Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Negurã Bunget

Poartă de dincolo

LabelCode 666
styleTransylvanian Black Metal
formatAlbum
paysRoumanie
sortieavril 2011
La note de
U-Zine
5.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Chronique d'un fan désappointé

On les croyait morts et enterrés et pourtant les Roumains de Negurã Bunget sont plus vivants que jamais et en sont à quatre sorties en seulement un an. Après la réédition de Mãiestrit, le nouvel album Virtstele Pãmintului et le DVD live Focul Viu, voici l'EP Poartã De Dincolo. A croire que Sol Faur et Hupogrammos bridaient la productivité de Negru.

Depuis que Negru a pris seul les rennes du paquebot Negurã, l'aura n'est plus la même. Il n'y a pas deux groupes qui sonnent comme celui là et pourtant, cela ne m'empêche pas d'aller de déceptions en déceptions. Poarta De Dincolo ne déroge pas à cette règle.

Il va sans dire que Om est un de mes albums préférés de Black Metal à égalité avec Anthems To The Welkin At Dusk d'Emperor. Le groupe avait toutes les raisons de s'arrêter sur ce sommet musical. Seulement Negru ne l'a pas entendu de cette oreille et a continué l'aventure. Avec Virstele Pãmintului, on ne peut pas vraiment dire qu'il a bafoué le nom du groupe car cet album est de qualité. Il enlève simplement l'aura que possédait Negurã Bunget, ce statut de groupe culte. Tous les groupes n'arrivent pas à finir leurs carrières sur un coup de maître. Les Roumains en avaient la possibilité mais Negru a tout gâché.

La crainte désormais pour moi est de voir Negurã Bunget sombrer dans une routine comme n'importe quel autre groupe alors qu'il n'est pas comme les autres. Il n'y a qu'à voir sa prestation en première partie d'Enslaved pour s'assurer que même sans Sol Faur et Hupogrammos, ce groupe possède en live une atmosphère qu'aucun autre ne possède.

Parce qu'en studio ce n'est plus la même chose, j'avais déjà remarqué que « La Marginea Lumii », seul extrait de Poartã De Dincolo lors de leur concert en Avril dernier, était le titre le plus faible proposé ce soir là. En effet, Poartã De Dincolo reprend les éléments de Virstele Pãmintului sans en changer la recette (pour ceux qui ne savent pas quoi en attendre, allez voir mes autres chroniques du groupe en fin de page). Si bien que tout est bien composé, bien réalisé mais est, définitivement, sans surprise pour du Negurã Bunget. Le groupe ne me transcende pas du tout sur cet EP. J'en reconnais la qualité et quelqu'un qui découvre le groupe avec sera surement comblé mais ce n'est pas du tout mon cas. Je suis vraiment frustré que le groupe ne se soit pas arrêté et j'ai vraiment peur que le prochain album ne fasse rentrer pour de bons Negurã Bunget dans les rangs.

Je m'excuse de ne parler que très peu de Musique dans cette chronique mais c'est vraiment tout ce que cet EP m'inspire. Frustration.

1. Hotar
2. La Marginea Lumii
3. Frig în Oase
4. Poartă de Dincolo

Les autres chroniques