Chronique Retour

Album

09/07/17 - S.

Ereb Altor

Ulfven

LabelHammerheart Records
styleEpic Viking/Doom Metal
formatAlbum
paysSuède
sortiejuillet 2017
La note de
S.
8/10


S.

C’est par un extrait de la Völuspá, ancien poème sur la mythologie nordique, prononcé ici par une femme, que tout commence. D’abord a capella, le discours est ensuite accompagné par quelques notes aériennes, allant crescendo. Les vers s’entremêlent dans un écho, le titre gagne en solennité. Nous voilà plongés des siècles en arrière, au cœur des contrées scandinaves, à l’époque où on prie Odin.

Telle est l’entrée en matière du nouvel opus d’Ereb Albor. Intitulé « Ulfven », il s’agit là du septième album de leur carrière, neuf ans après un certain « By Honour », qui avait révélé le groupe au monde entier. Un viking/doom metal épique dans la droite lignée de feu Bathory, qui n’avait laissé personne indifférent. Depuis, les Suédois ont assis leur notoriété en poursuivant dans cette voie, au fur et à mesure de leurs sorties, même si certaines sont un cran en deçà. Je pense notamment à « Gastrike », d’inspiration davantage Black Metal, trahissant ce qui faisait leur personnalité, ou encore le dernier « Blot · Ilt · Taut », hommage à l’œuvre de Quorthon, dont les reprises ne m’avaient guère convaincu, trop propres, manquant d’âme. J’étais donc impatient d’écouter leur nouvelle réalisation, avec toutefois une once d’inquiétude, la crainte d’être déçu par un projet que j’adule et suis depuis ses débuts.

Durant une cinquantaine de minutes, le quatuor nous propose un envoûtant et conquérant voyage spirituel dans l’ancienne Scandinavie, à travers les huit titres proposés. On retrouve tous les ingrédients ayant forgé l’identité du combo. Les mélodies épiques répondent aux riffs lourds et doomesques. Les passages rapides viennent rompre le rythme mid-tempo qui domine les débats. La guitare sèche s’intercale ci et là pour apporter un côté rustique et intimiste. Le clavier discret permet d’aérer et élever les compositions, tandis que le jeu vocal est particulièrement mis à l’honneur. Celui-ci présente une variété constituant là un des points forts d’Ereb Altor. La voix claire témoigne d’une grande beauté par sa justesse, son timbre et l’émotion transmise, les phrasés forcés apportent la hargne, les hurlements évoquent toute la colère des Dieux et le chant guttural donne une certaine gravité. Evidemment, registre viking oblige, on retrouve les chœurs de façon récurrente, qui ont la faculté de transporter l’esprit de l’auditeur sur les flots de la mer Baltique.

De la qualité générale de l’album, certains morceaux sortent clairement du lot. J’en retiendrai trois. Forcément, il s’agit de ceux représentant le plus la dimension nordique et la griffe d’Ereb Altor. Il s’agit tout d’abord de « En Synd Svart Som Sot », avec son refrain de conquête. Vient ensuite l’éponyme « Ulfven », avec son introduction à la basse, suivie de près par cette mélodie diantrement épique, reprise plusieurs fois par la suite. Mais s’il ne fallait retenir qu’un titre, c’est assurément le dernier, « Bloodline ». Il s’inscrit sur le podium des meilleures créations du groupe. Tirant sur un rythme mid-tempo, il s’appuie sur un air victorieux et empli de sérénité à la fois, développé tout au long des dix minutes. C’est héroïque et addictif. Ce genre d’hymne solennel qui fait lever un poing rageur au ciel.

"oh, Father
I will make you proud
the God of war will see me
my sword will be held up high"

C’est sur ce fantastique titre que s’achève cet Ulfven. Ereb Altor a prouvé qu’il faisait partie des grands de la scène en proposant un album inspiré, à la production impeccable, s’avérant être une synthèse de ce qu’a fait le groupe jusqu’à présent. Les fans de la première heure, comme de la dernière, n’auront pas de mal à être convaincus par la nouvelle offrande des, selon moi, seuls et uniques héritiers de Bathory. Long live Ereb Albor !

Tracklist :
1. Völuspá
2. En synd svart som sot
3. Av blod är jag kommen
4. The Rite of Kraka
5. Ulfven
6. Wolfcurse
7. Gleipnir
8. Bloodline

 

Les autres chroniques

Album

mars 2008 U-Zine

Ereb Altor

By honour