Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Anathema

Alternative 4

LabelPeaceville Records
styleRock Mélancolique et atmosphérique
formatAlbum
paysAngleterre
sortieaoût 1998
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Anathema, en 1998, c'est définitivement une page qui se tourne. Les Britanniques n'ont fait que réduire leur touche Doom Death dans leur musique au fil des albums, passant d'un Serenades enragé à un Eternity raffiné au cours d'une évolution des plus logiques. Alternative 4 voit le groupe continuer son bonhomme de chemin. Le son old school a laissé place ici à un son clair et moderne mais tout en restant précis et naturel. Du coup, onze ans plus tard, l'album est toujours en première position de la discographie du groupe et ce, pour un long moment encore.

Anathema délivre, ici, sa prestation la plus convaincante et touchante. En effet, malgré la beauté de l'œuvre, cet album, c'est avant tout de la tristesse et de la solitude avec une recette simple : S'inspirer du Rock des 70's mais en le rendant le plus déprimant possible que ce soit aux travers des textes ou de la voix. Sa réalisation est bien plus aisée quand on a des dépressifs de la trempe de Dani Cavanagh et Duncan Patterson (qui quittera le groupe peu après la sortie et que l'on retrouve, comme Dani, dans Antimatter) qui ont presque tout écrit et composé à eux deux (seul « Re-Connect » est le fruit du travail de Vinnie Cavanagh). Leurs manières de composer sont elles relativement simples et ils cherchent à aller au but sans complexité, sans en faire de trop mais à l'instar de Katatonia d'atteindre le but le plus naturellement. Et pour l'atteindre, cela passe souvent par de fructueuses montées en puissance. « Fragile Dreams », « Alternative 4 », « Re-connect » parmi tant d'autres en sont des exemples parmi d'autres. Cette dernière est d'ailleurs une des deux seules avec « Feel » où des réminiscences du début de carrières se font ressentir avec ce final survolté.

La durée des morceaux vont dans le sens de la simplicité évoquée plus haut avec le morceau le plus long qui ne dure « que » 7'59 et fait parti de la moitié d'Alternative 4 à dépasser les cinq minutes. Les cinq autres morceaux n'atteignent jamais les quatre minutes et, eux même, sont très variés entre eux. « Shroud Of False » qui est indissociable selon moi de « Fragile Dreams », n'a rien à voir avec un titre rapide comme « Re-Connect » ou un « Empty » dans sa composition et dans ses ambiances même si les buts que sont la tristesse et la solitude est toujours atteint. Il en va de même pour les morceaux « longs » qui à l'image de « Fragile Dreams » et « Regret », au demeurant très belles et émouvantes, n'ont pas la même composition et la même ambiance que « Lost Control » et « Alternative 4 ». Et cela s'explique simplement par la manière de composer de Dani et Duncan qui n'est pas tout à fait la même. Là où Dani aime jouer avec les mélodies de guitares qu'elles soient électriques ou acoustiques, Duncan aime les titres plus torturés et oppressants avec une prédominance du clavier et n'hésite pas à incorporer de nouveaux instruments telles des cordes sur « Lost Control » voire même des éléments un peu Electro toujours sur ce même même morceau ou « Empty ». « Feel » est le seul morceau dérogeant à la règle puisque les guitares reprennent leur place principale.

Des instants d'accalmie et de pure beauté sont, pourtant, bien présents sur Alternative 4 mais de manière intermittente souvent en début ou milieu de morceau pour mieux rechuter dans la dépression par la suite et définitivement nous abattre («  Empty », « Regret », « Re-connect »). La solitude est, elle, parfaitement mis en musique par les échos dans le son que l'on retrouve souvent dans la musique du groupe.

Rien à faire Alternative 4 est bien le meilleur album d'Anathema, qu'on se le dise. Et entre nous si vous êtes fan de Rock 70's, de musique un tant soit peu mélancolique ou de Katatonia, se passer de morceaux de génie comme « Fragile Dreams », « Lost Control », « Alternative 4 » ou bien encore « Regret » relève du crime de lèse-majesté et vous y risquerez la pendaison... Ou pire, l'ignorance.

« I know there is a way
My future is not set
For the tide has turned
But still I never learned to live without regret. »


1. Shroud Of False
2. Fragile Dreams
3. Empty
4. Lost Control
5. Re-connect
6. Inner Silence
7. Alternative 4
8. Regret
9. Feel
10. Destiny

Les autres chroniques