Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Anathema

Weather Systems

LabelKscope
styleRock Atmosphérique
formatAlbum
paysAngleterre
sortieavril 2012
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

A raison d'une sortie par an depuis 2010 (entre albums et compilation), Anathema a trouvé son rythme de croisière contrastant totalement avec le passage à vide suivant la sortie de A Natural Disaster. Désormais plus mûr, l'autre formation de Liverpool semble sur de son fait à l'image du double titre « Untouchable » qui veut bien dire ce qu'il veut dire, et d'un Jamie Cavanagh qui m'avait assuré, il y a un an, avec sérénité et engouement que le prochain album allait dépasser tout ce que le groupe a produit jusqu'ici. Je ne demandais qu'à le croire mais vu à quel point We're Here Because We're Here m'avait retourné, j'avais quelques réserves quant à la possibilité de faire encore mieux que ce chef d'œuvre.

Des réserves qui se sont avérées vraies. Je dois dire qu'en plus de sa musique qui m'a transcendé, Le déferlement d'énergies positives de We're Here Because We're Here est tombé sur moi à un moment où j'en avais besoin. Ce qui n'est pas vraiment le cas pour Weather Systems en ce qui me concerne alors que cela devrait être le cas pour certains d'entre vous (Vu comment la pochette est reprise un peu partout en avatar, je pense que ça l'est encore plus que pour l'album précédent). Au delà du contexte qui est, malgré tout, important, à mon sens, pour évaluer quoique ce soit, y compris la Musique, (Tout est relatif à quelque chose, hein ?) Weather Systems est joué d'une manière qui me plaît moins.

J'insiste bien sur le « moins » et aussi sur le fait qu'on est un peu plus dur avec l'élève Anathema que si c'était un jeune nouveau qui sortait ce disque. Parce que bon, Anathema dans son style singulier entre Pop, Rock et Post-Rock est toujours au stade du génie. Ses compositions bien que marquant moins mon esprit sont de très hautes volées dans la lignée de ce que le groupe avait sorti sur We're Here Because We're Here. On trouve encore les fameuses progressions amenant à une explosion finale (« Lightning Song », « Sunlight », « The Storm Before The Calm », « Internal Landscapes ») qui ont fait le succès du groupe. Seul « Untouchable Part 2 » est un titre « facile » d'écoutes avec de beaux refrains comme l'ont été les superbes « Flying », « Fragile Dreams » ou « Dreaming Light ». Moins de refrains à fredonner mais des titres qui m'ont l'air encore plus fédérateurs que par le passé sur la quasi-totalité de l'album (Je vous vois déjà tous chanter, des étoiles dans les yeux, les parties finales d'« Untouchable Part 2 », « The Lightning Song », « The Storm Before The Calm » et « The Beginning And The End »), hormis « Internal Landscapes » qui me semble en dessous du reste et me donne même l'impression d'une sorte de sous « Hindsight » (On a le droit au même type de speech en début de morceau, d'ailleurs).

Weather Systems est dans la même énergie que We're Here Because We're Here avec des morceaux proches dans leurs constructions. Sur ce dernier, un titre changeait un peu de registre, partait dans une autre direction avec une atmosphère plus Rock classique. Il s'agissait de « Get Off, Get Out » qui était le moment faible de l'album, par ailleurs. Sur Weather Systems, il y a toujours un titre qui est dans cette veine, « The Storm Before The Calm » que l'on peut voir comme un hommage à Radiohead, aux débuts de Porcupine Tree (The Sky Moves Sideways notamment) et Ulver. En tout cas, dans sa première partie avec un Trip Hop enivrant. Bizarrement, le morceau est coupé en deux et à la moitié, on retrouve un Anathema plus classique qui va délivrer un des meilleurs passages de l'album. « The Lost Child » me laisse, dans un premier temps, un petit goût d'inachevé la faute à cette introduction grandiloquente qui nous fait penser que le groupe va partir dans un trip symphonique prêt à nous offrir une bande originale à la manière de Falling Deeper mais très vite, cela redevient classique (pour du Anathema, j'entends) mais bon comme pour « The Storm Before The Calm », cela devient vite tellement grand qu'on oublie très vite ce qui nous inquiétait au départ. La fin du morceau est également étrange puisqu'on n'a pas l'impression d'être devant une fin mais plutôt devant une introduction à quelque chose. Sachant, qu'il n'y a rien en commun avec le titre suivant, doit-on s'attendre à un « The Lost Child Part 2 » sur le prochain album ? J'en doute quand même. Ce qui est également intéressant à noter, c'est l'évolution du jeu des guitaristes sur les arpèges. Sur We're Here Because We're Here, si on prend « Thin Air », les arpèges étaient joué de manière lente pour développer l'ambiance nouvelle alors qu'ici, (prenons « Untouchable Part 1 » et « The Gathering Of The Clouds ») ils sont joués très rapidement presque à la façon du Jazz Manouche et sonnant comme des goutes tombant sur le sol.

Weather Systems est donc un excellent album qui contient, au moins, trois titres qui font partis des meilleurs morceaux de l'année : « Lightning Song », « The Storm Before The Calm » et « The Lost Child ». Pour autant, je ne suis pas encore prêt à remplacer ma ration de « Thin Air » - « Summernight Horizon » - « A Simple Mistake » par celle-ci. Mais vu comment l'album est moins évident à appréhender, ce n'est, peut être, qu'une question de temps... Ce qui est vrai pour moi ne l'est pas forcément pour vous et je pense que si vous tentez l'expérience, vous aurez de quoi être ravi par Weather Systems.

1. Untouchable Part 1
2. Untouchable Part 2
3. The Gathering Of The Clouds
4. Lightning Song
5. Sunlight
6. The Storm Before The Calm
7. The Beginning And The End
8. The Lost Child
9. Internal Landscapes

Les autres chroniques