Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Sinergy

Beware the Heavens

LabelNuclear Blast
stylePower Metal
formatAlbum
paysSuède/Finlande
sortiejuin 1999
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

C'est lors d'une tournée commune au cours de l'été 1997 que Kimberly Goss, encore claviériste chez Dimmu Borgir, et Jesper Stromblad, guitariste d'In Flames, abordent pour la première fois l'idée de monter un groupe revenant au Heavy Power Metal du milieu des eighties, avec comme influences communes des groupes comme Warlock ou King Diamond : Sinergy était né! Malheureusement la distance entre les deux groupes empêchent le projet de se développer réellement avant que Kimberly ne se décide à quitter Dimmu quelques mois après et de venir résider en Suède. Afin d'y recruter Jesper et d'autres membres pour compléter le line-up.

C'est ainsi qu'elle rencontre Sharlee d'Angelo (bassiste d'Arch Enemy, Mercyful Fate), Ronny Milianowicz a la batterie et enfin plus tard, Alexi Laiho, guitariste et fondateur de Children Of Bodom.

C'est donc avec ce line up que Sinergy compose son premier album Beware The Heavens courant 1998 avant de partir l'enregistrer chez le producteur Fredrik Nordstrom aux désormais célèbres studios Fredman en octobre/novembre de cette même année. Bien qu'encore fortement marquée par certains groupes comme Stratovarius ou Helloween, la musique propose un savant mélange de heavy/thrash scandinave avec quelques influences heavy symphoniques et s'apparente donc a une sorte de Children of Bodom en moins agressif. Cela se comprend d'autant plus qu' Alexi Laiho, tout en étant un des principaux compositeurs de Sinergy, a utilisé certains riffs et mélodies de l'époque Inearthed (la première version de C.O.B) pour cet album. La voix de Kimberly reste l'élément qui détermine la personnalité du groupe vis à vis du reste des influences précitées. Beware the heavens démarre par le superbe "Venomous Vixen", un morceau au tempo rapide avec un refrain immédiat, doublé d'un magnifique soli, qui aurait sans aucun doute pu figurer sur le Something Wild de qui vous savez.

La suite est de tout aussi bonne facture, alternant riffs accrocheurs à la fois old school et modernes (« The Fourth World », « Beware The Heavens"...), ambiances acoustiques et mélodiques (les sublimes instrumentales « Born Unto Fire And Passion » et « Pulsation ») et bien évidemment donc, le Heavy/Speed Metal largement représenté sur l'ensemble du disque ( « The Warrior Princess », « Swarmed »...)

Le niveau des musiciens est plus qu'élevé et cela s'entend dans l'interprétation d'une propreté impeccable, doublé d'une technicité importante. Alexi a beau ne pas avoir encore 20ans, sa maitrise général, que ce soit dans la composition ou dans ses soli de guitares, est déjà réellement impressionnante, surtout quand l'on se dit que ce n'est la que le premier essai...

Les textes abordent un peu tous les sujets, aussi bien sérieux, comme le de fait de vivre dans une société contrôlée et manipulée (ex: « Conspiracy of the corporate spys to overtake » dans « Virtual Future »), que plus légers (le morceau "The Warrior Princess"parle de Xéna la guerrière, oui oui la série!) et c'est un fais que l'on va retrouver sur toute la discographie du groupe.
C’est Kimberly qui se charge de l'intégralité de ces derniers, que l'on peut considérer comme une extension de sa propre personnalité, et la plupart peuvent être perçu de différentes façons, voire même de manière autobiographique.

C'est également grâce à ses mélodies de voix que l'ensemble est superbement cohérent, tout en permettant d'éviter la confusion avec C.O.B. Car musicalement et comme déjà mentionné plus haut, les deux formations sont bien sur très proches, en proposant des chansons variées, mélodiques, ainsi que des parties rapides et techniques, mais Sinergy se distingue par une musique moins sombre, moins agressive, des arrangements plus présents, et ce notamment grace au chant de Kimberly (la plus belle voix féminine dans le speed métal a mon goût!). Beware The Heavens est donc sublimé a chacune de ses interventions et cela permet a Sinergy de réellement développer un univers propre et authentique, malgré l'évidente ressemblance avec le son de C.O.B, particulièrement au niveau de la production, ce qui est, je pense, le seul « petit » défaut de l'album (ce sera bien moins le cas sur les suivants).

Je ne peux donc que vous conseiller l'écoute de ce premier opus en introduction, afin de vous familiariser avec la voix vraiment particulière de Kimberly, la musique étant de toute évidence excellente a tout point de vue pour qui est fan de C.O.B.

La suite est tellement réussie que vous auriez vraiment tord de passer a coté à cause du chant ou de quelques plans de guitare qui ressemblent un peu trop a C.O.B, car Sinergy, c'est une alternative unique et d'une qualité rare à ce groupe d'exception. Pour corroborer mes dires, il suffit de se pencher sur « Beware The Heavens »...

A noter : on retrouve trois reprises sur l'édition deluxe de l'album ( « Rock You Like A Hurricane » de Scorpions, « The Number Of The Beast » d' Iron Maiden et « Gimme Gimme Gimme » d'Abba) ainsi que le clip de « Midnight Madness », un morceau de « To Hell And Back ».

Quel dommage que ce groupe ne se produise plus sur scène!!!


"Venomous Vixens" - 3:15
"The Fourth World" - 4:23
"Born Unto Fire and Passion" - 1:46
"The Warrior Princess" - 4:51
"Beware the Heavens" - 3:54
"Razorblade Salvation" - 4:57
"Swarmed" - 5:25
"Pulsation" - 1:45
"Virtual Future" - 4:08
"Beware the Heavens" Demo Version (Japan bonus track) - 3:51

 

Les autres chroniques