Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Klone

Black Days

LabelSeason Of Mist
styleMetal - Progressif
formatAlbum
paysFrance
sortieavril 2010
La note de
U-Zine
10/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Il y a des groupes dont on attend de passer un bon moment à l’écoute d’un nouvel album, et d’autres dont on souhaite un peu plus, avec lesquels on sera plus intransigeant. Notamment lorsque ceux-ci ont toujours su se réinventer avec classe et brio.
Les français de Klone s’inscrivent totalement dans ce schéma-là, car ayant toujours proposé des disques à la limite de la perfection, et ce, depuis leurs tout débuts.
Les poitevins nous proposent aujourd’hui ‘Black Days’ leur 4ème opus (en comptant le EP ‘High Blood Pressure’) dont on attend donc énormément.

Klone n’a pas vraiment changé, il reste fidèle à lui-même, dans la continuité de son précédent album, ‘All Seeing Eyes’, mais s’est fondamentalement canalisé en bien des points et porte aujourd’hui sa musique a un tout autre niveau. On reste dans le domaine du Metal, il n’y a aucun doute là-dessus, mais le groupe touche à énormément de style parfois moins brutaux, qu’ils soient rock, metal, stoner, grunge, ou parfois pop, voir post/rock ou même jazz. Ce qui est frappant et là où Klone n’a toujours pas failli sur ce nouvel album et a même encore progressé, est que l’assemblage de ce patchwork d’influences se fait de manière naturellement déconcertante. On a toujours senti chez Klone ce petit quelque chose en plus qui fait de lui un groupe à part dans la paysage musical français et ce ‘quelque chose’ semble tout simplement s’appeler ‘le talent’.

Klone transpire la sincérité, musicalement tout est fluide et coule naturellement pour atteindre la perfection. Les compos sont dotées d’un groove sans égale, les poitevins excellent dans l’art de la mélancolie et des belles envolées aériennes qui nous transportent littéralement.
Et puis vocalement là aussi ça vaut son pesant de cacahuète. Je l’affirme haut et fort depuis la sortie de ‘High Blood Pressure’ et ce ‘Black Days’ ne fera que renforcer mes propos : Klone est doté d’un chanteur hors paire en la personne de Yann Ligner (Mistaken Element), qui est selon moi et tout simplement le meilleur chanteur de l’hexagone. Le garçon excelle dans tous les registres, qu’ils soient hargneux ou chantés et peut éventuellement rappeler une référence internationale et autre chanteur d’exception : Phil Anselmo. Mais juste le rappeler soyons bien d’accord !

L’ensemble se veut certes, peut-être moins agressif et plus atmosphérique, en jouant plus sur les ambiances que sur le laminage, mais est-ce vraiment un handicap? Pas si sûr quand on se retrouve face à une telle œuvre.
Ces ambiances rappelleront des gens qu’on connaît tous bien comme Tool (‘Rite Of Passage’), ou encore Soulfly pour les arrangements ou comme sur l’interlude ‘Closed Season’ avec l’utilisation d’instruments plus exotiques et moins conventionnels, genre saxophone ou cithare.
Et pour faire clair vu que c'est le genre de trucs qui revient trop souvent, Klone n'a musicalement rien à voir avec son illustre compatriote dont je tairai le nom (même si je l'aime beaucoup) et la seule chose qui peut les lier, n'est que ce talent dont je parlais, et dont les 2 formations ont toujours été dotées.

Klone atteint ici avec ‘Black Days’ le sommet, et le terme de ‘perfection’ scié à merveille à l’ensemble du disque qui est également doté d’un artwork somptueux, clôturé par une magnifique cover du ‘Army Of Me’ de Bjork.

Klone signe sans aucuns doutes l’un des albums majeurs de cette année 2010, un vrai petit bijou sertie de 11 joyaux qui brillent de mille feux.
C’est donc sans aucunes retenues, ni aucunes vergognes, (et même avec fierté !!!), que j’adresse à ‘Black Days’ la note maximale.


1. Rite Of Passage
2. Spiral Down
3. Give Up The Rest
4. Hollow Way
5. Immaculate Desire
6. Closed Season (Interlude)
7. The Spell Is Cast
8. Danse Macabre
9. Rain Bird
10. Behold The Silence
11. Army Of Me [Bjork cover]

Les autres chroniques