Articles Retour

REVUE D'ACTU #2 (2/2) : Bölzer, Blood Incantation, Perihelion, Ateiggär, etc

lundi 7 octobre 2019 - Nostalmaniac
Nostalmaniac

Le Max de l'ombre. 29 ans. Rédacteur en chef de Horns Up (2015-2020) / Fondateur de Heavy / Thrash Nostalmania (2013)

Nostalmaniac : Une deuxième partie de notre revue d'actu qui s'enfonce dans l'obscurité et ses nuances avec les nouveaux titres de Perihelion, Sunn O))) et Bölzer mais aussi le teasing autour de Blood Incantation et Ateiggär ou encore la sortie ultra confidentielle de Death Like Mass

La première partie se consulte ici.

 

PERIHELION

ZSK : Le groupe hongrois porté ces dernières années par Apathia Records sortira son nouvel album Agg le 6 décembre (le jour de ma fête, si ça n’est pas un heureux hasard…), semblerait-il en autoproduction. Pour un groupe qui commence tout de même à avoir une certaine longévité, en comptant ses années sous le nom Neokhrome. Parti d’un Black-Metal progressif à la Borknagar mâtiné d’Avant-Garde Metal hongrois à la Gire et Thy CatafalquePerihelion a fini par prendre une direction plus atmosphérique et Post-Metal, validée par ses deux dernières sorties en date Hold et Örvény. "Erdő" semble déjà enfoncer le clou, c’est un morceau très enlevé, constamment au bord de la rupture, et une nouvelle fois porté par la douce voix de Gyula Vasvári et par des ambiances solaires sidérantes. D’ores et déjà du très bel œuvre, présenté en outre par un clip chiadé. On va donc s’attendre, pour l’arrivée de l’hiver, à repartir dans les plus belles contrées hongroises, au son d’un groupe qui pourrait peut-être sortir un chef-d’œuvre à la mesure du potentiel qu’il dévoile depuis un bon moment.

 

« Agg » sortira le 6 décembre prochain en Autoproduction.


BLOOD INCANTATION

GazaG : Depuis leur premier EP en 2015, Blood Incantation est à la place du coeur. Depuis, les Américains grimpent les marches du succès et à raison, Starspawn ayant enfoncé le clou il y a trois ans. Prochaine étape, Hidden History of the Human Race, prévu le mois prochain chez Century Media / Dark Descent Records. A l’écriture de ce papier, trois titres live sont disponibles (Slave Species of the Gods,  The Giza Power PlantAwakening from the Dream of Existence to the Multidimensional Nature of Our Reality (Mirror of the Soul)), où les Américains restent dans leurs compositions déstructurées et irrégulières. Reste à apprécier la production sur CD, toujours est-il que le talent d’écrire demeure. L’enchaînement des parties contraires s’écoule sans frottement, mix mélodique et rythmique cassant qui ne perd jamais l’auditeur et débouche sur des surprises. Egalement, un court teaser acoustique se déguste, laissant entrevoir les reliefs d’une fresque râpeuse et élégante. L’attente est réelle, rendez-vous le 22 novembre prochain.

 

« Hidden History of the Human Race » sortira le 22 novembre prochain chez Century Media.

 

BÖLZER

Nostalmaniac "Reprenant là où le romantisme grandiloquent de Hero s'est éteint"Lese Majesty est le nouvel EP annoncé du duo helvète Bölzer.

S'il m'a fallu le déclic en live pour vraiment apprécier et percer le mystère Hero paru en 2016, "A Shepherd In Wolven Skin", le premier extrait de ce nouvel EP, me fait bonne impression, écoute après écoute. Pourtant pas de rupture totale avec le controversé Hero, mais on retrouve ce son Bölzer, ces riffs sauvages et ce jeu de batterie hyper accrocheur, mais aussi l'apparition de voix claires qui peuvent clairement diviser, c'est épique dans les intentions, mais un peu faux à la manière d'un Quorthon période Hammerheart. Et ça prend...

Bölzer, c'est un ensemble imparfait qui arrive à faire surgir de son Death Metal sombre et original une ambiance à la fois mystique, étrange et imposante. Si je peux comprendre que certains ne jurent que par les deux premiers EPs (dont certains éléments ne manquent pas sur Hero et cet extrait), le duo helvète n'a pas laissé de côté sa créativité et son riffing et A Shepherd in Wolven Skin l'atteste déjà.

 

« Lese Majesty » sortira le 15 novembre prochain chez Lightning & Sons.

 

ATEIGGÄR

Nostalmaniac : Affilié au collectif Helvetic Undeground Committee basé à Zurich et dont Ungfell est sûrement le nom le plus connu, Ateiggär (qui veut dire "initiateur d'idées") est la dernière entité à sortir de l'ombre qui fera paraître un premier mini-album à la mi-novembre. 

Le teaser mis en ligne nous laisse deviner un Black Metal majestueux très influencé par la seconde-vague et les premiers Satyricon. Comme énormément de groupes aujourd'hui, me direz-vous, mais vu la qualité des dernières sorties du clan zurichois (ArkhaaikKvelgeyst), il va falloir tenir ça à l'oeil !
 

« Us d'r Höll chunt nume Zyt » sortira le 15 novembre prochain chez Eisenwald.

 

DEATH LIKE MASS

Nostalmaniac : Ce nouveau Death like Mass débarque comme un secret mal gardé, mais il faut déjà noter qu'il sort en édition limitée à 41 exemplaires. Un tirage confidentiel donc démystifié par son apparition surprise sur Bandcamp.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec Death like Mass qui a déjà sorti deux EPs et bien que le lineup officiel demeure toujours officiellement secret, on y retrouve Mark of the Devil, ventriloque du diable chez Cultes des Ghoules, et le guitariste de Lvcifyre : T. Kaos dans un registre très proche du groupe polonais où la démence est dans l'ADN.

Construit autour d'un seul morceau et se basant sur un poème d'Aleister Crowley (The Mother at the Sabbath) - format qui me rappelle l'incroyable Spectres over Transylvania de Cultes des Ghoules - c'est une plongée dans un univers chaotique, dissonant et diffus traversé par quelques narrations en polonais. Sans doute moins immédiat et prenant que ses prédécesseurs (rien que par son format monolithique), mais tout aussi mortuaire, imprégné de ténèbres et d'étrangeté ne fut-ce que ces cris horrifiés, ces sons de cloche et ce rendu si délétère.

 

 

« Matka na Sabacie » est déjà paru chez Under the Sign of Garazel Productions / Malignant Voices.


SUNN O)))

Traleuh : Dans la quête d'un ascétisme droné impulsé plus tôt dans l'année avec Life Metal, ce premier extrait de Pyroclasts semble annoncer un pendant à la fois plus incandescent et tellurique, plus magmatique en quelque sorte. Après s'être attaqué aux couleurs primordiales, ou plutôt au renoncement de la couleur, avec les White et Black One, à l'espace avec Monoliths & DimensionsSunn O))) semble poursuivre sa quête musicale dans les éléments, ne cherchant pas, comme les présocratiques, une hiérarchie entre l'air, le feu, l'eau et l'air ; les confondant plutôt, les permutant, en néoalchimistes de l'étrange qu'ils sont et ont toujours été, en explorateurs d'infinis cherchant à sonder ce son primordial, ce dodécaèdre ; une quête aux proportions cosmiques qui jamais n'aboutira. Et c'est heureux, puisqu'une quête accomplie est une quête éteinte, et que Sunn O))) fait du Life Metal.
 

« Pyroclasts » sortira le 25 octobre chez Southern Lord Recordings.

 

***