Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Bloodbath

Resurrection Through Carnage

LabelCentury Media
styleDeath Metal Old-School
formatAlbum
paysSuède
sortienovembre 2002
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Mettez Mike Akerfeldt (Opeth), Jonas Renkse et Anders Nyström (Katatonia) ainsi que Dan Swanö( Edge Of Sanity ) dans la même pièce pendant quelques heures et ces derniers vous pondent un EP "Breeding Death" monumental. Cependant, les chances de voir Bloodbath sortir un véritable album après leur EP " Breeding Death" avoisinaient le néant.
En effet, ce projet fut le délire de quatre amis ayant profités d’une trêve dans leur programme de tournées respectifs et qui ne devait jamais avoir de suite. Cependant, ce n’était sans compter, le harcèlement des fans ne voulant pas laisser retomber dans l’oubli ce ‘all-star band’ du death metal !

Contrairement à la majorité des groupes, cherchant toujours un moyen de révolutionner le death metal, Bloodbath s’est payé le luxe avec ce Resurrection Through Carnage de rendre hommage au death nordique des années 80 / 90 et notamment aux cultissimes "Left Hand Path" d’Entombed et "Like An Ever Flowing Stream" de Dismember.
Comme vous l'aurez compris, on est donc bien loin d’un Opeth ou d’un Katatatonia ! Mike peut enfin dégurgiter toute sa haine à travers une voix des plus caverneuses, et à l’aide de paroles des plus primaires et macabres ! Quant à Dan, l'homme polyvalent, il est impérial derrière ses fûts, grâce à une utilisation intensive de la double pédale qui ne fléchit jamais, ce qui permet de rendre encore plus efficace les blasts et les parties aériennes de ce dernier. Les riffs, sont quant à eux, extrêmement prenant, alternant accélérations foudroyantes avec des riffs syncopés (The Soulcollector), ou encore des rythmiques des plus rapides avec des riffs bien plus lourds et lents comme sur Buried Dead. Cependant malgré cette diversité, il faut reconnaître que cela reste très primaire et peut paraître (trop) répétitif pour certains, même si Anders fait des efforts pour nous asséner quelques riffs bien plus groovy, voire même thrash comme sur d’infimes parties de So You Die par exemple.
Outre le côté très rentre-dedans de Bloodbath sur la quasi-totalité du disque, le quatuor arrive également à nous sortir de derrière les fagôts des intros très oppressantes, digne de film d’horreur, comme sur Death Delirium ou des ambiances à la limite entre le glauque et le mystique comme l’atteste Trail Of Insects.

Bloodbath ne fait donc vraiment pas dans la dentelle avec ce Resurrection Through Carnage qui est une véritable boucherie et une incitation à la destruction ! Le son brut de décoffrage et totalement inoriginal n’atténue en rien l’efficacité et le plaisir procuré par l’écoute de cet album. Par ailleurs, ce CD en réconciliera plus d’un avec le death metal scandinave old-school d’il y a une quinzaine d’années.
Amateur de gros son et de bain de sang, cet album est pour vous, sans l'ombre d'une hésitation ! Pour les autres, passez votre chemin ou jetez y une oreille, si vous n’avez pas peur de la perdre !

1. Ways To The Grave
2. So You Die
3. Mass Strangulation
4. Death Delirium
5. Buried By The Dead
6. The Soulcollector
7. Bathe In Blood
8. Trail Of Insects
9. Like Fire
10. Cry My Name

Les autres chroniques

Album

nov. 2004 U-Zine

Bloodbath

Nightmares Made Flesh

Album

mars 2008 U-Zine

Bloodbath

Unblessing The Purity

Album

nov. 2014 U-Zine

Bloodbath

Grand Morbid Funeral

Album

oct. 2018 ZSK

Bloodbath

The Arrow Of Satan Is Drawn