Live reports Retour
dimanche 12 février 2006 - U-Zine

Cryptopsy + Grave + Dew Scented + Aborted + Vesania + Hurtlocker + Decoherence

La Locomotive - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

C’est donc en ce Dimanche 12 Février que bon nombre de metalleux se sont donner rendez-vous à La loco pour une affiche au combien brutal et éclectique. En effet 7groupes se sont succédé à l’affiche de ce «Paris Death Fest» (Loathing ayant malheureusement annulé au dernier moment)

Arrivé à la fin set de Decoherence j’ai pu voir une groupe certes bien en place, des compos qui tiennent bien la route aussi bien que sur cd, mais extrêmement statique sur scène. Seul le chanteur y met un peu du sien. Attendons donc de nouvelles prestations pour pouvoir avoir un jugement plus précis sur le potentiel live de ce groupe qui a n’en pas douter gagnera en confiance dans un futur proche…

Hurtlocker suit peu de temps après pour nous présenter son petit dernier « Fear In a Handful Of Dust ». 30minutes de hardcore/deathcore « In Your Face ». Certes les morceaux peuvent se montrer répétitifs à l’image d’un Dew Scented qui suivra plus tard, mais qu’importe l’enthousiasme et la volonté de ce groupe donne un petit plus qui fera la différence. Entre les morceaux et même pendant, le chanteur ne cessera de motiver la foule tout au long du set. Et celle ci lui rendra bien tant elle semblait prête à en découdre dans un pit qui commençait déjà a se déchaîner.

Et ce sont donc les polonais de Vesania qui prenne la relève des Américains. Pour leur premier passage en France le groupe mené par Orion de Behemoth est bien décidé à défendre fièrement son dernier bébé « God The Lux ». Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils le réussissent bien, Pas moins de 4 morceaux sur 6 (sans compter l’intro qui en fait également parti) seront de ce dernier cd notamment l’énorme chanson titre qu’ils joueront d’entrée. L’accueil réservé aux polonais est cependant très discret (Peut être en parti du au faite que la majorité du public était présent pour voir du Death) Mais le groupe n’en a que faire a l’image du clavier qui certes handicapé par un son assez faible, n’a pas arrêter de bouger durant le set comme tout le reste du groupe.

Une fois les polonais parti voici venu la 1ere claque de la soirée, j’ai nommé : ABORTED
Le groupe fortement remanié ces derniers temps (avec notamment l’arrivée de Seb (Genital Grinder, Balrog et Olivia Ex No return et Ex Garwall) n’a plus rien a prouvé en live et ce soir la encore ils vont mettre bon nombre de personnes d’accord. Si la plupart des morceaux du groupe sont très bons sur cd, en live ils prennent une dimension encore plus énorme notamment la monstrueuse « The Saw And The Carnage Done ». Tout le groupe ne cessera de se dévisser le crâne mis à part un Gilles Delecroix très appliqué derrière ses fûts.
Une fois la tuerie fini le groupe laissera place a Dew Scented . A regretter tout de meme l’absence de « Carnal Forge » la reprise de Carcass qui fut joué sur de nombreuses dates.

Difficile de succéder au carnage Aborted me direz vous ?? Eh bien non les allemands de Dew Scented s'en sont plutôt bien sortit avec un set list principalement axé sur les deux derniers méfaits du groupe «Impact» et «Issue VI» Leif est comme a son habitude très communicatif et le public lui rendra bien tant il sera déchaîné durant le set de l’un des nouveaux fer de lance de la scène Thrash qui s’en sortira un fois de plus avec les honneurs.

La fatigue commence à se faire sentir et ça n’est pas le groupe suivant qui risque de réveiller le public. En effet Grave fait dans le bon petit death Old school des familles, mais justement peut être une peu trop Old School. Le trio a du mal a faire bouger une fosse qui est devenu complètement amorphe. L’écoute de 2-3 morceaux et direction le bar…

La soirée est sur le point de s’achever mais il reste la tête d’affiche… Et quel groupe, j’ai nommer : Cryptopsy
Cette tournée Européenne marquait le retour de Lord Worm derrière le micro
Après une très courte intro voici le groupe qui entame la 2eme grosse tuerie de la soirée par la puissante « White Worms » et on s’aperçoit tout de suite que Lord Worm est bien motivé. Beaucoup semblaient préféré son prédécesseur mais qu’importe Le meneur de la meute canadienne nous livre un véritable show…
Venu promouvoir son dernier album « Once was Not » le groupe accentuera principalement la set list sur ce dernier avec pas moins de 7titres sur 12 laissant très peu de place aux autres classiques du groupe faisant l’impasse notamment sur «Slit Your Guts» et «Crown Of Horns»
Encore une fois Florent Mounier nous aura montré l’étendu de son talent tant il maîtrise son instrument
Le groupe finira son set par la meilleure des manières Avec un «Phobophile» d’une extreme brutalité qui ravira les derniers survivants

Au final cette soirée fut vraiment une réussite avec une affluence d’environ 520 personnes.
Le son fut plutôt bon tout au long de la soirée et l’enchaînement entre les groupe fut très bref
On à également constaté que le mélange des styles pouvait se faire sans autant voir des abrutis mettre le bazar comme on peut a pu le voir trop souvent..