Chronique Retour

DVD

09/12/14 - U-Zine

Chimaira

Coming Alive

LabelNuclear Blast
styleMetalcore
formatAlbum
paysUSA
sortiejuillet 2010
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Cette année 2010 tend à être un bon cru pour le metal. D'autant plus depuis que Chimaira a décidé de nous gratifier d'un pack de 2 dvds (1 documentaire + 1 live) et d'un cd audio. Dans ce dvd intitulé Coming Alive, les américains nous invite dans leur intimité, un an après que leur dernier opus The Venom ait vu le jour. L'occasion pour U-zine de vous faire partager ses impressions à propos de ce DVD

Partie I : Le documentaire

Le premier dvd du pack est un documentaire retraçant l'écriture et l'enregistrement du dernier opus du groupe intitulé "The Infection". Filmé sur plus d'un an et demi par le réalisateur Todd Bell, le documentaire nous permet vraiment de rentrer dans l'intimité du groupe. A l'instar du dvd du groupe The Black Dahlia Murder, il est très simple de rester accroché par la vidéo. Très peu de longueurs qui rendraient le tout fastidieux pour ceux qui ne sont pas des fans absolus. Tout y est fun, compréhensible pour ceux dont l'anglais n'est pas excellent... un vrai bon moment.

Bell trouve toujours les instruments pour peindre le portrait de chacun des membres de la plus belle des manières en offrant cette proximité que l'on perd parfois devant ce monstre froid que peut être un groupe sur scène. Que ce soit dans les scènes de buggy sur les dunes de Dubaï, ou en studio entourés des musiciens, tout le processus n'entame en aucun cas la sincérité des membres qui semble intacte.

On retrouve par ailleurs des vidéos lives du groupe d'à travers le monde entremêlés avec des interviews des membres et de leur crew. Rien de très original me direz-vous, mais cette simplicité ne me déplaît pas. Les ambiances d'une session d'enregistrement et des tournées sont vraiment bien retranscrites.

Nul besoin de tout décrire ici, je vous laisse le soin de découvrir ce documentaire de qualité par vous même.

Partie II : Le live

La partie live commence par une petite introduction pendant laquelle chacun des membres donne brièvement ses impressions sur les dix premières années du groupe. Tout se déroule comme un film, les séquences, les plans, les angles sont vraiment bien étudiés. On est loin d'une caméra braquée sur un visage, quelques banalités... tout est ici mis en scène... Jim parle de son ancienne vie et de son travail dans la coiffure, Rob parle des dix années de Chimaira en changeant des cordes de guitare. On rentre dans l'intimité du groupe pour quelques minutes avant de rentrer dans le vif du sujet.

Rob Arnold : “Metallica’s A Year and a Half in the Life of…, and Live, Shit, Binge and Purge, were my bibles while growing up. Watching the guys in the studio, out on the road, and backstage, taught me so much, and definitely played a major roll in shaping me into the musician I am today. After watching our new DVD set, Coming Alive, I sat back, ULTRA satisfied, and knew that this DVD would do the exact same thing for fans and musicians of today.” Nul besoin de traduction.

Le show a lieu à Cleveland dans l'Ohio, berceau de Chimaira pendand les fêtes de Noël. Petite salle, 700 personnes tout au plus. Quoi de mieux ? A vrai dire, je trouve le cadre remarquable pour un tel dvd. Le groupe recherchait cette proximité avec son public, avec la ville qui les a vu naître. On aurait pu s'inquiéter quant au rendu live d'un concert en petite salle, mais les doutes sont vite balayés. Le public répond, bouge, les plans sont variés et ne changent pas trop souvent... une réussite. En effet, contrairement à beaucoup de DVDs du genre, nous n'assistons pas à un changement de caméra toutes les secondes qui peut vite mettre à mal nos yeux. La caméra suit le rythme de la musique pour notre plus grand plaisir.

Pour en venir à la prestation elle même, c'est du bon Chimaira. Je n'ai jamais trouvé le groupe génial en live. Ni plus ni moins dira t-on. Et force est de constater qu'ils sont convaincants sur scène ! C'est probablement l'"effet festival" et les grandes scènes qui avait dénaturé ma vision des choses. Sur une petite scène le groupe est dynamique, et Mark Hunter n'hésite jamais à parler à un public tout acquis à sa cause, bien qu'il ne bouge plus comme avant.

Le groupe débute sur The Venom Inside issue du dernier album. A vrai dire, je ne suis pas un grand fan de cet ultime opus mais le rendu live n'est pas mauvais. La qualité sonore y est probablement pour quelque chose. En effet, si la vidéo est agréable le son l'est tout autant avec une qualité d'enregistrement élevée. Bien meilleure que celle du Chaos Ridden Years de COB par exemple.

Resurrection est l'occasion pour le public de s'en donner à coeur de joie. De nombreux plans montrent des visages en furie dans la fosse, une bonne ambiance. Malheureusement, et unique bémol "audio", les micros orientés vers le public sont très faiblards et il faut vraiment tendre l'oreille pour entendre chanter le public. Après un "We're Chimaira from right here, Cleveland Ohio", Mark lance un "Fuck your Power Trip!". Probablement la chanson la plus efficace du groupe avec Pure Hatred. L'occasion pour tous de constater qu'Andols est toujours aussi bon, même s'il prend de la bouteille.

Le groupe enchaîne avec classiques et nouvelles chansons, Empire, The Disappearing Stun ,Severed, Destroy and dominate et Six. Mais le coup de grâce vient avec l'enchaînement de la génialissime The Dehumanizing Process et de la remarquable et trop peu jouée Dead Inside. Il faut dire que mon album préféré du groupe est Pass Out Of Existence donc... cette dernière me fait particulièrement plaisir. (Par ailleurs, une petite Rizzo n'aurait pas été de refus... mais ne faisons pas la fine bouche.) Au passage, Severed est l'occasion pour Andols de faire un solo de batterie et pour Chris de se lâcher sur les samples. Définitivement, les premiers albums sont les meilleurs.

Un wall of death plus loin et quelques jolis slams, le groupe achève en apothéose sur Pure Hatred et son I Hate Everyone scandé "timidement" par le public. Un show intense, bien filmé, un son vraiment bon et des performances individuelles à la hauteur du rendez vous (malgré quelques faiblesses par moment dans la voix de Mark). Le groupe allant même jusqu'à directement enchaîner plusieurs titres pour ne pas laisser souffler le public. Intensité est le maître mot.

Indispensable pour tous les fans, que ce soit en vidéo ou en audio. Ce dernier ayant été remixé par Ben Schigel, ami de longue date du groupe, pour un résultat remarquable.

Et comme si cela ne suffisait pas, le groupe nous gratifie de quelques bonus sur ce même DVD. On peut tout d'abord trouver un diaporama de photos vraiment dossier du groupe à travers les temps. On peut voir Mark avec des dreads, Jim avec des cheveux... toujours fun à voir.

La première petite vidéo est dédiée à Jim LaMarca qui nous parle de sa vie et du restaurant de son père. Les pizzas qui y sont faites auraient des fans au sein de Slipknot, Fear Factory, Slayer... On comprend très vite que la vidéo prend comme axe cette séparation entre la vie de famille et la vie de tournée d'un groupe. Pour avoir lu quelques interviews du groupe, on peut sentir cet attachement à leur terre natale et on sent toujours une pointe d'émotion quand ils parlent de leurs racines. En soit vous n'apprendrez rien de trépidant sur la vie du groupe, mais je trouve ça plutôt intéressant ce côté On fait le tour du monde, mais au fond, ce qui me fait vivre c'est ces petites choses.

Il y a quelques vidéos assez priceless et étranges. Par exemple, une vidéo de 2 minutes pendant laquelle on voit une route filmée d'une voiture avec l'un des membres du groupes chantant un titre de Six Feet Under en voix claire. Kamoulox.

Une autre vidéo intitulée "The Cleveland Facts" est dédiée à leur région. Ils essayent en 2 minutes chrono" de nous convaincre que cet Etat, et plus particulièrement cette ville, a un quelconque intérêt. Non pas que nous en doutons... On assiste à une discussion autour de quelques bières de Jim, Andols et Chris. Des instants de vie, des petits moments, parfois un peu décalés. Il faut dire que Jim est un trublion et ne manque pas la moindre occasion pour placer une ou deux sottises, voire même de rapper pendant quelques secondes ou de péter dans un sac (spécialement prévu à cet effet).

Que dire pour résumer ? Je pense que ce DVD est vraiment bon, et se doit d'être possédé par tous les fans. Une telle entreprise est toujours difficile car personne n'attend le même contenu mais Chimaira n'a pas fait d'erreur ici. Néanmoins, pourquoi filmer en HD et vendre le concert sur un DVD et non un BlueRay ?


01. The Venom Inside
02. Resurrection
03. Power Trip
04. Empire
05. The Disappearing Sun
06. Severed
07. Destroy and Dominate
08. Six
09. The Dehumanizing Process
10. Dead Inside
11. Painting The White To Grey
12. Nothing Remains
13. Salvation
14. Secrets Of The Dead
15. The Flame
16. Pure Hatred
17. Implements Of Destruction

Les autres chroniques