Live reports Retour
mardi 6 juin 2006 - U-Zine

Hate Eternal + Spawn Of Possession + Shadows Land

Glazart - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Arrivé à la salle Glaz'art (dont l'extérieur peint en rose contraste bien avec le déferlement de haine qui se prépare à l'intérieur) à 19h00, heure à laquelle devait théoriquement commencer le concert, on nous informe que l'ouverture des portes est retardée de 30 minutes. C'est finalement vers 20h qu'on nous laisse entrer dans la salle qui contiendra en tout et pour tout 75 personnes au maximum. Décevant au vu de la qualité de l'affiche... mais tant mieux pour moi qui ait donc pu me positionner juste devant la scène.

Les types de Shadows Land sont les premiers à monter sur scène (Fall of Serenity ayant annulé) et commencent aussitôt à jouer leur death brutal qui m'était inconnu jusqu'à ce soir. Je n'ai pas franchement accroché, au vu du son qui n'était pas excessivement top et donc de l'impossibilité de comprendre grand chose. C'était quand même très efficace ; un ami avec lequel je suis allé au concert qui connaît bien leur zic m'a dit qu'ils avaient franchement bien joué. Cependant, set un peu court : à peine 20 minutes. Décevant pour les fans.

Quelques minutes plus tard c'est au tour de Spawn Of Possession, et là, attention, ça va chier des bulles pendant 45 minutes. Le frontman a une de ces gouaches ! Il la transmet d'ailleurs rapidement au public qui commence à pogoter un peu sur leur deuxième chanson, l'énormissime Swarm of the Formless. Les zikos sont franchement bons : riffs de guitares diaboliquement efficaces et exécutés à une vitesse hallucinante, bassiste pieuvre et batteur au jeu ultra-carré et speed quand il faut. La setlist est évidemment centrée sur le seul album qu'ils ont sorti jusqu'à présent (Cabinet ("Funny shit" nous dira le chanteur en en parlant)), mais on aura droit à 3-4 chansons du prochain, Noctambulant qui s'annonce du même acabit. Après ce joyeux bordel les mecs de Spawn of Possession quittent la scène et là commence l'attente pour Hate Eternal (insoutenable !)

Le trio arrive enfin, et après un faux départ (problème de micro pour Erik Rutan), entame Two Demons, ma chanson préférée de Hate Eternal, et WOW, qu'est-ce que c'est jouissif ! Il n'y a qu'une seule guitare sur scène (alors qu'il est courant que sur album 3 parties de guitares soient superposées...), on aura donc parfois du mal à comprendre ce qui se passe (c'est quoi la deuxième chanson qu'ils ont joué ?). Derrière les fûts c'est Reno Kiilerich, et ce mec nous confirme qu'il est bel et bien un vrai tueur. Il éxécute les parties de Roddy remarquablement, que ce soit les blasts hyper-rapides comme sur Behold Judas, la double à plus de 250 bpm, ou les plans plus originaux comme l'intro de I, Monarch. Niveau setlist, rien à redire (à part 1 ou 2 morceaux que j'ai pas reconnu), avec en vrac Two Demons, Behold Judas, The Victorious Reign, I Monarch, Powers That Be, To Know Our Enemies, The Obscure Terror, By His Own Decree et en rappel King Of All Kings. Enorme !
Les types ont la patate, surtout les 2 frontman Erik Rutan (alias : Néanderthal) et Randy Piro qui chante souvent également. Les solos de Rutan sont très intéressants : pas forcément techniques mais bien mélodiques comme il faut, on ne s'en lasse pas. La basse de Randy était mise en valeur du fait qu'il n'y avait qu'un seul gratteux et on a pu constate la dextérité du bonhomme avec son instru qu'il maîtrise bien comme il faut. Hate Eternal quittent donc la scène après du show le plus brutal et haineux qu'on ait pu voir ce soir. Je le redis : ENOOOORME !

En ce 06/06/06, jour du metawl, nous avons donc eu droit à pratiquement trois heures d'un show d'une intensité époustouflante, sans temps mort, brutal et carré. Je m'incline devant ces musiciens qui malgré le public peu important se sont donnés à fond. On en redemande !

Après le concert j'ai pu jouer ma groupie avec Rutan, Randy et Dennis Röndum (batteur de SoP et accessoirement ancien chanteur de Visceral Bleeding).
Rutan m'a informé qu'il allait certainement embaucher Reno comme batteur officiel, car en plus d'être un bon batteur c'est un type tres bien, blablabla. A noter : avant la tournée ils n'avaient que 2 répétitions avec lui !

Des photos sont disponibles sur : http://lmkt.net/06-06-06.rar

Un grand merci à Lmkt pour ce report !