Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Aborted

Goremageddon

LabelListenable
styleBrutal Death
formatAlbum
paysBelgique
sortieavril 2003
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Le death gore européen n’avait pas trouvé un aussi bel ambassadeur depuis le split de Carcass. Je parle bien évidemment d’Aborted ! Le groupe a su imposer son style au fil des albums et suit pour l’instant les traces de son mentor ; ils ont en effet tous les deux commençés par faire des compositions grind pour arriver à un death plus technique. C’est en 2003 que les belges sortent une pièce maîtresse de leur carrière et (oui, ne pesons pas nos mots) l’un des meilleurs albums de death européen !

Une entrée en bouche bien glauque avec un sample et en avant la musique… La première chose qui marque à l’écoute de cet opus est la qualité de la production, qui est tout bonnement d’une puissance hors norme ! Elle permet à la musique du groupe de dégager une intensité monstrueuse, sans pour autant, perdre en netteté dans le son. Cette production prend autant plus d’effets quand le batteur derrière les fûts s’appelle Dirk « monsieur-sait-tout-faire » Verbeuren (Scarve, Soilwork). La présence de Dirk est en effet un plus considérable et donne une dynamique exceptionnelle, offrant des volées de bois vert et des blasts à tout va.
Le reste de l’équipe est tout aussi remarquable. Les guitares sont corrosives et permettent à chaque chanson de posséder son propre solo : tous aussi magistraux les uns que les autres ! Au niveau de la voix, Aborted a la chance de disposer d’un certain Sven, qui est pour moi, l’un des meilleurs chanteurs de death actuel. Il exécute une alternance de chants criés et gutturaux avec tant de perfectionnisme qu’il a de quoi donner des complexes à la quasi-totalité des chanteurs extrêmes.
Même si la sauvagerie est de mise tout au long de l’album, Goremageddon nous propose une musique catchy avec des riffs d’une efficacité redoutable. Si des titres, comme le début de "Sanguine Verses... (of extirpation)", peuvent sembler difficiles d’accès, le reste des morceaux sont souvent très accrocheurs grâce à de gros mid-tempo (sans pour autant tomber dans la facilité). Le groupe a même le culot de nous mettre un petit riff groovy entre deux blasts version uppercuts (ahh, qu’est-ce que c’est bon !). Les seuls pauses qu’Aborted accordent à l’auditeur sont les samples ; et de ce côté-là, on peut dire qu’il y a ce qu’il faut, là où il faut…

Si la production hérite d’un son énorme, elle a aussi un défaut. A la base, la musique de la formation est légèrement crade (style oblige), et c’est lors du titre « Sea of cartilage » que l’on se rend compte d’une perte de saveur… La version originale de ce titre, extrait de leur split CD avec Christ Denied, dégouline la crasse et la puanteur, doux fumet qui est effacé avec ce son plus clean.
A travers les différents titres, on sent diverses influences mais on n’arrive pas à dégager de noms précisément, jusqu’à la (divine) reprise de Carcass, "Carnal Forge". Sur ce même morceau, le passage qui me tenait si cher sur la version de Carcass à 2"15, est encore mieux reproduit chez Aborted, et ferait à coup sûr bander un hamster !

L’intégralité de l’album est d’une qualité remarquable et il n’y a pas une seule chanson que je n’apprécie pas, ou bien que j’ai tendance à passer. C’est aussi l’une des rares galettes que je me passe en boucle sans m’ennuyer à force… La production, qui comporte qualités et défauts, a apporté une touche rafraîchissante dans un style qui patine parfois. Goremageddon ne nous permet pas une minute de répit, et c’est tant mieux... Profitons de ces ruptures d’anévrisme jouissives. La formule Moules/Frites Death est donc à conseiller à n’importe quel fan de death et s’avère une bonne correction pour des gamins gavés au néo métal !

1. Meticulous Invagination
2. Parasitic Flesh resection
3. The saw & the carnage done
4. Ornaments of derision
5. Sanguine Verses... (of extirpation)
6. Charted carnal effigy
7. Clinical Colostomy
8. Medical Deviance
9. Sea of cartilage
10. Nemesis
11. Carnal Forge (carcass cover)

Les autres chroniques