cultis était un poison : Datura
Si neo cultis était une pratique sexuelle : Sadisme

Que nous préparez vous pour la second partie de 2009 ?
Nous serons en plein travail de composition donc se sera plutôt calme, sauf si nous avons des propositions de concert. Et qui sait, peut être que des enregistrements non officiels circuleront dans l’ombre…

Te remerciant je te laisse conclure
Ave Caesar morituri te salutant

Aux membres du groupe