Live reports Retour
vendredi 25 avril 2014

Azziard + Anti Aeon + Infernal Circle

La Rumeur - Lille

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

 

Retour à la Rumeur pour une nouvelle soirée Black Metal organisée par Black Circle Asso, qui est, définitivement, l’association la plus prolifique de la région. Le concert commence avec Infernal Circle , enfin commence, faut le dire vite ! car une fois en place, et malgré l’avertissement de l’organisation « tout le retard que vous prendrez sera des minutes en moins sur votre set », le groupe est parti à la recherche des boules quies du batteur. Sécurité avant tout ! C’est donc avec un temps de jeu réduit que leur set débute, et, en fait, ce n’est pas plus mal car ce fut bien naze.

Bon, au début, on se marre bien à voir sortir des amplis 15 W des guitaristes à tête de joueurs de minecraft, des riffs qui bégayent comme un collégien en exposé d’SVT, mais le reste est tellement nul que ça ne suffit pas à compenser… Ha si ! Il a eu CE moment qui a mis pleins d’étoiles dans les yeux de tout le monde, voici venu le temps de la chanson sur l’ex copine qui donna lieu à une annonce genre : « la prochaine est une vengeance personnelle, sur quelqu’un qui a détruit ma vie, une putain déguisé en ange ! Ça s’appelle, de la pureté à la craaaaaaasse ! » boum boum tchak pouet « ha merde, on recommence ».Putain, la grande classe ! bon déjà quand on fait essaye de faire du black metal, on fait pas ce genre de thème, ou du moins on fait ça plus subtilement et surtout, quand on annonce un titre en donnant tout ce qu’on a, on évite de se chier dessus juste après … Bon on va pas allez plus loin, on a bien rigolé mais reste que c’était tout nul, tant sur les compos que sur leur interprétation. On notera quand même l’effort d’avoir cherché à faire rire jusqu’au bout, avec le dégagement manu militari d’un des membres ivre, durant le show de la tête d’affiche, car incapable de tenir debout.

EDIT : la folie

On revient à quelque chose de sérieux avec Anti Aeon qui vient défendre son premier album Pentachaos tout juste sorti ce mois-ci. Le groupe nous balance son set d’un seul bloc, les morceaux s’enchainant tous les uns aux autres sans pause et avec zéro communication ; ça colle parfaitement au black Metal joué par le groupe, froid et sombre. On remarquera l’excellente prestation du chanteur, qui lorsque qu’il ne lance pas des vocaux parfaitement maitrisé, fixe l’audience durant les passages plus instrumentaux ou arpente la scène de droite à gauche avec un aura haineux, permettant, ainsi, à l’ambiance créée par les musiciens de prendre corps. Je me permettrais quand même de lui demander de faire gaffe à ses mains car par moments il commence à tapoter ses doigts, ce qui donne un petit côté « bon, je fous quoi maintenant ? », c’est juste un détail et je dois être le seul connard à remarquer ça mais ça casse un peu la fibre nihiliste… il n’en reste pas moins une très bonne prestation des Rouannais et une très bonne découverte pour ma part.

La fumée envahit la salle et cette fois c’est Azziard qui vient clôturer la soirée de son Black Death Metal puisant son inspiration dans la Première Guerre mondiale, afin de nous transporter dans l’enfer des tranchés ! Le groupe ira jusqu’à pousser le vice du concept dans la présentation même de la set list , directement inspirée des avis de mobilisation générale, ambiance ! Pour soutenir ses assauts, Azziard s’aide des nouvelles pièces d’artilleries issue de son nouvel album paru cette année, ainsi que des plus anciennes comme Rebellion et Défiguré issues du premier album 1916, qui font toujours de gros dégâts sur ceux d’en face, qui commence enfin à se bouger d’ailleurs, commençant par un headbang timide avant d’enfin commencer à se chambouler. Le set arrive tout doucement à sa fin et en der des der on a le doit à une reprise D’Immortal avec l’excellent Unsilent Storms in the North Abyss, parfait pour conclure ce concert. Le rendez-vous est pris au Hellfest pour voir ce que donne le groupe dans d’autres conditions !

Encore une excellente soirée passée sous le signe du Black Metal Français, même si à l’avenir il faudra être plus regardant sur les groupes d’ouverture car ce soir on a bien dû toucher le fond !