Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Alestorm

Black Sails At Midnight

LabelNapalm Records
stylePirate Metal
formatAlbum
paysEcosse
sortiemai 2009
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Il était une fois, fort loin des bien-connues Caraïbes, dans les froides et pluvieuses contrées d’Ecosse, un enfant du nom d’Alestorm. Un jour, alors qu’Alestorm n’était encore qu’un petit être sans défense, un vieux boucanier fit irruption dans la taverne que tenaient ses parents. L’homme, tout de noir vêtu, avec une jambe de bois et un vieux sabre coincé dans la ceinture commanda un verre de rhum. La vision de cette vieille carcasse noire qui déambulait maladroitement sur le sol de chêne de la taverne fut une révélation pour le jeune Alestorm. Son destin était de devenir … Pirate !!

Oh, oh oh moussaillon, tu as survécu cette introduction foireuse ? Alors prend un mousquet, et prépare toi à l’abordage de Black Sails At Midnight. Certains vieux loups de mer parmi les lecteurs ont probablement eu la chance de connaître Captain Morgan’s Revenge sortit en 2008 et qui a écumé les 7 mers. Black Sails At Midnight, le 2ème album des pirates écossais d’Alestorm, et reprend les éléments qui ont fait la réussite du précédent opus. On retrouve ainsi ici les rythmiques power metal des guitares soutenues par un chanteur-claviériste apportant des mélodies épiques à souhait.

Sur les 10 titres de l’album, les plus grands fans en connaitront déjà 3 : « Leviathan » et « Wolves Of The Sea », disponibles depuis quelques mois sur le myspace du groupe, ainsi que « No Quater », présent sur un ancien EP du temps où le groupe s’appelait encore Battleheart. Les paroles, bien évidement, sont principalement inspirées par des légendes pirates (« The Pirate Song ») ou encore de la trilogie Pirates Des Caraïbes (« Keelhauled » parlant entre autre de Davy Jones ).

On trouve également un titre plus calme, « To The End Of Our Days », avec un tempo bien plus lent que le reste de l’album, qui sent bon le retour au port, en voguant sur des mers plus clémentes. Gros coup de cœur pour la chanson « Keelhauled », avec une mélodie au clavier tirant presque sur les sonorités de violons, et un refrain qui prendra tout son sens dans les tavernes en tant que chanson à boire, finissant sur un bon vieux « oh oh oh ». Un régal !

La version de « Wolves Of The Sea » parait cependant légèrement différente de la version disponible sur le myspace avec l’ajout de cuivres renforçant le coté épique et chantant du titre. On retrouvera également des influences à la Turisas, notamment sur la mélodie de « That Famous Ol' Spiced » et une rythmique tirée de la BO de Pirates Des Caraïbes sur le break de « No Quarter ».

Bref, Alestorm offre ainsi une très bonne suite à son premier opus, bénéficiant de surcroit d’un très bon son. De plus, en ces temps de loi Hadopi et de mesures anti-piratage, le groupe écossais propose une manière alternative d’être un pirate. Et comme le dit si bien l’album promotionnel « And Remember, Piracy Is A Crime » !!


01. The Quest
02. Leviathan
03. That Famous Ol' Spiced
04. Keelhauled
05. To The End Of Our Days
06. Black Sails At Midnight
07. No Quarter
08. Pirate Song
09. Chronicles Of Vengeance
10. Wolves Of The Sea

Les autres chroniques