Live reports Retour
samedi 7 mars 2015 - Schifeul

The Negation + Je + Anti Aeon

La Rumeur - Lille

Schifeul

Dans l'équipe car il était là avant.

 

Soirée Best-Off pour Black Circle Asso ! En effet, comme pour la date réunissant Azziard et Lutece en janvier, les trois groupes à l'affiche ce soir ont déjà été bookés par l'association courant 2013 ou 2014. On retrouve donc Anti Aeon qui était venu déverser son black Metal avec Azziard, puis The Negation, qui avait partagé l'affiche avec Moonreich. Et c'est très bien comme ça car à l'époque, ces deux groupes avaient chacun exécuté un excellent concert. Ils sont donc cette fois réunis et accompagnés du groupe Je, qui lui avait été invité par l'asso en compagnie d'Hats Barns.

C’est Anti Aeon qui ouvre les hostilités avec son black metal fielleux, mené par son frontman qui attire toujours autant l’attention. Si lors de leur précédent passage je lui avais trouvé des moments un peu creux, ici il n’est que haine ! Arpentant l’avant-scène de droite à gauche comme un malade en cellule, lorsqu’il ne vocifère pas ses paroles, il martyrise le pilier central de la Rumeur en le frappant d’un coup rapide et sec, avec suffisamment de brutalité pour que le bruit de ses phalanges rencontrant le dur poteau se fasse entendre par-dessus la musique ! Street cred’ violence +50 ! Musicalement rien à ajouter de plus par rapport à leurs précédent passage, une musique sombre et misanthrope balancée d'une traite qui permet de bien démarrer la soirée.

Seul groupe dont je n’ai pas encore eu l’occasion d’expérimenter le live, Je prend la suite. En toute honnêteté, ce que j’avais écouté çà et là en version studio ne m’avait guère enchanté… Mais la prestation donnée ce soir m’a laissé une très bonne impression ! Alternant passages mélodiques planants et d’autres beaucoup plus violents, la musique de Je obtient un très bon accueil de la Rumeur. On regrettera juste quelques blancs entre les morceaux, en particulier celui qui suivit un titre qui a bien chauffé le public où Je a mis une plombe à enchaîner à cause de l’accordage de leurs instruments... Dommage. Mais il en fallait plus pour que le concert retombe car le groupe enchaîne avec son « hit » Cendres de Rêves qui obtient un bon accueil. Même si, paradoxalement, c'est le morceau que j'ai trouvé le moins intéressant de leur set de ce soir.

Homines Humilitas

Cécité Fosse Commune

Lac de Souffrance

Melpomene

La Transhumance des Mourants

Cendres de Rêves

Un Royaume de Nuit

On termine avec The Negation et son visuel toujours aussi percutant : fumée, musiciens enchaînés à la batterie vêtus de cuir, capuchon sur la tête . C'est donc dans une ambiance malsaine et sous les cliquetis métalliques que les Parisiens vont achever cette soirée. A l’instar d'Anti Aeon, The Negation joue son set d'une traite, sans interaction avec le public (seul Je aura communiqué durant son concert en fait) ce qui colle avec son Black Metal nihiliste. Une fois les dernières notes jouées les musiciens quittent la scène, laissant derrière eux un larsen persistant. Attitude qui colle parfaitement avec l'atmosphère particulière que le groupe s'efforce à produire à chaque concert, qui par ailleurs est très bien retranscrit.

End Of Cycle

One God

Garden of extasy

Last Rites

Red Wrath

Sacrifice The Weak

Erased

Spéciale dédicace aux Belges venus de Liège qui se sont pris les bouchons dans les dents et n'ont pu se pointer qu'une fois que tout était fini. Pas de bol pour cette fois mais la passion l'emportera !