Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Darkane

Layers of Lies

LabelNuclear Blast
styleThrash / Death mélodique
formatAlbum
paysSuède
sortiejuin 2005
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Voilà 3 ans longues années que le combo suédois nous avaient laissés sur notre faim après le très bon Expanding Senses malgré le chant de Andreas Sidow loin d’égaler celui de son confrère Lawrence.

La première bonne surprise de ce quatrième album de Darkane provient du fait que Peter Wildoer soit toujours présent au sein du combo pour le plus grand plaisir de nos esgourdes. En effet, la longue absence du groupe au premier plan de la scène death / thrash mélodique était due aux problèmes de poignets de leur excellent batteur.
Et afin de marquer d’une pierre blanche leur retour, Layers Of Lies débute avec une intro – qui aurait pu être composée par John Williams (Star Wars, Indiana Jones, Harry Potter…) - comme à la bonne vieille époque.
S’en suit alors, sur Secondary Effects, une avalanche de riffs tous aussi percutants les uns que les autres, le tout orchestré par le jeu monumental de Peter. Et pour parfaire le tout, on sent que la voix d’Andreas a pris de la bouteille est colle bien mieux avec la musique des Suédois.
Puis, vient alors le cocktail détonnant de Darkane avec Organic Canvas, en effet le quintet alterne riffs thrashs dévastateurs, soli de toute beauté, rythmiques à couper le souffle avec des envolées lyriques sur les refrains, non sans rappeler celles du génie Devin Townsend. Hélas, au niveau des refrains, le groupe alterne donc le meilleur… Avec le moins bon comme l’attestent les fades Fading Dimensions et Godforsaken Universe.

Par ailleurs, musicalement parlant, le groupe sait toujours nous surprendre que ce soit au détour d’un riff, d’un solo ou tout simplement d’une compo comme l’atteste la belle instrumentale Maelstrom Crisis. Cependant, il faut le reconnaître, comme sur Expanding Senses, la structure des morceaux reste trop conventionnelle à mon goût (même si cela reste très efficace !), mais la production est, comme le précédent opus du groupe, grandiloquente !

Ce nouvel album de Darkane est donc dans la continuité de Expanding Senses, malgré un côté plus mélodique notamment au niveau des refrains. Techniquement parlant, il n’y a rien à redire sur l’excellente prestation tant du duo de guitaristes que du batteur, mais également du chanteur qui a fait de gros progrès depuis son entrée dans la formation suédoise. Le seul reproche que l’on pourrait émettre envers ce quatrième essai du groupe vient du fait que l’album s’écoute très (trop ?) facilement de par son côté bien plus accessible que sur leur cultissime Rusted Angel, ce qui a pour conséquence de réduire quelque peu la durée de vie de ce Layers Of Lies. Mais rassurez-vous, cet album reste tout de même excellent et Darkane sait toujours aussi bien mêler des plans thrashs et agressifs avec des mélodies qui n’ont rien perdu de leur sublime !

1. Amnesia Of The Wildoerian Apocalypse
2. Secondary Effects
3. Organic Canvas
4. Fading Dimensions
5. Layers Of Lies
6. Godforsaken Universe
7. Klastrophobic Hibernation
8. Vision Of Degradation
9. Contaminated
10. Maelstrom Crisis
11. Decadent Messiah
12. The Creation Insane

Les autres chroniques

Album

oct. 2008 U-Zine

Darkane

Demonic Art