Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

EmperoR

In The Nightside Eclipse (mixage alternatif de 1993)

LabelCandlelight Records
styleBlack Metal
formatAlbum
paysNorvège
sortiemai 2014
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Certains albums résistent à l'épreuve du temps et constituent l'héritage d'un style. 2014 coïncide avec la date anniversaire des vingt ans de plusieurs albums majeurs, qui représentent les références du Black Metal. Des flammes du brasier nordique s'attaquant au firmament, naquirent les œuvres intemporelles que sont In The Nightside Eclipse d'EmperoR, De Mysteriis Dom Sathanas de MayheM et Hvis Lyset Tar Oss de Burzum. EmperoR commémore cet événement avec la publication d'une édition inédite d ' In The Nightside Eclipse.

L'idée lumineuse de rééditer l'album culte du quatuor scandinave arrive à point nommé. L'opus est présenté au format digibook, illustré de l'artwork original. L'objet contient une version de l'album remasterisée en 2014, et une version au mixage alternatif datant de 1993. Les bonus sont en partie eux aussi inédits, puisque l'on retrouve le fameux EP de 1994 As The Shadows Rise remasterisé et des rehearsals et pré-productions de titres de l'album datant de 1993.

L'intérêt de cette réédition réside dans la version d' In The Nightside Eclipse au mixage alternatif inédit, datant de 1993. C'est d'ailleurs cette version qui fait l'objet de cette chronique. Je compare cette édition avec la version originale de l'époque et non à la version remasterisée de 1999 horrible en tout point.

En se replaçant dans le contexte musicale et idéologique, pourquoi le mixage officiel a été retenu plutôt que celui-ci ? Je ne détiens pas la réponse, mais je donnerai tout de même mon opinion.

La première chose qui frappe, c'est le côté intelligible du mixage, moins tourmenté que celui de la version officielle. Les instruments sont détaillés et on remarque quelques variations sur les orchestrations. Le voile "saturé" qui donne ce côté rugueux et chaotique à la version originale, n'est pas aussi marquant ici. L'oreille est moins "agressée". En dépit de ce détail, l'album reste toujours aussi cosmique et hypnotique dans cette seconde mouture. En terme d'ambiances, on notera même peu de changement, si ce n'est le côté plus "propre" du mixage qui rend le disque un poil plus enivrant.

Le groupe avait il préféré un mixage plus abrasif et séditieux à une période où il cherchait une voie underground ? Peut être...L'écoute de l'album suivant Anthems To The Welkin At Dusk pourrait confirmer mes propos, tant le mixage semble aussi chaotique. On tiendra compte aussi du mastering qui date de 2014. Malgré tout, je ne pense pas que cela modifie grandement le résultat final, vu que le mastering n'est là que pour apporter un étage de puissance à l'ensemble.

In The Nightside Eclipse constitue les fondements du Black Metal et les prémices de ce qui est devenu plus tard le Black Metal atmosphérique et symphonique. En 1993, EmperoR utilisait les claviers pour sublimer les ambiances et développer les atmosphères. Les orchestrations ornant la musique, comme on peut les voir sur l'opus suivant, n'étaient guère à l'ordre du jour.

Les neuf titres de cet opus se dressent tels des hymnes à la nuit et à l'immensité cosmique. La musique, d'une noirceur ensorcelante, nous entraine dans les méandres de l'obscurité glaciale des contrées nordiques. La flamme qui anime chaque piste est celle d'un autre âge, une époque où les musiciens, inspirés par des desseins subversifs et malsains, arrivaient à mettre sur bande des émotions sombres, haineuses et terriblement organiques. Comme le souligne Ishahn: "Le Black Metal n'est pas une histoire de son, mais une question d'état d'esprit". Cela se vérifie chaque jour: certains groupes ne jouant pas dans cette sphère musicale sont bien plus Black Metal dans l'esprit que d'autres qui s'en revendiquent. C'est d'ailleurs pour cela que le noyau dur de cet art maudit n'est plus représenté que par une poignée d'irréductibles.

Cet opus intemporel est considéré par beaucoup comme le mètre étalon du Black Metal. LA référence du style et c'est peu de le dire. Si vous êtes néophytes ou que vous ne connaissez pas EmperoR, je ne peux que vous recommander In The Nightside Eclipse. A défaut de vous procurer la version originale, cette édition digibook, vous offrira deux versions inédites de l'album, de quoi vous mettre en condition pour la suite.

01. Introduction
02. Into the Infinity of Thoughts
03. The Burning Shadows of Silence
04. Cosmic Keys to My Creations & Times
05. Beyond the Great Vast Forest
06. Towards the Pantheon
07. The Majesty of the Nightsky
08. I Am the Black Wizards
09. Inno A Satana
10. The Majesty of the Nightsky (4 track pre-prod. 1993)
11. The Burning Shadows of Silence (pre-prod. rehearsal 1993)
12. I am the Black Wizards (rehearsal 1993)

Les autres chroniques