Articles Retour

REVUE D'ACTU #40 : Archspire, Wolves In The Throne Room, Dream Theater, Swallow The Sun

lundi 16 août 2021
Team Horns Up

Compte groupé de la Team Horns Up, pour les écrits en commun.

Alors que l'été avance tranquillement, les annonces pour des sorties automnales commencent à pleuvoir. Et encore une fois il y en aura pour tous les goûts : Black metal (WITTR), Death metal (Lvcyfire), Tech Death (Archspire), Prog (Dream Teather) ou Mathcore (Frontierer), tout le monde trouvera son compte dans cette nouvelle édition de la Revue d'actu. Bonne lecture et bonne écoute !

Archspire

Storyteller : quand le mastodonte du Tech Death Archspire annonce son nouvel album et sort un premier clip, c’est forcément l’émeute chez les fans. Bleed The Future sortira le 29 octobre chez Season of Mist, qui a sacrément eu le nez creux sur le coup en signant le groupe des Canadiens. En attendant cette sortie, "Golden Mouth of Ruin", premier extrait de ce troisième album arrive dans nos esgourdes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne va surprendre personne et ravir les fans. Si vous êtes déjà habitué au son incisif du groupe, à la diction incroyable du chanteur et aux blasts ultra rapides, vous allez être servi.

D’ailleurs pas de clip sorti de nulle part, on voit le groupe jouer, plutôt de face et les couleurs changent. Mais soyons honnête, on se laisse complétement aspirer par les musiciens et leurs gestes techniques qui font l’âme de leur musique, toujours le mix symbiotique parfait entre brutalité et technique. On attend bien sûr la suite avec impatience, et pourquoi pas un peu d'innovation ?

 

First Fragment

Storyteller : ne vous laissez par prendre par les notes de guitares acoustiques qui ouvrent le dernier First Fragment. Vous allez bien faire connaissance avec un extrait du nouvel album des Québécois, Gloire Eternelle qui sortira le 29 octobre chez Unique Leader. Et si vous n’avez jamais croisé leur chemin, vous allez voir que tout s’éclaircit rapidement : surtout au son de la basse de Dominic « Forest » Lapointe, un de maîtres du genre qui va vous donner le groove. Et du groove, il y en a chez ce groupe de Death Tech, écoutez-moi ce foutu solo de basse ! on ne se perd pas dans des montagnes de blast mais juste ce qu’il faut pour donner un sacré sens au titre, qui fleure bon le Heavy, ainsi que le Death pimenté de shred intense. On se fait happer par cette montagne de feeling et ces idées subtiles à la guitare. En même temps, le clip n’est qu’une visualisation de la pochette, donc aucun intérêt. Presque 6 minutes plus tard, on n’en revient pas que ce soit passé aussi vite. De très bon augure. 

 

 

Wolves In The Throne Room

Varulven : Troisième et nouvel extrait pour nos loups des Cascades, un semaine avant la sortie du successeur tant attendu d’un Thrice Woven couronné de succès. Sûrement grâce à des compositions au style plus concentré et lisible, loin des longues plages ambiantes et hermétiques qui figuraient sur les premiers albums. On peut dire que Wolves In The Throne Room continue d’être mouvant dans sa façon de véhiculer son message de recherche d'une harmonie entre l’Homme et la Nature. Après deux premiers morceaux de BM oniriques et célestes, « Primal Chasm (Gift of Fire) » explore une nouvelle facette de son univers en exprimant une noirceur bien plus abyssale et ritualiste qu’auparavant. Entre nappes de choeurs incantatoires, growls caverneux et lignes de claviers grandioses, ce troisième titre propose un bon compromis entre petit vent de fraîcheur et recette habituelle, plus accessible depuis le précédent opus. Avec tout cela, autant dire qu’il nous tarde de découvrir la septième offrande d’un des fers de lance du Black Metal atmosphérique moderne dans son intégralité.

 

Frontierer

S.A.D.E : L'ami Raton, spécialiste du hardcore en tout genre dans nos pages, me recommandait ces derniers jours de jeter un oeil sur le nouvel extrait d'un groupe qui m'était inconnu : Frontierer. J'étais totalement passé à côté des deux premiers albums de cette formation écossaise spécialisée dans le mathcore et cette suggestion de mon collègue m'a tout simplement explosé le cerveau. Ce que propose le groupe est tout simplement indescriptible : une masse sonore touffue et bordélique vous tombe sur le coin de la tête et refuse de vous laisser prendre la moindre bouffée d'air. La rythmique vous met au tapis pendant que des riffs incompréhensibles et synthétiques s'amusent à vous foutre de grands coups pieds dans le bide, juste pour voir ce que ça fait. Glacial Plasma annonce donc la prochain sortie de Frontierer, à savoir son troisième album nommé Oxidizer qui paraîtra le 1er octobre prochain. Le temps qu'il me faut pour m'approprier leurs sorties précédentes.

 

Swallow The Sun

Varulven : Swallow The Sun poursuit toujours plus loin sa route afin d’enrichir sa musique de nouvelles influences. Après un When a Shadow is Forced Into The Light qui les voyait s’extraire de leur carcan Doom/Death, pour aller vers un Metal mélancolique plus atmosphérique, les Finlandais passent désormais à l’étape supérieure pour leur sortie à venir. Ayant déjà montré un goût pour les arrangements de claviers et de cordes fournis sur leur album de 2019, Moonflowers risque de franchir un cap en la matière, puisque le groupe proposera une version de l’album entièrement instrumentale, et jouée par le trio à cordes TRIO NOX. Et autant dire que le résultat est plus que convaincant. Les deux extraits que sont « Moonflowers Bloom In Misery » et « Enemy » parviennent à s’approprier l’essence de tristesse hivernale du groupe, afin de l’exalter dans une dimension toujours plus désabusée et tragique. Cela suscite au final une certaine impatience quand à l’écoute des deux versions du disque, autant pour écouter la suite jouée par le trio que pour découvrir la version Metal. Qui, si l’on se fie à ce que l’on vient d’entendre dans ces réinterprétations, réussira un fois de plus à toucher profondément notre spleen le plus enfoui et inconscient.

 

Dream Theater: 

Storyteller : 9 minutes ! pour un premier titre, on sent que Dream Theater est un groupe qui tient à prouver que sa place au sommet de la galaxie Metal Progressif est toujours sienne. Alors nous voilà embarqués dans l’espace avec « The Alien ». En ces temps où l’on aime regarder vers le ciel vers la station internationale, on se prend au jeu de ce voyage parfois psychédélique et vraiment conceptuel. Voyage dans l'espace, découverte d"autres planètes, station spatiale, colonisation, les thèmes sont bien ancrés dans la science qui s'éloigne de la fiction aujourd'hui.

Côté musique, on retrouve un bon mix de ce qui fait la personnalité du groupe : de solides soli claviers / guitares, une alternance heavy musclée et du mid tempo pour accentuer l’aspect dramatique de la chanson. Le départ et la fin nous amènent vers un lien qui pourrait se faire avec les titres suivants, on attend une transition qui nous donne envie d’en entendre plus. Il faut un peu de temps pour s’habituer aux lignes de chant mais tout connaisseur de Dream Theater sait à quoi s’attendre. Ils en gardent sous le pied c’est certain, mais le titre est plaisant, c’est une bonne introduction pour le nouvel album A View From The Top Of The World, à paraître le 22 octobre.

 

Inferi

Storyteller : à la croisée du Deathcore et des penchants plus techniques du style de la mort, voici Inferi. Second extrait de leur album à paraitre Vile Genesis, les Américains veulent nous en mettre plein les oreilles avec un Metal brutal, un son qui colle bien aux standards du Deathcore, des touches de claviers et quelques shreds bien sentis. L'ensemble nous donne un mix homogène et qui donne déjà envie d'entendre la suite. Le clip est vraiment oubliable puisque ce sont des images, évidemment dégueu, de l'artwork au teintes verdâtres. On oublie vite pour se concentrer sur la capacité du groupe à donner des sonorités différentes et un morceau pendant lequel on ne s'ennuie pas une seconde. Ne reste qu'à guetter la sortie chez Artisan Era

 

Lvcifyre

S.A.D.E : Depuis sa création en 2009, Dark Descent Records s'est spécialisé dans le death caverneux et occulte, à tel point qu'on peut parfois directement savoir si un groupe est signé chez eux rien qu'au son (et à l'odeur ?). Et parmi ses poulains les plus lugubres et talentueux, le label américain compte les Anglais de Lucifyre (ou Lvcifyre pour les trve). Sept ans après l'impressionant Svn Eater, le groupe revient cette année avec un troisième album, The Broken Seal, prévu pour le 10 septembre prochain. Un premier titre vient d'être révelé et il semble clair que les Anglais ne reviennent pas pour faire les choses à moitié. Le son est toujours épais et opaque, avec peut-être davantage de dissonance dans le riffing, approchant parfois la densité d'un Portal. Mais le morceau et les riffs, contrairement à ceux des Australiens, restent lisibles, dans cette veine 100% Dark Descent où se cache toujours un fond groovy. Tout ce que propose ce premier extrait donne clairement envie d'en entendre plus (sauf cette pochette au goût douteux...).