Interviews Retour
samedi 19 novembre 2011 - U-Zine

Nightcreepers

Haarath, Evoken, Hindrik

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Après une première interview des Nightcreepers en 2009 au Crosne Medieval Fest, nous revoilà une nouvelle fois face à face à Nantes à l'occasion du concert de Turisas pour lesquels Nightcreepers à comme mission d'ouvrir. L'occasion de faire le point sur deux années passées ...

U-zine : Bonjour les Nightcreepers, nous nous étions entretenus en novembre 2009, à l'occasion du Crosne Medieval Fest. Que s'est il passé pour vous en deux ans ? Où en êtes vous aujourd'hui ?

Haarath : Exact, un bon souvenir et il s'en est passé des choses en deux ans. A cette période on venait de sortir notre premier album Svingeheim, une édition un peu "roots" d'à peine 100 exemplaires qui s'est vite vue écoulée. Autrement comme tu t'en doutes on a continué à faire pas mal de dates, notamment certaines qui nous ont vraiment botté: la Scène Bastille avec Winterburst et Nemost, la Suisse avec le groupe Abinchova, le Triel Open Air II avec un super line up (Decapitated, Northland, Deep in Hate, Zuul FX...), le Hell'Oween Fest II à Saintes avec également une bien belle affiche (Otargos, Betraying the Martyrs, Offending, Darkness Dynamite...) et encore d'autres concerts et pas mal de rencontres sympatiques...

U-zine : Le premier album Svingeheim commence à dater. Quel regard avez vous dessus, avec le recul ?

H: Non seuleument l'album date, mais certains morceaux tirés de Svingeheim sont encore plus vieux que l'idée d'enregistrer cet album !
Evoken: C'est un album qui a permis au groupe de poser le contexte, l'univers dans lequel on évolue et donc il reste très important pour nous.
H: D'autant qu'on en joue encore une pelle des compos de Svingeheim...
Hindrik: En ce qui me concerne je suis arrivé pile à la période où ils enregistraient mais je peux déjà dire que niveau prod, il y a eu du chemin de fait depuis.

U-zine : Vous avez récemment réédité l'album. Pouvez-vous revenir sur cette démarche ?

Hindrik: En fait, suite à l'écoulement de la première série, des gens nous demandaient encore l'album alors on a tenté de palier à ce soucis en mettant les morceaux en téléchargement légal. Mais bon, on savait que ça ne correspondait pas vraiment aux attentes des gens.
H: Yep yep... donc pour info on a fait le travail de réédition via une boîte qui s'appelle "Hurricane Entertainment", tout a été pressé à 500 exemplaires, c'est dispo alors n'hésitez pas ! D'ailleurs merci aux mecs de Hurricane, ils sont très pros et on les salue à cette occasion.

U-zine : Il me semble qu'un second album est en préparation ... Peut-on en savoir plus (orientation, textes, composition, mastering, ...) ?

H: En effet! On finalise actuellement notre prochain album qui se nommera "Alpha", à paraître début 2012 si tout se goupille bien. Question thématique il est dans la continuité de Svingeheim, si ce n'est que le côté marin -que tu avais d'ailleurs beaucoup évoqué lors de notre première entrevue- est bien moins présent, tandis que le côté guilde l'est beaucoup plus. Au niveau des textes, on a donc exploité les bases déjà mises en place tout en s'attachant à mieux définir ce qui se trâme sur ce mystérieux territoire qu'est Svingeheim. Donc pour ceux qui avaient apprécié notre petit univers, je pense que vous serez contents de voir qu'on n'est pas totalement passés à autre chose.
Evoken: Au niveau de la prod, c'est plus abouti que sur Svingeheim, c'est un son qui nous ressemble davantage mais par contre c'est toujours du home-made. Au niveau de la composition, les interludes ont encore une place à part entière dans la tracklist.
Hindrik: Une tracklist qui a été longue, très longue à fixer. Un choix draconien entre certaines compos, pour savoir lesquelles allaient prendre une place sur l'album et celles qu'il fallait écarter.
H: De manière générale je dirais que le style est devenu un peu plus agressif mais que le côté orchestral a lui aussi prit un essort. On utilise certains instruments auxquels nous n'avions pas encore pensé, type Shamisen, Shanaï, ensembles de cuivres, etc.

U-zine : Raphaelle, c'est toi qui t'occupe du visuel du groupe depuis le site web jusqu'aux pochettes. D'où tire tu ton inspiration et quelle orientation visuelle le groupe va avoir avec Alpha ?

Evoken: Les paroles des chansons sont une première inspiration, elles m'aident à poser le décor, le contexte, le climat qui devra transparaitre. Il y a aussi beaucoup d'artistes dont le style m'inspire, que ce soit en illustration, en digital painting ou même en photographie...
Pour Alpha, je dirais que l'aspect guerrier et la dualité avec le loup, qui est née dans le nouveau design du site, va prendre le dessus, tout en gardant le coté aventure mis en avant sur Svingeheim.

U-zine : Après le balbutiement des débuts, vous avez un line up stable depuis deux ans. Vous avez enfin trouvé l'alchimie parfaite ?

H: En ce qui me concerne je suis satisfait, c'est même un record pour NC un guitariste qui reste plus de six mois. Après pour le reste, l'accordéon ajoute vraiment un plus à notre musique, le bassiste assure les back vocals, tandis que Evoken et Vicken continuent de remplir leur rôle comme il se doit. Au poil quoi.
Evoken: Ouais et puis malgré des individus chacuns dans leur style, musicalement, ça colle.
Hindrik: Bah moi j'ai un marteau de Thor géant alors hein...
H: Exact, rien que pour ça on peut pas le virer, tu vois.
 

U-zine : Vous avez dernièrement ouvert pour Turisas. Quel en est votre ressenti ?

H: Une date vraiment espérée qui est arrivée plus tôt que prévue, et à la dernière minute ! J'avais personnellement confié à Magic Fire Music que notre petit rêve serait de pouvoir un jour ouvrir pour Turisas. C'est aujourd'hui chose faite et nous avons été chaleureusement accueillis dans un Ferrailleur blindé... Ca restera donc un de mes meilleurs souvenirs je pense.
Evoken: Pour ma part, faire l'ouverture d'un de mes groupes préférés, ça me laisse vraiment un super souvenir, d'autant que le public était très réactif, un très bon concert donc.
Hindrik: Turisas est aussi un des groupes que je préfère et tout s'est bien déroulé, très bonne expérience !

U-zine : Nantes, Saintes, ... vous commencez à vous exporter en dehors de la région parisienne. Quel accueil avez-vous ? Sentez-vous une différence de public ?

H: Déjà de notre côté ça nous fait carrément plaisir de voyager un peu. Les salles que nous avons fait en province sont souvent plus grandes, l'orga est vraiment impliquée et on sent que le public n'est pas là que pour occuper sa soirée, de vrais guerriers !
Evoken: C'est vrai qu'on a été agréablement accueilli par le public de province, ça bouge vraiment beaucoup dans la fosse, ça fait plaisir.
Hindrik: Un accueil toujours chaleureux, et, malgré le fait que nous ne sommes pas forcément attendu le public est prêt au combat !

U-zine : Une de vos dates a fait couler beaucoup d'encre : le Thunderfest. Pouvez-vous revenir sur cet évènement ?

H: Sacré Thunderfest. Effectivement le festival a été très critiqué, souvent cité comme un fail. A ça je repondrais que malgré quelques petites erreurs, j'imagine que c'est jamais simple de mettre sur pied un tel évènement avec notamment deux scènes open air, 40 groupes sur 3 jours et une météo à la con pendant toute l'installation du truc. De notre côté on n'a pas à se plaindre, nous avons su apprécier l'ambiance sur place, l'atmosphère y était conviviale et nous sommes même réstés pour les 3 jours.

U-zine : Vincent, tu met régulièrement sur le net des vidéos où tu reprend à la guitare certains titres. On a pu voir la très technique Stabwound, de Necrophagist, un titre à des lustres du folk d'origine. Le brutal death technique t'inspire-t-il ? Est-ce un genre que tu aimerai intégrer à Nightcreepers ?

H: Alors le death technique, dans un sens oui ça m'inspire et ça m'aide pour bosser technique sur mon instrument mais je pense que ça ne collerait pas du tout dans NC. C'est une influence peut-être présente dans mon jeu mais pas tellement dans nos compos. A mon avis ça ferait bizarre de passer d'un Set Sails éxecutant tranquillement son petit 130 bpm à des démanchés biscornus déboulés à 220 à la noire... ouch.

U-zine : Alpha sera bientôt disponible, mais après, quel sera le planning de Nightcreepers ? Une tournée sera-t-elle montée pour la promotion de l'album ?

H: On compte, en effet, bien faire la promo de Alpha par le biais de concerts comme d'habitude, mais d'ici là rien d'officiel ou du moins rien de concret à évoquer.

U-zine : Chacun de vous trois, pouvez-vous me raconter une anecdote live, qui vous a le plus marqué avec Nightcreepers ...

Evoken: Personnellement je reste sur notre passage à la Loco, à l'occasion du Cernunnos III. C'était la veille de mon anniversaire, à mes tout débuts dans Nightcreepers. Une grande scène et un grand public, que de bons souvenirs.
Hindrik: Haaaa.. Ferrailleurs de Nantes ! Ouvrir pour Turisas reste pour moi, peut être pas une anecdote live, mais un de mes meilleurs souvenirs que j'ai avec NightCreepers.
H: Euhhh.. moi c'était à un concert à Sèvres, début 2010 avec le groupe Sanctuary. La structure était mal branlée, il y avait un genre de trou vers l'arrière de la scène, à côté du batteur et en plein pendant notre set, en reculant, je suis littéralement tombé à la renverse. Ma guitare en a prit un coup et mon dos aussi ! Mais heureusement rien de cassé, je suis remonté sur scène, le public a applaudit en rigolant, bref un grand moment. *rires*

U-zine : Je vous laisse le mot de la fin, un message à nos lecteurs, un bisous à papa/maman ...

H: Merci à toi, et encore merci à U-Zine pour ce solide soutien de la scène metal, n'arrêtez pas !
Mention spéciale à Shawn le gladiateur qui a fait Toulouse-Nantes pour la date Turisas / NightCreepers. STAY METAL !

Merci donc à Haarath, Hindrik et Evoken pour leur disponibilité et leur gentillesse !