Live reports Retour
jeudi 1 octobre 2015 - S.A.D.E

Amenra + Regarde Les Hommes Tomber

Divan du Monde - Paris

S.A.D.E

Chroniqueur doom, black, postcore, stoner, death, indus, expérimental et avant-garde. Podcast : Apocalypse

Une date sombre et lourde, voilà ce que proposait le Divan du Monde pour débuter le mois d'octobre, avec Regarde Les Hommes Tomber et Amenra.

Ce sont les Nantais qui investissent la scène les premiers, et ils sont là pour défendre leur nouvel (et excellent) album, Exile. C'est donc en tout logique l'Exil qui ouvre le set, avec la première partie samplée, jusqu'à la détonation de caisse claire qui marque le début du déluge. Ce premier titre construit en montée progressive accouche sur A Sheep Among The Wolves, le seconde titre de Exile, et c'est toute les qualités de RLHT qui explosent ici. Beauté froide des guitares, puissance dense de la rythmique, rage puissante dans le chant, tout cela vient percuter le public du Divan déjà bien rempli. La suite se fait sur des titres de l'éponyme, avec la doublette Wanderer Of Eternity/Ov Flames, Flesh and Sins. Les morceaux s'enchainent sans temps mort, RLHT ne laisse pas le loisir de reprendre son souffle entre deux assaults menés dans un flux stromboscopique agressif. Le son est très bon, les leads ressortent parfaitement, tristes et beaux, pendant que derrière la basse et la batterie construisent l'armature sludge qui est là pour briser des nuques. Le concert avance, Embrace The Flames, The Fall et Thou Shall Lie Down continuant le travail d'hypnose lancinante et fascinante. Sur scène le groupe est un peu statique, coincé entre les deux batteries (celle d'Amenra est déjà en place), mais on sens quand même que les types en veulent. Le set se termine sur The Incandescent March, titre de clôture de Exile, longue pièce avec une construction à tiroir qui est parfaite en live, la structure offrant des moments d'accalmie pour mieux vous en remettre dans les dents après.

Setlist :

01.L'Exil
02.A Sheep Among The Wolves
03.Wander Of Eternity
04.Ov Flames, Flesh And Sins
05.Embrace The Flames
06.The Fall
07.Thou Shall Lie Down
08.The Incandescent March

Changement de plateau pour faire place aux Belges d'Amenra que je ne connais que très parcellairement. J'étais clairement venu pour Regarde Les Hommes Tomber ce soir-là et je suis reparti avec une discographie complète à écouter tellement la prestation d'Amenra m'a mis sur le cul. C'est avec des percussions peu conventionelles que le concert débute, barres de fer entrechoquées qui produisent une ambiance ritualiste sur laquelle viennent planer des guitares légères mais que l'on sent prêtes à en découdre. C'est d'ailleurs ce qui arrive bien vite après, un déferlement de riffs pachydermiques vient terrasser le Divan du Monde. Le son est parfait, écrasant au possible tout en gardant de la flexibilité pour produire des ambiances plus calmes lorsque nécessaire. Un projecteur affiche des images en fond de scène, éruptions, paysages désolés, personnages égarés, c'est assez abstrait mais le résultat fait écho à la musique, la performance n'en est que plus forte encore. Le groupe joue énormément avec les larsens, il y a toujours une dissonnance qui se balade et c'est parfaitement sous contrôle, la maîtrise des ambiances est totale. En fin de set me vient une question bête, comment n'ai-je jamais porté plus d'interêt à cette formation avant  ?

Le public ne s'est pas trompé et était au rendez-vous ce soir, la salle était comble et le concert dantesque. Encore une très belle date au Divan du Monde !