Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Warmen

Japanese Hospitality

LabelSpinefarm Records
stylePower/heavy Metal
formatAlbum
paysFinlande
sortieaoût 2009
La note de
U-Zine
6.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

C’est à la fin de l’été 2009 que Warmen fut de retour avec son quatrième album studio intitulé Japanese Hospitality. Mêlant Hard Rock, Heavy mais encore des éléments progressifs et néo classiques, on retrouve l’ensemble des ingrédients nécessaires à un bon opus des finlandais. Le line up du groupe est stable, et le nombre d’invités de prestige ne fait que s’allonger. C’est parti pour un petit tour au pays du soleil levant !

L’album débute sur la chanson éponyme, très catchy, elle arbore parfois des intonations qui pourrait faire croire au jeu de Paul Gilbert au sein de Racer X. Très entrainante et mélodique, les riffs de guitares sont très puissants et ne l’ont d’ailleurs peut être jamais autant été. Cette première instrumentale est une réussite. « Eye of the Storm » opère dans un registre à la croisée du power et du progressif. Encore une fois, c’est Timo Kotipelto de Stratovarius qui vient officier au micro. « Encore une fois », cette expression en dit long. Car tout au long de cet album réside comme une impression de « déjà entendu », au fond la mayonnaise ne prend plus tellement, par manque de surprise probablement. « My Fallen Angel » et « Goodbye » corrobore tout à fait mes dires. Certes ces chansons ne sont pas fausses mais l’on aurait pu prétendre à autre chose. Néanmoins il faut reconnaître que Jonna Kosonen apporte une certaine touche de fraicheur à cette musique heavy.

A côté de cela, on trouve « High Heels on Cobblestone », titre sur lequel Alexi Laiho vient prêter sa voix. On reconnaît aisément le style du finlandais avec un son très lourd, une voix thrash et surtout, l’élément "guitaristique" d’Alexi Laiho, les harmoniques artificielles. Certains ont parlé d’une certaine influence de Pantera sur ce morceau, et je dois avouer que je suis assez convaincu de cela aussi, ou tout du moins de quelques ressemblances possibles. Cette chanson est très heavy et est une des bonnes surprises de l’album.

Car à côté de cela on retrouve deux nouvelles reprises, à savoir “Black cat” de Janet Jackson et “Separate Ways” de Journey. Et si la première d’entre elle s’avère être terne et manquant cruellement de punch, la seconde est vraiment excellente. La prestation vocale de Pasi Rantanen est vraiment intéressante, bien qu’en deçà de celle de Steve Perry entendons-nous. On fait un bref retour dans les années 80, dans ce bon vieux hard rock. On sent déjà la moustache pousser et le pantalon en cuir nous serer les bijoux de famille. Une bonne surprise car cela faisait bien longtemps que je n’avais plus écouté de Journey, néanmoins, la reprise ne diverge pas tellement de l’originale…

Comme à son habitude, Janne Wirman est très en avant sur cet album dont particulièrement sur "Switcharoo". Toutefois, les guitares parviennent à tirer leur épingle du jeu et constituent le noyau dur des compositions. Les instrumentales de cet album sont vraiment réussies et je trouve la production vraiment excellente, plus que jamais.

Même avec la multitude d'invités, Japanese Hospitality est un album cohérent au niveau du style. Néanmoins, il est très hétérogène, bien plus que les précédents opus. On aurait aimé plus d’originalité, de mordant. On reste sur notre faim et on se demande si au fond, la musique de Warmen ne commence pas à tourner en rond. Toujours est-il que chaque opus vient apporter son lot de perles, et ce dernier opus reste malgré tout de bonne facture et à trouver une place certaine dans ma bibliothèque musicale.

Sur un tout autre sujet, on peut remarquer le groupe a fait un effort quant à l’artwork de l’album que je trouve très réussi.

A ne pas rater : High heels on Cobblestone, Switcharoo, Japanese Hospitality.

 


"Japanese Hospitality" (Instrumental) (J. Warman, A. Warman) 4:22
"Eye of the Storm" (feat. Timo Kotipelto) (J. Warman, A. Warman, T. Kotipelto) 3:26
"Goodbye" (feat. Jonna Kosonen) ((J. Warman, A. Warman, J. Kosonen) 3:39
"My Fallen Angel" (feat. Pasi Rantanen) (J. Warman, A. Warman, P. Rantanen) 4:27
"Don't Bring Her Here" (feat. Jonna Kosonen) (Alexi Laiho, J. Kosonen) 3:01
"High Heels on Cobblestone" (feat. Alexi Laiho) (J. Warman, A. Warman, A. Laiho) 3:47
"Switcharoo" (Instrumental) (J. Warman, A. Warman) 4:09
"Black Cat (Janet Jackson cover)" (feat. Jonna Kosonen) (Janet Jackson) 4:23
"Unconditional Confession" (feat. Marko Vaara) (J. Warman, A. Warman, J. Helko, M. Vaara) 3:57
"Separate Ways (Journey cover)" (feat. Pasi Rantanen) (Steve Perry, Jonathan Cain, Neal Schon) 5:26
"Fading Like a Flower (Roxette cover)" (feat. Jonna Kosonen) (Japanese Bonus track) (Per Gessle)

 

Les autres chroniques

Album

janv. 2002 U-Zine

Warmen

Beyond abilities

Album

févr. 2002 U-Zine

Warmen

Unknown Soldier

Album

oct. 2005 U-Zine

Warmen

Accept the fact