Articles Retour

Notre sélection du Fall Of Summer 2017

vendredi 1 septembre 2017 - Team Horns Up
Team Horns Up

Compte groupé de la Team Horns Up, pour les écrits en commun.

Le Fall of Summer sera de retour pour sa quatrième édition sur la base de loisirs de Torcy, au dessous de Paris, les 8 & 9 septembre prochains. Horns Up vous propose ainsi sa sélection personnelle des groupes à ne pas manquer cette année !

Necrowretch
Black Death - France
Vendredi | Sanctuary | 12:35 > 13:20

Facebook | Bandcamp

Prout : Avec seulement trois albums pour moins de 10 ans d'existence, les Auvergnats de Necrowretch ont su s'imposer dans le sillon du Black Death français. Leur tout nouvel album étant fraîchement sorti cette année, s'ils devaient bien faire un festival en 2017, ce serait le Fall of Summer, qui laisse la meilleure place aux groupes occultes en France actuellement. C'est avec joie qu'on vous invite à venir partager le pit avec nous pour admirer sur scène ce Black Death bien brutal fleurant bon le satanisme primaire qu'on aime tant. Ca blast à balle, les riffs sont tantôt typique Black Metal, tantôt rentre-dedans comme un vieux groupe de Death Metal, le chant est écorché comme une âme damnée en enfer, ça sent tellement le nihilisme et la saleté luciférienne que vous ne pouvez pas rater ça !


Azarath
Black Death - Pologne
Samedi | Sanctuary | 14:40 >15:25

Facebook | ReverbNation

Prout : Groupe de Brutal Death Black dont le seul membre d'origine n'est autre qu'Inferno, le batteur de Behemoth, Azarath est un groupe qui a été fondé il y a pratiquement 20 ans aujourd'hui mais qu'on sousestime toujours énormément. Brutal comme Inferno peut nous l'offrir, mais aussi violent et méchant comme la Pologne sait nous faire rêver dans la scène metal extrême, Azarath ne passe que trop rarement en France pour qu'on se permette de louper leur show, où vous pourrez par ailleurs trouver quelques uns d'entre nous au tout premier rang. Fleurant bon avec un Immolation en version bien plus brutale, plus satanique, plus sombre, Azarath ne m'a jamais déçu depuis leur formation, proposant des albums toujours plus violents, plus satan. Posez votre cerveau deux secondes et accueillez la haine qui vous sera proposée, inhalez-la, et massacrez tout ce qui passera autour de vous. L'antithéisme polonais a un nom : Azarath.


Ende
Black Metal - France
Samedi | Sanctuary | 11:15 > 12:00

Facebook | Bandcamp

Prout : Autre formation française mise en avant cette année, Ende est né sur les cendres du (feu?) Reverence, groupe phare de la scène Black Metal française des années 2000. Ne soyez donc pas étonné par le son des guitares très raw, comme on fait souvent dans le True Black, ni un côté assez Rock'n'Roll, avec une violence surtout émotive. Que les envolées mélodiques ne vous dupent pas, on évolue ici dans un occultisme exacerbé, à la limite du spiritisme, de la sorcellerie, et bien entendu de la mort. 


Cattle Decapitation
Brutal Death Grind - USA
Vendredi | Sanctuary | 14:15 > 15:00

Facebook | Bandcamp

Prout : Fer de lance des groupes de Brutal Death revendicateurs, Cattle Decapitation a su évoluer dans un style qui pouvait paraître abrupte au premier abord, pour finir sur des touches parfois ultra brutales, parfois plus douces, mélancoliques, et désespérantes. En effet, comme tout groupe militant pour la cause animale, il est parfois aisé de baisser les bras face à la stupidité humaine, mais les américains de Cattle Decapitation n'ont pas fait ce choix-là. Ils ont décidé de se battre, d'exploser le genre et de brutaliser tout le monde, avec rapidité et technique. Sans doute le seul groupe vraiment Brutal Death du Fall of Summer qui pourrait techniquement vous foutre une claque cette année ou vous faire halluciner de la rapidité d'exécution des compos. Même si leur évolution musicale n'est pas forcément au goût de tout le monde, on ne serait pas étonné que ça en mette certains d'entre vous sur le cul.


Coven
Occult Rock - USA
Samedi | Blackwaters | 20:45 > 21:40
Facebook

Dolorès : Si l'on ne connaît pas Coven, on peut se demander ce que le groupe vient faire à l'affiche d'un festival de Metal et même plutôt spécialisé dans les branches les plus extrêmes. Je ne compte pas refaire tout l'historique du groupe, de l'intérêt qu'on peut y porter et de l'importance du projet dans le développement des musiques plus noires, ésotériques, de la fin des années 60. En réalité je vous redirige volontiers vers l'épisode de 2guys1tv qui traite du sujet. Sachez simplement que l'album Witchcraft Destroys Minds & Reaps Souls, paru en 1969, a été redécouvert bien tardivement par les amateurs de musiques extrêmes mais qu’il est impératif d’en avoir connaissance si l'on s'intéresse un peu aux thèmes abordés. Eh oui, Jinx Dawson, prêtresse diabolique et accessoirement chanteuse du groupe, serait l'une des premières à implanter autant d’allusions ésotériques et sataniques dans un projet musical (thèmes, propos, geste des cornes avec la main).

Bien que le groupe ne joue pas uniquement cet album, car Jinx a repris le projet depuis quelques années en tentant de lui redonner sa couleur d’époque, il s’agit d’un show inespéré en France après leur passage au Roadburn en avril dernier. J’ai personnellement un peu peur du kitsch de la performance et de la non-justesse de Jinx derrière le micro (après tant d’années…) mais il s’agit définitivement d’un show « à voir ».


Tribute to Sortilège
Heavy Metal - France
Vendredi | Blackwaters | 16:55 > 17:45

Dolorès : Tout fan de Heavy a forcément entendu parler de Sortilège. Cependant, tout le monde n’est pas fan du pur Heavy français, au chant dans la langue de Molière et aux envolées lyriques. Sortilège est bien évidemment une référence en la matière. Séparé depuis 1986, il aurait été inespéré de voir le groupe originel se produire sur scène au Fall of Summer. Néanmoins, on note la participation de trois anciens membres à ce line-up live, ainsi que la présence d’autres figures importantes du Heavy et du Hard Rock français. L’occasion, pour les plus jeunes qui n’ont jamais vu ces noms sur scène, de vivre la folie des années 80. On vous y attend, pour chanter entre « tordus » !


Primordial
Black celtique - Irlande
Vendredi | Sanctuary | 00:05 > 01:00

Facebook | Bandcamp

Dolorès : Bien qu’ils passent assez fréquemment en festival en France, je ne peux que vous conseiller d’aller voir ou revoir les Irlandais de Primordial. Pourtant, pas de nouvel album depuis 2014, il faut croire que les derniers opus contiennent leur lot de tubes prêts à tout détruire en live. Pilier irlandais de la scène Black (bien qu’il reste toujours compliqué de qualifier le groupe de Black Metal), il s’agit d’un groupe à ne surtout pas rater. Amateurs d’ambiances celtiques, de légendes et d’histoire irlandaise mais pas uniquement, c’est l’occasion de se laisser narrer le tout par le fabuleux frontman Alan Averill. Il s’agira de ma première fois en open air avec Primordial, mais connaissant d’avance les titres qu’ils jouent habituellement, peu de risques d’être déçue.


Blasphemy
Black/Death - Canada
Vendredi | Sanctuary | 22:00 > 22:55

Facebook

Dolorès : Première venue en France de Blasphemy depuis plus de vingt ans. N’est-ce pas une raison suffisante pour vous pointer vendredi soir prendre une bonne mandale ? De la crasse, de la noirceur, tout cela mis en scène sous forme d’entité Black/Death poussiéreuse, primitive et violente à souhait. Ayant déjà vu les Canadiens, je peux vous dire que si la qualité sonore est au rendez-vous, vous n’en ressortirez pas indemne. Encore une fois à placer dans la catégorie « à voir », aux côtés d’Archgoat ou Revenge (passé lors de l’édition 2016 du Fall of Summer) dans la même catégorie poids lourd.

 

On vous invite donc à vous joindre à nous les 8 & 9 septembre prochains pour venir découvrir ou redécouvrir avec nous nos groupes phares de cette édition 2017. Plus d'informations sur le Fall of Summer ici.