Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Deströyer 666

Defiance

LabelSeason Of Mist
styleBlack/Thrash Metal
formatAlbum
paysAustralie
sortiejuin 2009
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Un septennat pour enfin avoir la suite tant attendu de Cold Steel…for An Iron Age. Oui il y aura bien eu l’ep Terror Abraxas pour nous faire patienter quelque peu, mais putain il était tant qu’il sorte ce 4ème album des australo-néerlandais de Deströyer 666.
7 Ans donc durant lesquels le groupe aura eu à faire à de nombreuses perturbations qui auraient bien pu tout simplement mettre un terme définitif au groupe tant elles ont été fortes, ce qui une fois ce Defiance entre les mains nous fait dire qu’un split du groupe aurait été une belle connerie tant ce nouvel album se montre encore une fois à la hauteur des espérances que l’on pouvait à juste titre mettre en lui après un Cold Steel ravageur et surtout un Phoenix Rising qui doit facilement figurer dans le top 10 des meilleurs album jamais sortis.

Que l’on ne si méprenne pas dès les premières notes de « Weapons Of Conquest » le style de D666 est bel et bien présent, alliant la grâce de la mélodie avec la rage de la brutalité comme il à toujours su le faire, le groupe nous emmène d’emblée en terrain conquis, oui Deströyer est bel et bien de retour et encore une fois il n’est nul question pour eux de faire de la figuration ou du remplissage, les australiens sont là pour vous casser en 6. KK Warslut et ses comparses nous réussissent encore une fois la prouesse de nous proposer un album à la fois rentre dedans tout en conservant sa part d’éléments qui ne s’apprécient réellement qu’après plusieurs écoutes. Ce genre de petits détails qui nous font dire que l’on est en présence de réels musiciens avec une âme et non pas de petits pantins à la con qui ne se servent de la musique comme d’un prétexte pour boire gratos et se lever de la gonzesse. Avec encore une fois un sens de la composition irréprochable le quatuor nous sert là l’offrande parfaite pour Arès, car oui cet album n’est ni plus ni moins qu’un hymne à la guerre, un champ de bataille où chaque riff nous tranche le ventre à la manière qu’une baïonnette et ou chaque coups de cymbales nous revoit directement aux détonations d’un canon en furie. Et comme sur chaque album du groupe, les australiens arrivent encore et toujours à nous sortir des titres qui s’inscrivent immédiatement comme des classiques du genre. « The Eternal Glory Of War », « I Am The Wargod » ou encore « Savage Pitch » autant de tueries qui seront désormais accompagnés par des brûlots tel que « Blood For Blood » ou « A Stand Defiant ». Ce « Defiance » s’inscrit donc comme une nouvelle pierre sur un édifice qui semble désormais inébranlable tant il a modelé et remodelé son style à son image pour en être aujourd’hui le fer de lance.

Dans une discographie quasi sans faute, il était évident qu’après un tel temps de réflexion et de composition que Deströyer 666 ne pourrait nous décevoir, et en effet ce n’est encore pas avec cet album que le groupe pourra s’exposer au-delà de critiques négatives. Reste à savoir si le bateau outre des compositions toujours aussi géniales ne se renversera pas de lui-même par faute d’égo ou autres conneries du genre. Encore une fois un album référence dans le style.


1. Weapons of Conquest
2. I Am Not Deceived
3. Blood For Blood
4. The Barricades Are Breaking
5. A Stand Defiant
6. The Path to Conflict
7. A Thousand Plagues
8. Human All Too Human
9. A Sermon To The Dead

Les autres chroniques

Album

janv. 1999 U-Zine

Deströyer 666

Phoenix Rising

Album

févr. 2016 ZSK

Deströyer 666

Wildfire

Album

févr. 2018 Raton

Deströyer 666

Call of the Wild