Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Anathema

Falling Deeper

LabelKscope
styleCompilation orchestrale
formatAlbum
paysAngleterre
sortieseptembre 2011
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Anathema avait fait sensation l'an dernier avec la sortie de We're Here Because We're Here, un album que je trouve tout simplement merveilleux. IL a aussi bien compris les ficelles du business en essayant de faire parler de lui le plus souvent possible. Pour se faire, le groupe de Liverpool a choisi de continuer là où Hindsight s'était arrêté. Hindsight était une compilation sur laquelle Anathema avait repris certains de ses titres de sa période Rock Atmosphérique (depuis Eternity) de manière acoustique. A défaut de m'avoir rendu accroc, cette compilation m'avait permis de découvrir certains albums que j'avais laissé de coté comme Eternity ou A Fine Day To Exit.

Il en va de même avec ce Falling Deeper qui aura la lourde tache de rendre hommage et de remettre au goût du jour, le passé Doom Death de la formation de Serenades à l'EP Pentecost III, un début de carrière que je n'apprécie que moyennement à vrai dire. C'est certainement pour cela que je ne crie pas au loup alors que d'autres ne se sont pas privés pour le faire. En effet, à l'aide d'un orchestre, Anathema revisite ses anciens morceaux pour les faire le mieux coller possible à son visage d'aujourd'hui. De grand romantique malade des débuts, Anathema recherche désormais la beauté, non pas sans une certaine mélancolie de la pureté de certains moments du passé avec une certaine fatalité. Le groupe ne veut pas réécrire son passé mais veut montrer, comme il est écrit dans le communiqué, que les morceaux de ses débuts sont universels et peuvent être appréciés de différentes manières selon leur angle de vue. Si vous vous rappelez bien, le groupe l'avait déjà fait pour un morceau par le passé. J'avais d'ailleurs découvert le titre « The Silent Enigma » avec sa version orchestrale, instrumentale, intense et d'une beauté incroyable et je me rappelle que quand j'avais écouté la version originale, j'avais été très déçu car on n'y retrouvait justement pas l'intensité de la montée en puissance (« Beneath An Open Sky... »). Bref, je suis fan de ce morceau et donc j'attends des bonnes choses de Falling Deeper.

Ce qui n'a pas manqué puisque je suis vraiment séduit par cette compilation (le management du groupe parle d'un album mais ce n'est vraiment pas le cas). Le meilleur exemple étant « J'ai Fait Une Promesse » qui a fait l'objet d'un joli lifting dont il avait bien besoin. Vous vous souvenez surement de ce titre niais au possible avec un chant féminin complètement faux, le tout dans un français grammaticalement horrible. Il devient ici instrumental et plus touchant guidé par un piano qui prend la place des guitares le temps d'un album. Le réarrangement varie selon les morceaux. Certains sont totalement orchestraux (« Kingdom », « They Die »), d'autres contiennent en plus de l'orchestre, les instruments traditionnels d'un groupe de Rock (« Sunset Of Age », « Crestfallen », « Sleep In Sanity ») et du chant la plupart du temps féminin.

Justement ce chant féminin, il était l'un des points importants de la publicité sur cette compilation. En effet, Anneke Van Giersbergen (Ex-Aqua De Annique, ex-The Gathering) que l'on sait être une grand amie de Danny vient pousser la chansonnette sur « Everwake ». Et en fait, si sa prestation est sans tâche, je trouve qu'« Everwake » est justement le morceau que je trouve le plus faible sur Falling Deeper car j'ai vraiment du mal à m'immerger dedans. En revanche, personne n'en parle mais je mettrais ma main à couper que c'est, également, elle qui chante sur « ...Alone » avec son ambiance toute en subtilité proche du dernier album de Dornenreich. Mais pour moi, la pièce maitresse de Falling Deeper est « Sunset Of Age ». Là où le groupe ne jouait que sur la douceur, la subtilité, la candeur de la musique, ici Anathema se lâche enfin et donne le meilleur de lui même. Vincent en duo avec Lee Douglas, atteint des notes qu'il n'avait jamais réussi à atteindre mais sans jamais trop en faire, l'orchestre propose des envolées magiques et Danny pousse même le vice jusqu'à qu'y intégrer un solo prenant. Franchement, j'aurais bien vu ce morceau conclure We're Here Because We're Here.

Alors, Falling Deeper n'est pas un album à proprement parler mais il est à mon avis pour les fans du dernier album et de la nouvelle tournure d'Anathema largement conseillable à condition de ne pas trop en attendre. Ce n'est qu'une compilation et restera en dessous de We're Here Because We're Here et probablement du futur album. En attendant, je m'en vais écouter The Silent Enigma.

1. Crestfallen
2. Sleep In Sanity
3. Kingdom
4. They Die
5. Everwake
6. J'ai Fait Une Promesse
7. ... Alone
8. We The Gods
9. Sunset Of Age

Les autres chroniques

Album

août 1998 U-Zine

Anathema

Alternative 4

Album

nov. 2003 U-Zine

Anathema

A Natural Disaster

Album

mai 2010 U-Zine

Anathema

We're Here Because We're Here

Album

avr. 2012 U-Zine

Anathema

Weather Systems