Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Marduk

Serpent Sermon

LabelCentury Media
styleBlack Metal
formatAlbum
paysSuède
sortiemai 2012
La note de
U-Zine
6/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Je m'en vais dans un terrain particulièrement miné aujourd'hui. Pour commencer, je me dois de faire mon coming out. Il y en a pour vouer un culte immodéré envers des albums comme La Grande Danse Macabre ou Panzer Division Marduk alors que ça aurait davantage tendance à m'en toucher une sans faire bouger l'autre tandis que moi, j'ai commencé à aimer la musique des Suédois le jour où Arioch/Mortuus est arrivé et j'adore écouter Rom 5:12 sur lequel j'aime tout, aussi bien les morceaux violents que les titres à ambiance qui ont créé des débats houleux entre vrais et faux fans. Wormwood, par contre, était rentré par une oreille et ressorti aussitôt par l'autre, je n'en ai aucun souvenir. Je ne peux donc pas dire que j'attendais impatiemment Serpent Sermon mais on ne peut pas passer à coté quand un nouvel album de Marduk s'offre à vous.

La première chose qui m'est venue par la tête quand j'ai fini d'écouter ce album, c'est que Marduk avait envie de lâcher les chevaux afin de rappeler au grand monde que ce n'est pas pour rien si les Suédois sont considérés comme un des groupes les plus brutaux de l'histoire du Black Metal. Du blast, tu en auras par pack de trente-deux. Les morceaux violents ont pris le pas sur ceux à ambiance pour le plus grand bonheur des fans old school, moins pour le mien. Il n'y a plus que « Temple Of Decay » et « World Of Blades » pour nous rappeler que Marduk est l'autre groupe de Mortuus, connu au départ pour son one man band Funeral Mist. On reprochait au groupe de devenir une sorte de sous-Funeral Mist, préjugé qu'il balaye d'un revers de main avec Serpent Sermon. Marduk est redevenu Marduk, symbole du Black Metal belliqueux et sans (trop de) concession. Le problème, c'est que déjà, ces deux titres ne sont pas à la hauteur (bien que « World Of Blades » finissent de manière très agréable) de ceux que le groupe nous avait proposé sur Rom 5:12 à l'image des mortelles « Imago Mortis », « Accuser / Opposer » ou « Womb Of Perishableness ».

Il en va de même pour les morceaux dits violents qui ne sont pas percutants comme ils l'ont pu être et donnent l'impression d'avoir été entendus déjà cent fois. Seul le titre éponyme relève considérablement le niveau d'un album qui a tout de celui de plus pour une formation qui mérite mieux que ça. La force de ce titre est son caractère catchy avec un refrain facile sur une mélodie efficace, chose rare pour un album de Marduk. Bon ok, on se croirait plus sur un album de Dark Funeral que sur du Marduk mais pour le coup, je trouve que ça rend particulièrement bien. Il y a un autre titre qui sort également du lot, il s'agit de « Coram Satanae » mais là je ne comprends pas vraiment le choix du groupe qui ne l'a gardé que pour en faire un bonus alors qu'il est le titre le plus fort de l'album, parfait mélange entre le catchy de « Serpent Sermon » et les ambiances religieuses à la Funeral Mist.

Au delà de ces deux morceaux situés aux extrémités, il manque toujours un truc aux Suédois pour que son album, pas mauvais au demeurant, décolle totalement. Pourtant, c'est bien du Marduk pur jus mais, il y a cette impression que le groupe tourne en rond et n'a plus rien à proposer. La meilleure preuve, c'est Devo dont la basse poisseuse est aux abonnées absentes sur cet opus alors qu'elle apportait tellement sur un album comme Rom 5:12 (Ce n'est pas pour rien si je l'avais placé dans le dossier sur les basses qui me font vibrer...). Il joue les parties dans son coin sans rien apporter au résultat final.

Je dis ça alors que mes première écoutes semblaient très prometteuses, mais vraiment, cet album ne m'apporte rien pour me passionner. J'ai mis du temps à comprendre pourquoi aucun des Blackeux du site ne se passionnaient pour cet album mais avec le temps, j'y arrive, Serpent Sermon n'est qu'un album de plus d'un groupe qui ne déchaîne plus les foules comme il a pu le faire...

1. Serpent Sermon
2. Messianic Pestilence
3. Souls for Belial
4. Into Second Death
5. Temple of Decay
6. Damnation's Gold
7. Hail Mary (Piss-soaked Genuflexion)
8. M.A.M.M.O.N.
9. Gospel of the Worm
10. World of Blades

Les autres chroniques

Album

nov. 2004 U-Zine

Marduk

Plague Angel

Album

avr. 2007 U-Zine

Marduk

Rom 5:12

Album

sept. 2009 U-Zine

Marduk

Wormwood

Album

janv. 2015 Leviathan

Marduk

Frontschwein

Album

juin 2018 S.A.D.E

Marduk

Viktoria