Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Klone

The Eye Of Needle

LabelAutoproduction
styleMetal Moderne
formatAlbum
paysFrance
sortiemai 2011
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Klone est partout. A peine le temps de revenir de sa tournée avec King's X et de confirmer sa place dans tous les festivals français estivaux (Hellfest, Motocultor, Arts Bourrins) que les Poitevins ont donné naissance à un nouvel avorton. Le fruit d'une grossesse pas vraiment désirée a priori mais qui au final, est bien là et se doit d'être jugée comme les autres par le tribunal jugé très sévère d'U‑zineorg (qui a quand même jugé Black Days parfait).

Cette sortie est un EP, répondant au doux nom de The Eye Of Needle comprenant un titre éponyme de dix sept minutes, séparé en deux parties et le titre bonus de Black Days, « Monster ». Cet EP est également disponibles en téléchargement légal sur le site du groupe mais sans « Monster ».

Le choix de vendre « The Eye Of Needle » comme un seul et unique titre est sujet à débat. J'en veux pour preuve que les deux parties ne s'enchainent pas musicalement entre elles comme on pourrait l'attendre. Si au niveau du texte, cela colle, les deux parties ne se ressemblent pas du tout au niveau musical et au niveau des ambiances. La première partie est ma préférée. Elle ne se dévoile pas tout de suite et prend le temps de charmer à l'aide d'un saxophone aussi lancinant que langoureux. Cette partie hypnotise l'auditeur, le fascine. Cette surement à cause de titres introspectifs comme cela que le rapprochement avec Tool ou Neurosis est inévitable. Klone au niveau du groove et de son pouvoir d'hypnose joue dans la même cour que ces groupes là tout en restant dans un autre genre. Cette partie au bout de dix minutes se terminent en decrescendo alors que la partie deux démarre sur les chapeaux de roue. Ce titre est nettement plus direct tant au niveau des instruments que du chant plus rentre dedans et moins sujet à la « fascination » que pour la première partie. Bien que différent, est-ce un mauvais titre ? Bien sur que non! Même en étant direct, Klone possède une ambiance et un style bien singuliers qui sauront vous charmer si les noms cités plus haut vous parlent.

Le dernier titre, « Monster », est dans la lignée de la seconde partie de « The Eye Of Needle », apportant une touche de tension en plus malgré une structure bien plus catchy. Le break avec l'arrivée des notes aiguës s'accouplant aux hurlements de Yann reste pour moi un grand moment qui aurait du avoir un meilleur sort. Une place sur un album, par exemple...

En définitif, il y a deux manière d'appréhender cet EP:

- Il ne contient que deux titres (« The Eye Of Needle » et « Monster ») et dans ce cas, cela devient gênant puisque les deux parties ne s'imbriquent pas musicalement entre elles. Cela n'aide pas du tout à l'immersion.

- Il contient trois titres différents entre eux. Dans ce cas, la réussite de cet EP est flagrante puisqu'on obtient un morceau génial et deux très bons titres

De mon coté, j'ai peut être tort mais j'opte pour la première solution. L'immersion n'est pas du tout évidente et me dérange. Klone ayant vendu cet EP de cette manière, je ne peux m'empêcher de ne pas dissocier les deux parties de « The Eye Of Needle » et à chaque fois, à la fin de la première partie, je suis un peu déçu que la seconde partie ne reprenne pas là où la première s'arrête. Si les deux titres avaient portés un nom différent, j'aurais surement révisé ma notation un peu plus à la hausse.

1. The Eye Of Needle Part 1
2. The Eye Of Needle Part 2
3. Monster

Les autres chroniques

Album

févr. 2008 U-Zine

Klone

All Seing Eye

Album

avr. 2010 U-Zine

Klone

Black Days

Album

oct. 2012 U-Zine

Klone

The Dreamer's Hideaway