Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

From Autumn To Ashes

Abandon Your Friends

LabelVagrant
styleEmocore
formatAlbum
paysUSA
sortieaoût 2005
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

C’est en août 2005 que les désormais célèbres From Autumn To Ashes (FATA) sortent leur troisième album « Abandon Your Friends ». C’est avec le nouvel opus de Silverstein celui que j’attendais le plus à la rentrée parce que vu le niveau des deux premiers, je voulais savoir ce que le groupe nous réservait et surtout après le changement entre « The Fiction We Live » et « Too Bad You’re Beautiful », je ne savais pas ce que pouvait faire de plus notre quintet new-yorkais. Après le retour de Mike Pilato à son poste de bassiste, puis son nouveau départ pour être remplacé définitivement par Josh Newton, on a encore le droit à un nouveau changement de line up puisque Gross, responsable de la lead guitare s’en va pour des raisons personnelles et est remplacé par Jonathan Cox (qui était dans le groupe Tension auparavant).

« Abandon Your Friends » débute sur l’excellent « Where You Draw The Line » qui est du FATA tout craché avec des très très gros riffs dès l’intro, les guitares sont très lourdes, la voix de Perri est toujours aussi exceptionnelle, tout comme celle de Mark qui s’est encore amélioré entre « The Fiction We Live » et cet opus. C’est énorme, j’ai retrouvé tous les bons côtés du groupe dans cette chanson, de la violence à travers les guitares et les la voix de Perri et de la mélodie grâce aux passages chantés de Mark.

Et là je me mets à souhaiter que tout l’album sera comme ça. Mais non, dès le morceau suivant, « Inapprope », on sent une grosse différence, finie la voix de Perri, finis les gros riffs, seul Mark chante accompagné seulement par les très bonnes back vocals de Newton et Deneeve. Tout de suite, ça calme le rythme effréné de la première chanson, et peut être aussi un peu mon enthousiasme. On ne peut pas dire que ce soit mauvais, c’est même très agréable à écouter mais ce n’est pas spécialement ce que j’attends de FATA, et le petit souci c’est que dans « Abandon Your Friends », moitié des morceaux sont comme ça, beaucoup plus lent, plus mélodique, se rapprochant de l’émo (même parfois de la pop par exemple dans « Long To Go ») plus que de l’émocore. Et même si Mark fait de gros effort notamment en poussant des cris magnifiques dans « Sugar Wolf », ce n’est plus la même chose.

Heureusement l’autre moitié de l’album est tout simplement géniale. A l’image de « Where You Draw The Line », les rythmes sont très rapides, la voix de Perri est sublime, les riffs sont venus tout droit du metalcore comme sur « Vicious Cock Fight » où l’absence de Francis Mark au niveau de la voix ne fait que renforcer son potentiel au niveau de la batterie et rend le morceau très violent et très appréciable. Il y a aussi les « classiques » de FATA comme « Placentapede » ou encore « Jack And Ginger », où les échanges de voix entre Perri et Mark sont terriblement efficaces.
Mais il ne faut pas oublier la chanson éponyme de « Abandon Your Friends », qui fait plus parti de la catégorie émo mais qui sort totalement du lot, tant elle est émouvante et magnifique.
FATA a encore réussi à changer de registre même si certains morceaux peuvent paraître un peu moins convaincants, toute la deuxième catégorie (presque metalcore) mériterait un gros 9 mais il y a aussi la première.


1. Where Do You Draw The Line
2. Inapprope
3. Sugar Wolf
4. Vicious Cockfight
5. Streamline
6. The Funny Thing About Getting Pistol Whipped Is...
7. Placentapede
8. Kansas City 90210
9. Short For Show
10. Long To Go
11. Jack & Ginger
12. Abandon Your Friends

Les autres chroniques