Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

My Own Private Alaska

My Own Private Alaska

LabelAutoproduction
styleIndéfini / Classique / Screamo / MOPA
formatAlbum
paysFrance
sortiejanvier 2007
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Tout commence une nuit courant 2008, un ami me donne un lien pour écouter un EP, machinalement j'accepte, lui demandant quel style musical je vais découvrir. Il ne sait pas quoi me répondre, "du screamo" me dit il. Un peu perplexe, je vois un nom à rallonge en l'occurence, "My Own Private Alaska" et j'enclenche le premier titre. Une voix écorchée vive, un piano, une batterie, aucune bassse ni guitare, et pourtant je me retrouve envouté, surpris, sidéré et ému. Les six titres de ce EP tourneront en boucle toute la nuit...

Il est encore possible de nos jours de découvrir de nouveaux univers musicaux inexplorés, My Own Private Alaska, "M.O.P.A" pour les intimes, en est la preuve vivante. Ce trio offre un mélange de mélodies, de rage et d'émotion brute de décoffrage. Écouter une chanson de M.O.P.A c'est comme faire un pacte avec la musique dans ce qu'elle a de plus sincère et intense et se laisser transporter, pour voyager dans des sphères intemporelles. Mêlant un chant Metal, dit screamo, hurlé et écorché comme je disais un peu plus tôt, des notes de piano ensorcelantes que n'auraient pas renié Chopin, et le son d'une batterie qui claque et martelle les fûts en un rythme et une rage digne de cérémonies tribales, le voyage en est intense et total.
Quand la musique classique et le rock dans ce qu'il a de plus brut(e) arrive a enfanter d'un tel OVNI musical, ça ne peut que toucher l'auditeur quel qu'il soit, quitte à vous filer la chaire de poule. My Own Private Alaska c'est aussi des textes en anglais intimistes, un sens de la mélodie, de la note juste, une puissance et une émotion offerte pour le plus grand plaisir de celui qui accepte de rentrer dans ce nouvel univers. On ferme les yeux et on sent le vent et le froid de l'Alaska vous submerger.
My Own Private Alaska a de plus un potentiel live tout simplement unique et des plus intéressants, et ayant eu la chance de les voir en concert je parle en connaissance de cause, ces trois hommes assis (comme ils aiment se décrire) vous embarquent ailleurs, et livrent une véritable émotion, qui est la marque des grands, l'enregistrement donne vraiment cette impression d'avoir été fait en prise live.

Rare sont les premiers essais qui sonnent aussi parfaitement que ce premier Maxi de M.O.P.A , trois hommes assis qui se font face, avec un piano, une batterie et une voix et qui se livrent les tripes à l'air, comme rarement un groupe français a pu le faire avant eux. Si Simple comme concept, et tellement casse gueule, pourtant le pari est entièrement réussi.
My Own Private Alaska avec ce premier EP marque les esprits, car en seulement six titres, ils ont inventés leur propre style, et leur propre univers musical, M.O.P.A fait du M.O.P.A , c'est aussi simple que ça.
Il n'est pas surprenant alors qu'avec ce premier EP auto produit, et leur myspace aidant, ont fait que leur musique a voyagé et leur talent a été repéré à juste titre par le producteur Ross Robinson (At The Drive In, Slipknot, Korn). Ils se sont envolés pour Los Angeles, pour enregistrer un album attendu dans les prochains mois.

En attendant cet album avec impatience, ce premier EP de My Own Private Alaska est toujours disponible, dans un très beau boitier DVD, l'étendu de glace et l'horizon en guise de visuel qui représente si bien la musique aventureuse, touchante et épique de My Own Private Alaska .

1. Die For Me (If I Say Please)
2. Page Of A Dictionary
3. Ego Zero
4. Kill Me Twice
5. I am an island
6. First Steps

Les autres chroniques